magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Projet Galt Ouest : le contrat de démolition est accordé
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 9 janvier 2015

Une sortie de ventilateur de salle de bain délinquante



 Imprimer   Envoyer 

Quel lien peut-on faire entre la formation de glace au bas d'un mur extérieur et une sortie de ventilateur de salle de bain?

Une propriétaire constate la formation de glace au bas d'un mur extérieur, à la jonction du bardage de fibre de bois dur et du mur de fondation. Un dégarnissage du bardage révèle des traces de coulisses d'eau verticales à la surface du papier pare-intempéries. L'ensemble du mur parait bien construit et sain. En levant les yeux au-dessus des coulisses, on peut voir une sortie de ventilateur de salle de bain installée dans le soffite du toit.

Une belle installation, sauf que le problème est là. L'air chaud et humide poussé à la sortie prend à l'occasion le chemin qui conduit au comble de la maison, à l'entre-toit.

Malgré une bonne ventilation naturelle du comble, l'air condense rapidement à la sous face du revêtement de toit. Lorsque la température de surface du comble augmente, le frimas se transforme en eau et descend le long de la sous face, suit l'intérieur de la tôle du soffite et continue sa route entre le bardage extérieur et le papier pare-intempéries.

D'un cycle gel-dégel à un autre, l'eau finit par apparaître au bas du bardage extérieur sous forme de glace.

Quelles leçons peut-on tirer de ce cas?

Tout d'abord, qu'on devrait placer ce type de sortie dans le soffite « sous le vent », c'est-à-dire sur le mur opposé aux vents dominants. Ainsi, l'air extrait sera entrainé loin de la maison. Si le plan d'aménagement de la salle de bain ne vous laisse pas d'autre choix que de sortir l'air « au vent », placez des sections de soffite sans ouvertures sur deux à trois pieds de chaque côté de la sortie; l'air extrait aura ainsi plus de mal à rentrer dans le comble.

De plus, dans cette maison se trouvait un échangeur de chaleur passif. Un système non motorisé, mais branché au générateur de chaleur (la fournaise) de manière à fournir de l'air extérieur dans le conduit de retour et d'extraire une partie de l'air du conduit d'alimentation. Un système qui n'est pas parfaitement balancé aura plutôt tendance à mettre la maison en pression positive. Dans ce cas, il y aura toujours exfiltration d'air par les sorties de salle de bain du niveau supérieur, et ce, même quand la fournaise ou les ventilateurs ne sont pas en marche.

Le fait que la maison ait été en pression positive a pu constituer un facteur qui a contribué au problème. On devrait donc s'assurer que nos sorties dans le soffite sont situées « sous le vent » et que nos systèmes sont bien balancés.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
ARRESTATION - Leurre informatique

ARRESTATION - Leurre informatique
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Le Haut-St-François a un nouvel ambassadeur

Le Haut-St-François a un nouvel ambassadeur
Intervenant en conditionnement physique

Intervenant en conditionnement physique
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
AC- Opératrice, opérateur de machine à coudre industrielle - nov 2019
 
François Fouquet
Lundi, 18 novembre 2019
Le poids d’un coton ouaté

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 15 novembre 2019
Intervenant en conditionnement physique

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 14 novembre 2019
Le bail de logement au-delà du décès

Daniel Nadeau
Mercredi, 13 novembre 2019
Le fouillis de l’immigration

Sarah Beaudoin
Mardi, 12 novembre 2019
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

Ce qui se passe dans ma chambre à coucher Par Sarah Beaudoin Mardi, 12 novembre 2019
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher
Le Haut-St-François a un nouvel ambassadeur Par Anita Lessard Mercredi, 13 novembre 2019
Le Haut-St-François a un nouvel ambassadeur
Deux entreprises sherbrookoises championnes de l'intégration Mercredi, 13 novembre 2019
Deux entreprises sherbrookoises championnes de l'intégration
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous