PUB1_Fdulac
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  EN ESTRIE / Actualité

Les Cantonniers appuyés par plusieurs parents à Thunder Bay

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Plusieurs parents ont décidé de faire le voyage vers cette municipalité du nord-ouest de l’Ontario pour encourager leurs jeunes. ( Photo gracieuseté Renaud Légaré)
Robert Legault Par Robert Legault
Mercredi le 24 avril 2019      

Les Cantonniers de Magog connaissent un bon début de tournoi de la coupe Telus, avec deux victoires en autant de matchs à Thunder Bay, en Ontario. Et si vous pensez qu'il n'y a personne pour encourager ces adolescents vers la victoire au championnat canadien midget AAA ... vous vous trompez!

Plusieurs parents ont décidé de faire le voyage vers cette municipalité du nord-ouest de l'Ontario pour encourager leurs jeunes. EstriePlus.com s'est entretenu avec quelques parents de joueurs des Cantonniers.

Il encourage son fils et apporte les équipements

Le capitaine des Cantonniers, Jacob Dion, est choyé. Son partisan numéro 1, son père Stéphane, est présent pour l'encourager avec d'autres parents de joueurs de la formation magogoise.

Mais il y a plus. Monsieur Dion a même apporté les équipements des joueurs dans un camion cube, en compagnie de Sylvain Cournoyer, pendant que l'équipe voyageait en avion vers Thunder Bay. « Nous sommes partis de Magog à 8 heures samedi matin et c'est à 4h30 le lendemain que nous sommes arrivés à Thunder Bay », de raconter Stéphane Dion.

Oui il a joint l'utile à l'agréable et il vit cette deuxième présence consécutive à la coupe Telus à fond en appuyant son fils et ses coéquipiers. « Pendant une semaine, nous ne vivons que pour le hockey, d'expliquer celui qui agit, entre autres, comme entraîneur pour une école de hockey de la région. Gagner la coupe Jimmy-Ferrari (le championnat des séries de la LHMAAAQ) c'est très difficile. Être à la coupe Telus, c'est du bonbon! »

Le groupe de parents a loué une maison située à une quinzaine de minutes du Fort William Gardens, l'aréna où se déroule la coupe Telus. Et ils carburent tous au hockey.

« On essaie de profiter du moment, d'ajouter monsieur Dion qui pourrait voir son fils évoluer avec les Voltigeurs de Drummondville la saison prochaine. Depuis le début de l'année, les jeunes nous font vivre de supers belles émotions. En tant que parents, nous sommes choyés. On risque d'être plus stressés plus on avancera dans la semaine, mais bon. Deux années de suite à la coupe Telus, wow! »

Sa conjointe, Caroline Lacasse, ne pouvait pas accompagner l'équipe (voir plus bas) en raison du travail et de leur fille, Maya-Rose. Stéphane Dion ne peut s'empêcher de penser à elle. « Je suis extrêmement chanceux d'être ici. Ma conjointe doit s'occuper de notre fille. Je profite du moment à 100 milles à l'heure et je l'apprécie énormément », de conclure ce dernier.

Arrivée tardive dans l'équipe et vivre la coupe Telus

Julien Bourget a été rappelé par les Cantonniers avant la reprise du calendrier régulier de la Ligue de hockey midget AAA du Québec après le temps des fêtes. Son père, Manuel, a dû voir à changer son fils d'école puisqu'il était avec les Harfangs midget espoir de l'école secondaire du Triolet. Et là... il voit son fils remporter le championnat des séries du circuit québécois, ce qui donne le privilège de participer à la coupe Telus.

Comment voit-il et vit-il son expérience au championnat canadien midget AAA? « L'effet de groupe est débile, dit-il d'entrée de jeu. Chacun fait un petit quelque chose pour l'équipe de parents et c'est vraiment bien, de préciser Manuel Bourget. Je suis personnellement très conscient de la chance que fiston a de jouer ici et je me fais des souvenirs inoubliables. »

Il observe ce groupe de jeunes habilement dirigé par l'ancien gardien de but de la LNH, Félix Potvin, et ses adjoints, Toby Lafrance et Alexandre Carrier. Il résume bien ce que plusieurs remarquent chez les Cantonniers. « On regarde nos jeunes avancer dans leur objectif qui est de gagner et on y croit. Ils sont vraiment bons et ils semblent unis. Ils ne forment qu'un tout. Chacun connaît son rôle dans l'équipe », dit-il avec admiration pour les 22 joueurs qui ont fait le voyage à Thunder Bay.

Et la cerise sur le sundae? « Quand j'ai vu le logo de Hockey Canada au milieu de la patinoire, j'ai compris que c'est gros ... vraiment gros! Nous attendons avec impatience les prochains matchs parce que nous savons que ça va bien aller. On est confiant et on aime les regarder aller. C'est vraiment trippant comme voyage! »

On peut comprendre la fierté de Manuel Bourget sachant ce que son fils a vécu depuis le début de cette saison de hockey.

Appuyer son fils à distance

Stéphane Dion rendait hommage à sa conjointe, Caroline Lacasse, plus haut dans ce texte. Celle-ci a accepté de nous parler de sa façon d'encourager son fils, Jacob Dion, et les autres membres des Cantonniers à distance.

« C'est certain que j'aimerais tellement être là avec tout le groupe, dit-elle dès le début de la conversation. Mon travail et Maya-Rose ont besoin de moi. La coupe Telus est énorme à mes yeux et quoi qu'il arrive, je suis très fière des Cantonniers. »

Madame Lacasse se permettait même de gâter les bénévoles de l'équipe aux matchs locaux dans les séries éliminatoires. Les fameux beignes au sirop d'érable de la Pâtisserie Duquette étaient bien populaires sur la galerie de presse où travaille l'auteur de ces lignes lors des matchs des Cantonniers. « Mon fils Jacob vit ses derniers moments avec les Cantonniers et il est en mission. Je serai sur mon iPad pour visionner les matchs. »

Pour une deuxième année consécutive, Stéphane Dion fêtera son anniversaire à la coupe Telus et Caroline Lacasse l'appui à 100%. « Je l'ai rencontré dans un aréna quand il jouait pour les Papetiers de Windsor (au hockey semi-pro, aujourd'hui la LNAH). Le hockey fera partie de nos vies encore longtemps. Je suis contente pour mes deux hommes et je souhaite la coupe aux Cantonniers. »

Enfin, sachant que son fils Jacob vit ses derniers moments avec les Cantonniers, elle ne peut s'empêcher d'être très émotive. « J'adore toute l'organisation et ce sera un méchant deuil pour nous de quitter cette extraordinaire famille », d'exprimer fièrement Caroline Lacasse.

De là l'importance de rappeler ces quelques mots de l'ancien directeur général des Cantonniers, Michel Champigny, qui avait dit au début de cette 40ème saison, pendant la préparation des grandes retrouvailles de l'équipe: « Cantonniers un jour, Cantonniers toujours! »

 


Écoloboutique_10%
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

« Il n'a jamais été question de sondage à Nantes! » Daniel Gendron, maire de Nantes

Mardi le 10 mai 2022      
« Il n'a jamais été question de sondage à Nantes! » Daniel Gendron, maire de Nantes
Aide financière de plus de 90 000$ pour Écogites Inspire

Lundi le 9 mai 2022      
Aide financière de plus de 90 000$ pour Écogites Inspire
Groupe A&A
NOS RECOMMANDATIONS
La Ville de Windsor contribue au Projet Tourno-Serre

Mercredi le 22 juin 2022      
La Ville de Windsor contribue au Projet Tourno-Serre
Aîné sauvagement battu à Magog : L’agresseur toujours recherché

Lundi le 27 juin 2022      
Aîné sauvagement battu à Magog : L’agresseur toujours recherché
Une nouvelle animatrice de l’émission du retour à Ici Radio-Canada Première en Estrie

Lundi le 27 juin 2022      
Une nouvelle animatrice de l’émission du retour à Ici Radio-Canada Première en Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fdulac
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 29 juin 2022
Pas de quoi fêter…

François Fouquet
Lundi, 27 juin 2022
Le manipulateur avorteur

Performance_NC_2
11,2 M$ pour accueillir et former plus de médecins à l'Université de Sherbrooke et à l'Université de Montréal Par Jeanne Trépanier Lundi, 27 juin 2022
11,2 M$ pour accueillir et former plus de médecins à l'Université de Sherbrooke et à l'Université de Montréal
Quoi faire pour célébrer la Fête nationale du Québec? Par Catherine Blanchette Jeudi, 23 juin 2022
Quoi faire pour célébrer la Fête nationale du Québec?
Le manipulateur avorteur Par François Fouquet Lundi, 27 juin 2022
Le manipulateur avorteur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous