NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Vivement l'histoire

Les gravures commerciales


Par Julie Roy, archiviste-coordonnatrice aux Archives nationales du Québec à Sherbrooke
 Imprimer   Envoyer 
Archives nationales à Sherbrooke Par Archives nationales à Sherbrooke
archives.sherbrooke@banq.qc.ca
Jeudi le 10 février 2022      

La gravure commerciale est une technique d'illustration qui a grandement été utilisée à partir du xixe siècle en publicité afin de promouvoir les produits de consommation et le savoir-faire des commerçants. Malgré la fonction utilitaire de l'illustration, le regard est immédiatement attiré par la pureté et la finesse des lignes qui la composent : la gravure est belle à voir et exerce sur moi une attirance qui ne se dément pas au fil des ans.

Les gravures sont dénichées principalement dans la papeterie commerciale : lettres, factures, reçus. Pour savoir où se trouvait l'édifice, on dispose de plusieurs outils : les bottins permettent d'en trouver l'adresse, le plan d'assurance-incendie de Sherbrooke de 1907 situe l'édifice dans une représentation fidèle de la ville, et Google Street View permet de visualiser un édifice encore existant aujourd'hui et de comparer les éléments architecturaux avec la gravure. Un vrai travail d'enquêteur.

Les gravures commerciales présentées ici sont issues de la série George Frederick Bowen du fonds Famille Bowen et sont regroupées dans un dossier intitulé Approvisionnement en biens et services. Ce dossier de 2,5 cm d'épaisseur, qui retrace les achats faits au quotidien par George Frederick Bowen entre 1838 et 1894, témoigne du train de vie et des habitudes de consommation de cette figure importante de l'histoire de Sherbrooke.

Fils d'un juge de Québec, George Frederick Bowen est avocat de formation et se voit confier différents postes au sein de l'appareil judiciaire du district de Saint-François : shérif, protonotaire et greffier de la couronne. En 1852, il devient le premier maire de Sherbrooke.

On le devine grâce à l'énumération de ces fonctions, Bowen devait avoir un train de vie enviable. Ce qui est confirmé, dans une certaine mesure, par les factures et les reçus qui couvrent toutes les sphères de sa vie : épicier, manufacturier de biscuits, importateur de vin, marchand de liqueurs, détaillant de glace, pharmacien, quincailler, vendeur de chariots, accordeur de piano, bijoutier, magasin de fourrures, sans compter l'abonnement annuel à la Library and Art Building, la location d'un banc à l'église épiscopale St. Peter's Church, l'abonnement au service téléphonique dès 1893, le tout couronné par un goût pour les bonnes œuvres (notamment auprès du Sherbrooke Protestant Hospital).

À titre d'exemple, en consultant une facture de l'épicier R. L. Harvey au montant de 120 $, pour un approvisionnement de janvier à avril 1883 uniquement, on remarque des commandes hebdomadaires d'huîtres et de craquelins, en plus d'une variété de fruits (raisins, oranges, citrons, pommes et baies). À cela s'ajoutent à l'occasion du homard, du bacon, de la saucisse, du macaroni, du sucre d'érable, etc., ce qui laisse supposer qu'on faisait bombance à la table de George Frederick Bowen. 

Mais revenons à notre sujet principal et laissez-moi vous présenter quelques beaux spécimens de gravures.

 

 

Facture de Lucke & Mitchell, quincailler, 31 décembre 1884 (détail). Archives nationales du Québec à Sherbrooke, fonds Famille Bowen (P4, S2, SS1, SSS2, D2). Gravure : G. E. Johnson. 

Gravure de l'édifice Odell, situé à l'époque au 73-75 rue Wellington à Sherbrooke, qui abrite les commerces T. B. Odell, Dussault & Robinson et Lucke & Mitchell, respectivement encanteur, tailleur et quincailler. Construit entre 1870 et 1875, l'édifice est de style Second Empire avec une toiture à la Mansart. Aujourd'hui, il est toujours debout et correspond aux adresses 172-182 de la rue Wellington Nord. Il loge la Brûlerie Faro et la boutique L'Office.

 

 

 

  

Facture de D. McManamy & Co., importateur de vins et spiritueux, 2 janvier 1893 (détail). Archives nationales du Québec à Sherbrooke, fonds Famille Bowen (P4, S2, SS1, SSS2, D2). Graveur non identifié. 

Le commerce D. McManamy & Co. est situé au 8 ou au 10[1] de la rue King à Sherbrooke. Aujourd'hui, l'espace correspond à la partie de droite de l'Édifice des Grandes Fourches, aux adresses 41-45 de la rue King Ouest, et loge Ideal Coworking et la boutique Le Rock.

Cela dit, cette gravure, trouvée en en-tête d'une facture du commerce D. McManamy, semble problématique. D'abord, le rail de chemin de fer passe plutôt à la droite de l'édifice du 14 de la rue King, à l'époque occupé par l'hôtel American House (aujourd'hui, la Boutique Roger Labonté). De plus, la gravure ne correspond pas à l'architecture d'une photographie contemporaine du commerce D. McManamy, ni au contour et au positionnement de l'édifice sur le plan d'assurance-incendie de 1907. Ce qui laisse supposer que la gravure a plutôt été choisie pour son thème en lien avec le commerce (importateur de vin et de spiritueux), plutôt que de faire la représentation fidèle de l'édifice.

  

 

 

Facture de John O. Duncan, tailleur, 20 mars 1893 (détail). Archives nationales du Québec à Sherbrooke, fonds Famille Bowen (P4, S2, SS1, SSS2, D2). Graveur non identifié. 

Gravure de l'édifice Blue's Block, situé au 169-171 de la rue Wellington à Sherbrooke. Aujourd'hui, l'espace est occupé par la moitié de droite du New Skinner Block, édifice construit en 1935. Ce dernier correspond aux adresses 14-16 de la rue Wellington Nord et est actuellement vacant. 

 

 

 

 Facture de S. C. Nutter, marchand de bière et de vin, 23 mai 1893 (détail). Archives nationales du Québec à Sherbrooke, fonds Famille Bowen (P4, S2, SS1, SSS2, D2). Graveur non identifié.

Gravure en ovale de Sherbrooke qui illustre la berge ouest de la rivière Saint-François et l'embouchure de la rivière Magog (surplombée par le pont de fer du Grand Tronc et par le pont Gilbert-Hyatt). Plusieurs édifices sont reconnaissables, comme la prison de la rue Winter, la cathédrale Saint-Michel et le séminaire Saint-Charles-Borromée.

 

  

  

Facture de Z. P. Cormier, magasin de fourrures, 21 octobre 1893 (détail). Archives nationales du Québec à Sherbrooke., fonds Famille Bowen (P4, S2, SS1, SSS2, D2). Gravure : George Bishop Engraving & Printing Co. Montreal. 

Gravure de l'édifice abritant le magasin de fourrure Z. P. Cormier, situé au 131 de la rue Wellington à Sherbrooke. Le commerce occupe l'endroit de 1866 à 1914. Aujourd'hui, l'espace correspond aux adresses 70-74 de la rue Wellington Nord, où logent OliV - Un monde de saveurs et Lodace Beauté.

  

 

 

Facture de Nutter & French (le nom du commerce William Murray est raturé), marchand de bière et de vin, 31 mars 1894 (détail). Archives nationales du Québec à Sherbrooke, fonds Famille Bowen (P4, S2, SS1, SSS2, D2). Gravure : George Bishop Engraving & Printing Co. Montreal. 

La première gravure montre un édifice situé au 17½-23 de la rue King à Sherbrooke, abritant les commerces McDonald, William Murray et Nutter & French, respectivement magasin général, importateur de vin et marchand de bière. Aujourd'hui, cet édifice est détruit, mais il se trouvait sur King Ouest, entre les rues du Dépôt et Wellington Sud. 

La deuxième gravure montre un édifice situé au 7 ou 14[2] de la rue Dépôt et illustre le commerce William Murray. Aujourd'hui, cet édifice est détruit, mais il se trouvait entre le stationnement du Dépôt et Limocar.   

En guise de conclusion, nous vous invitons à parcourir l'exposition virtuelle Histoires croustillantes et anecdotes étonnantes : les dessous de la gravure commerciale (à ouvrir de préférence avec Google Chrome), réalisée en 2018, et issue d'une collaboration entre l'Université de Sherbrooke, le Centre de ressources pour l'étude des Cantons-de-l'Est et Bibliothèque et Archives nationales du Québec. 

 

Bibliographie : 

GOAD, Charles Edward, Insurance plan of Sherbrooke, Que., Montréal / Toronto, Chas. E. Goad, 1907. 

KESTEMAN, Jean-Pierre, Guide historique du Vieux Sherbrooke, La Société d'histoire de Sherbrooke, Sherbrooke, 2001, 271 p. 

ROYER, Joseph-Pierre, Sherbrooke City Directory for 1896-1897, Sherbrooke. 

 

Ces archives vous intéressent? Prenez rendez-vous avec nous : 

Les Archives nationales du Québec à Sherbrooke sont situées au

225, rue Frontenac, bureau 401

819 820-3010, poste 6330

archives.sherbrooke@banq.qc.ca



[1] Le plan d'assurance-incendie de 1907 situe le commerce au 8 de la rue King, alors que le bottin d'adresses de 1896-1897 le situe au 10 de la rue King.

[2] Le plan d'assurance-incendie de 1907 situe le commerce au 7 de la rue du Dépôt, alors que le bottin d'adresses de 1896-1897 situe le commerce au 14 de la rue du Dépôt.

 


CONCOURS - Fête des Vendanges
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Notre histoire en archives – Les gares ferroviaires de Sherbrooke

Jeudi le 4 août 2022      
Notre histoire en archives – Les gares ferroviaires de Sherbrooke
SOC
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce weekend?

Jeudi le 11 août 2022      
Quoi faire ce weekend?
En voiture vers le passé

Lundi le 15 août 2022      
En voiture vers le passé
Une dixième édition marquante pour le Défi Félix

Vendredi le 12 août 2022      
Une dixième édition marquante pour le Défi Félix
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

SOC
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 août 2022
Diversion médiatique

François Fouquet
Lundi, 15 août 2022
En voiture vers le passé

Fête des Vendanges
Les Expos au quatrième rang du classement: "On a dû faire face à une nouvelle réalité" Par Daniel Campeau Vendredi, 12 août 2022
Les Expos au quatrième rang du classement: "On a dû faire face à une nouvelle réalité"
(Retrouvée) Jeune fille de 14 ans recherchée par le SPS Par Daniel Campeau Jeudi, 11 août 2022
(Retrouvée) Jeune fille de 14 ans recherchée par le SPS
Le Parcelles d’Austin dans le top 30 des meilleurs nouveaux restaurants du Canada Par Daniel Campeau Mercredi, 17 août 2022
Le Parcelles d’Austin dans le top 30 des meilleurs nouveaux restaurants du Canada
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous