SOC
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Le pape est parti

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 8 août 2022      

Voilà, c'est fait. Le pape est passé nous voir. Et il est reparti.

«Veni, vidi, vici », disait Jules César. « Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu. »

Pour le pape, ça se résume à « Je suis venu, j'ai vu et j'ai demandé pardon pour avoir essayé de vaincre par tous les moyens, incluant les plus vicieux »

Je sais, ma mère me l'a rappelé : ce n'est pas le Pape qui a tout fait ça. Oui, mais il porte le « jacket » de chef des prêtres. C'est à lui de donner la direction à ses ouailles et de porter le chapeau.

J'ai jeté un œil intéressé à cette visite. C'est un événement, quand même.

Je l'ai fait en accompagnant ma mère dans l'exercice. Elle y tenait plus que moi, j'avoue. Même si sa foi est forte, elle n'en revient pas du sort réservé aux jeunes autochtones. Et elle trouve répugnants les abus (sexuels et autres) subis par ces enfants, tout autant que la façon annoncée et assumée de tout faire pour briser une culture, pour anéantir les racines d'un peuple installé sur ses terres depuis quelques millénaires.

Les excuses    

Franchement, je les ai trouvées bien, dans l'ensemble. J'ai trouvé, en fait, qu'il était moins encarcané dans un cadre de communication qui veut dire peu en essayant de faire croire qu'il dit beaucoup. Vous savez, ce qu'on entend souvent : « sans admission de notre part, nous tenons à nous excuser auprès de quiconque aurait pu se sentir, de façon plus ou moins directe, offusqué ou brimé de telle ou telle situation »...

Bien sûr, après, j'ai entendu les commentaires. « Il n'a pas dit ce mot, cette phrase ». « Il ne m'a pas convaincu ». « Ce n'est pas suffisant ».

On s'attendait à quoi, au juste?

Qu'en écoutant le pape, les victimes sentent la chape de plomb des conséquences perdre tout son poids sur leurs épaules?

Un pardon est une démarche. Essentielle démarche pour espérer une suite. Dans le mot démarche, il y a le mot marche. Marcher demande qu'on se laisse le temps d'avancer.

Est-ce que la marche sera significative? Ça, ce sera à suivre.

C'est comme un parent qui reçoit, en cour, les excuses de la personne qui a tué son enfant. Le geste a une valeur, mais ne ramène pas l'enfant à la vie.

Je retiens ceci, par exemple : quand une victime décide de pardonner à l'agresseur, elle prend surtout la décision de mettre la rancœur et la haine de côté. La victime se donne alors une chance d'avancer.

C'est aussi ça, la marche dans le mot démarche.  

La date de péremption

J'ai été frappé de cette image d'une église dont les acteurs (prêtres, évêques et autres) sont vieillissants. Sur l'écran radar, très peu de jeunes personnes en soutane. Et presque juste des hommes.

Le décalage avec la société dans laquelle on vit m'a sauté aux yeux. On ne parle pas d'une institution en renouvellement.

Lors de la visite, les foules ne se sont pas massées comme prévu. Ou comme ça avait été le cas en 1984 alors que des ailes jeunesse de l'Église catholique s'étaient fait voir et entendre de belle façon. C'était au siècle dernier, visiblement!

Le rituel

Les peuples autochtones ont mis en place des rituels intéressants pour marquer les étapes de leur vie personnelle et collective. Au centre de ces rituels, il n'y a pas un dieu comme on l'entend généralement. Il y a « Mère Nature », celle qui crée la vie et qui ne peut le faire que si on la respecte. (on devrait résolument s'inspirer de cette philosophie, me dis-je...)

Lorsque les représentants des peuples autochtones se sont rendus rencontrer le pape à Rome, ils avaient apporté 2 paires de mocassins qu'ils ont remis au pape en l'invitant à venir les rencontrer au Canada. Les mocassins signifiaient justement cette invitation à marcher ensemble vers le pardon et la réparation. Le Pape devait rapporter les mocassins s'il acceptait. Ce qu'il a fait.

Je l'ai dit souvent et je le pense de plus en plus. En lieu et place des protocoles souvent guindés et vaniteux, on devrait introduire des rituels à nos actions et rencontres.

Le Pape est parti. Reste la marche...

 

Clin d'œil de la semaine

Ironique de voir qu'un Pape, qui sert de papa à son groupe, dans la définition même de son nom, vienne s'excuser auprès des autochtones qui mette la « Mère Nature » au centre de tout...


SOC
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Je veux ce qu’il y a de mieux pour eux. Point.

Lundi le 12 septembre 2022      
Je veux ce qu’il y a de mieux pour eux. Point.
Canal colère

Mardi le 6 septembre 2022      
Canal colère
Un prénom pour marquer l'avenir

Lundi le 19 septembre 2022      
Un prénom pour marquer l'avenir
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Le pays des licornes

Mercredi le 21 septembre 2022      
Le pays des licornes
La Maison des Arts St-Laurent expose des petits formats

Jeudi le 22 septembre 2022      
La Maison des Arts St-Laurent expose des petits formats
La Grande virée artistique de Sherbrooke

Lundi le 19 septembre 2022      
La Grande virée artistique de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Bingo_Sherbrooke
 
François Fouquet
Lundi, 19 septembre 2022
Un prénom pour marquer l'avenir

GHébert_camp.2022
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec! Par Daniel Campeau Mardi, 20 septembre 2022
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec!
Deux voleurs de linge au Simons ! Par Daniel Campeau Mercredi, 21 septembre 2022
Deux voleurs de linge au Simons !
Retour de la Course à la vie CIBC en personne Par Daniel Campeau Lundi, 19 septembre 2022
Retour de la Course à la vie CIBC en personne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous