1077_MATIN_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 13 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
RYTHME_RETOUR_2103
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 14 décembre 2018

Condamnation pour maltraitance sur trois animaux



 Imprimer   Envoyer 
Le résident de Lac-Mégantic est passible d’un emprisonnement maximal de deux ans et/ou d’une amende maximale de 5 000 $ et d’un emprisonnement maximal de six mois (photos gracieuseté SPA de l'Estrie).

ATTENTION : UNE IMAGE DANS CE TEXTE POURRAIT ÉBRANLER CERTAINS LECTEURS. Le procès du résident de Lac-Mégantic, Joseph-David Charles, s'est tenu le 6 décembre dernier puisqu'il avait commis de la maltraitance et de la cruauté sur trois animaux, dont il avait la garde.

À la suite d'une plainte, des inspecteurs de la Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie s'étaient rendus en urgence au domicile du suspect le 31 janvier 2018. Ils y avaient découvert deux chiens et un chat fortement amaigris. «Ils avaient tout simplement la peau sur les os, carrément squelettiques», rappelle Geneviève Cloutier, porte-parole de la SPA de l'Estrie.

Le juge de la Cour du Québec, Conrad Chapdelaine, a reconnu M. Charles coupable sur-le-champ d'avoir volontairement omis de fournir à ces trois animaux les aliments, l'eau, l'abri ainsi que les soins convenables et suffisants. Il reviendra devant le tribunal le 14 mars 2019 pour sa représentation sur sa sentence. Le résident de Lac-Mégantic est passible d'un emprisonnement maximal de deux ans et/ou d'une amende maximale de 5 000 $ et d'un emprisonnement maximal de six mois.

Les vétérinaires avaient réalisé plusieurs examens sur les trois animaux. Ils ont dû procéder à une euthanasie « humanitaire » pour l'un des deux chiens en raison de son état. Une échelle nommée « l'état de chair » permet de déterminer si l'animal à un poids santé selon une cote de 0 à 9 - 9/9 étant une obésité extrême alors que la normale se situe autour de 5/9. Dans le cas du chien qui a été euthanasié, sa cote était de 0/9; il ne pesait que 16 kilos alors que son poids aurait dû être de 35 kilos.

Comme l'explique Mme Cloutier, l'état de déshydratation fortement avancé de l'animal et sa faible température corporelle indiquait qu'il était en train de mourir. «Notre vétérinaire traitante m'a confié qu'il s'agissait du pire cas de maigreur qu'il lui avait été permis de constater durant sa carrière, souligne la porte-parole de la SPA de l'Estrie. D'ailleurs, elle n'avait jamais vu un animal encore vivant possédant un "état de chair" équivalent à une cote de 0. Inspecteurs et autres personnels du refuge ont été marqués par l'état dans lequel se trouvait ce pauvre chien, à peine âgé de 4 ans et de type Cane Corso croisé.»

Dans le cas des deux autres animaux, ils ont souffert également de malnutrition sévère et de déshydratation avancée. La petite chienne, âgée d'environ quatre ans et de race Teckel, possédait un « état de chair » de 2/9 et ne pesait que trois kilos alors que le chat, âgé d'environ un an, avait un « état de chair » plus viable de 3/9.

L'équipe vétérinaire a été en mesure de les sauver et aujourd'hui, ils vivent au sein d'une famille aimante et attentionnée. « On ne le dira jamais assez, mais il est primordial de dénoncer, insiste Mme Cloutier. Si vous êtes témoins d'une situation de négligence ou si vous êtes seulement suspicieux, n'hésitez pas à communiquer avec nous sans tarder. C'est grâce à ces signalements, tous confidentiels, que nous pouvons porter secours à des centaines d'animaux, ici en Estrie. »


Écoloboutique avril 21
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Retour du festival gourmand Sherbrooke t’en bouche un coin

Retour du festival gourmand Sherbrooke t’en bouche un coin
Covid-19 : un délai supplémentaire pour recevoir les résultats des tests

Covid-19 : un délai supplémentaire pour recevoir les résultats des tests
Café William Spartivento 2103
NOS RECOMMANDATIONS
Bilan COVID-19 du 8 avril

Bilan COVID-19 du 8 avril
Le printemps, Vivaldi et les refrains

Le printemps, Vivaldi et les refrains
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 14 avril 2021
L’homme au turban

François Fouquet
Lundi, 12 avril 2021
Le printemps ne nous aidera pas, cette fois!

Yves Nantel
Samedi, 10 avril 2021
LES 3 R, TU APPLIQUERAS

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Jeudi, 8 avril 2021
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
La vaccination s’accélère en Estrie Par Maxime Grondin Mercredi, 7 avril 2021
La vaccination s’accélère en Estrie
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton Par Archives nationales du Québec à Sherbrooke Jeudi, 8 avril 2021
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton
COVID-19 : un «wake-up call» de François Legault Par Maxime Grondin Vendredi, 9 avril 2021
COVID-19 : un «wake-up call» de François Legault
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut