Granada_The_dead_south
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / L'Agora

Spleen électoral

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau
Mercredi le 8 septembre 2021      

Les événements de la dernière semaine en politique fédérale rendent vraiment mélancolique. Dans cette campagne, il ne semble pas y avoir de véritables enjeux. C'est ce qui est apparu au terme des entrevues des chefs à Radio-Canada et du Face-à-Face à TVA. Sur le plan régional, il y a eu les activités des candidats locaux et la visite du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, à Sherbrooke. Il est venu chez nous et il s'est mis les pieds dans les plats avec son refus de laisser s'exprimer sa candidate Enzaf Haidar sur ses motivations à représenter le Bloc québécois. Une campagne marquée par la première place dans les sondages du chef conservateur, Erin O'Toole et par la résurgence de thèmes liés aux armes à feu, à la pandémie et à la justification de la pertinence de ces élections. Étrangement, la question de la lutte aux changements climatiques, celles de la crise du logement et de l'inflation ne s'imposent pas. Réflexion libre sur une campagne électorale qui démarre à peine.

Les plantes vertes

Les plantes vertes, ce sont des candidates ou des candidats qui assistent à un événement de campagne du chef, mais dont le rôle principal consiste à servir d'arrière-scène à la performance du chef. C'est exactement ce qu'avait préparé la semaine dernière l'organisation du Bloc québécois pour permettre à son chef de positionner la question de l'identité et de la laïcité. La présence de madame Enzaf Haidar était une valeur ajoutée à cet événement. Pensons-y un instant. Une combattante des libertés, parlant un français approximatif et qui est favorable à la loi 21 du gouvernement Legault. Du bonbon quoi ! Malheureusement, il aurait fallu qu'une question soit posée à la candidate Haidar pour que monsieur Blanchet explique que c'était son point de presse et que lui seul répondait aux questions. Erreur de scénario. Mon intuition me dit que les règles n'avaient sûrement pas été établies avec les médias à l'avance. Il aurait fallu préférablement que les règles soient claires et connues à l'avance. Ce qui n'a pas été fait à l'évidence. Cela a donné le spectacle auquel nous avons eu droit mettant en vedette un chef qui empêche sa candidate de parler. Mauvaise journée au bureau pour monsieur Blanchet.

Les sondages

Non seulement il y a beaucoup de sondages durant cette campagne électorale, mais il y a aussi une présence plus standardisée des agrégateurs de sondage. Cela vient augmenter la propension des médias à présenter cette campagne électorale comme une course de chevaux où on analyse les performances des chefs pour mesurer avec les sondeurs les éléments qui font gagner ou perdre des votes. Pendant que l'on discute peu des véritables enjeux de la campagne. Comme je l'avais prédit dans ma chronique du 11 août dernier : « Une campagne électorale permettra aux électrices et aux électeurs de toutes les régions du Canada de faire connaître leur volonté quant à l'avenir. Malheureusement, je doute fort que la prochaine campagne électorale ne soit autre chose que la répétition du même où les médias feront une place démesurée à l'anecdotique et au spectaculaire au détriment des véritables enjeux. Cela fera l'affaire des différents protagonistes politiques parce qu'ils n'ont pas de véritables solutions à proposer aux multiples problèmes qui confrontent l'avenir du Canada. On risque de se retrouver encore une fois avec de belles paroles et un gouvernement minoritaire libéral. Le retour du même et de l'identique... »

Je n'avais pas si tort si l'on se fie au déroulement actuel de la campagne électorale. Les véritables enjeux tardent à s'imposer. Les questions de la vaccination, du système de santé, des passeports vaccinaux et des règles soi-disant liberticides sont notre présent. La messe a été dite à ce sujet. À part la résurgence dans l'actualité à la suite du Face-à-Face de TVA de la question des armes à feu nous peinons à entendre les différents chefs nous entretenir de leur vision sur les changements climatiques. Une crise qui risque d'être encore plus profonde que celle que nous vivons avec la présente pandémie. Ce n'est pas les bonnes intentions ni les atermoiements en matière de politiques énergétiques qui vont nous rassurer quant à l'avenir.

La crise du logement est belle et bien présente et les villes doivent se débrouiller et négocier les miettes d'un programme de logement social qui fait l'objet de sensibilités constitutionnelles entre le Québec et le Canada. À tel point que cela nuit à la construction de logements. L'inflation s'invite à nouveau dans nos débats. Après avoir été en vedette dans les années 1980, l'inflation semble vouloir reprendre du service. Ce qui permet à des conservateurs sur le plan de l'intervention de l'État de faire des liens entre la générosité des programmes gouvernementaux et l'inflation dans les sillons de la reprise économique. Voilà un débat que nous aimerions entendre entre les chefs. Bref, on évoque peu les véritables enjeux dans cette campagne. C'est dommage...

Le Face-à-Face

Beaucoup a été dit et écrit sur cet événement. Au moment où j'écris cette chronique (dimanche 5 septembre), les résultats du dernier sondage Léger n'ont pas été communiqués. Je ne peux donc pas savoir si le débat a eu un effet sur la popularité des chefs et les intentions de vote au Québec. Ce que je sais par contre c'est que ce débat entre les chefs n'a pas fait de gagnants ni de perdants si ce n'est la performance décevante de Jagmeet Singh. Depuis ce débat, si nous ne le savions pas, nous savons maintenant que le chef conservateur, Erin O'Toole a un plan et un contrat pour le Québec. Même si le mot contrat, nous dit le chef du Bloc Yves-François Blanchet, sous-entend qu'il y ait une partie contractante qui l'a endossé. Ce qui n'est pas le cas du contrat de monsieur O'Toole qui sur le plan du financement de la santé ne respecte pas la demande du Québec et des provinces qui souhaitent que le fédéral finance 35 % des coûts de la santé.

Lors de ce débat, Justin Trudeau n'a pas été capable de démontrer le caractère essentiel de ces élections. Prévue lui permettre de gagner une majorité, le chef libéral doit aujourd'hui se battre pour conserver un gouvernement minoritaire. Malgré son excellente performance au débat où il est apparu combattif et pertinent, il lui sera difficile de renverser la vapeur. Le chef du NPD a été plutôt absent du débat et il a raté une occasion de se mettre en valeur notamment sur la question des changements climatiques.

Un débat qui ne passera pas à l'histoire. Il aura servi de période d'échauffement aux vraies affaires qui commencent après la fête du Travail. La campagne commence vraiment cette semaine et les débats français et anglais des consortiums de mercredi et jeudi seront à ne pas en douter des événements importants pour tous les chefs. Même si la formule retenue pour ces débats est un peu empesée, souhaitons que les chefs par des propositions claires répondant aux véritables enjeux réussissent à nous sortir de ce spleen électoral...


Golf_Longchamps_resto
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Le pays des licornes

Mercredi le 21 septembre 2022      
Le pays des licornes
Allez voter…

Mercredi le 28 septembre 2022      
Allez voter…
La politique, un jeu cruel

Mercredi le 14 septembre 2022      
La politique, un jeu cruel
Salon_du_livre_2022
NOS RECOMMANDATIONS
Cabico & co investi 25 M$ et prend un grand virage technologique à son usine de Coaticook

Jeudi le 22 septembre 2022      
Cabico & co investi 25 M$ et prend un grand virage technologique à son usine de Coaticook
Phoenix 2023, ça commence ce soir contre Gatineau!

Vendredi le 23 septembre 2022      
Phoenix 2023, ça commence ce soir contre Gatineau!
OK! On se retrouve là!

Lundi le 26 septembre 2022      
OK! On se retrouve là!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Claude Carrier_Entretien Gazon
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 28 septembre 2022
Allez voter…

François Fouquet
Lundi, 26 septembre 2022
OK! On se retrouve là!

Salon_du_livre_2022
Il force la porte d'entrée et s'en prend à la famille au complet ! Par Daniel Campeau Mardi, 27 septembre 2022
Il force la porte d'entrée et s'en prend à la famille au complet !
Transport scolaire, un peu de lumière au bout du tunnel ! Par Daniel Campeau Vendredi, 23 septembre 2022
Transport scolaire, un peu de lumière au bout du tunnel !
Quoi faire ce weekend? Par Catherine Blanchette Vendredi, 23 septembre 2022
Quoi faire ce weekend?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous