magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke tiendra se vente d'immeubles pour défaut de paiement
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 25 novembre 2019

Black Friday : ils l’ont, l’affaire, les Américains!


Il y a un engouement. Une sorte de vague qui fait en sorte d'emporter, dans son sillage, le consommateur qui perd sa capacité de raisonner, trop aveuglé par l'extraordinaire offre qui est faite.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Pixabay

Je commence avec une parenthèse : je déteste appeler les habitants des États-Unis des Américains. C'est un non-sens. Nous habitons aussi l'Amérique, donc, nous le sommes autant qu'eux! En Europe, vous êtes d'abord originaire d'un pays avant d'être Européen.

Puis, il vient, avec cette appellation, une sorte de suffisance qui, dans certains cas, mène au mépris.

Voilà, c'est dit. Fin de la parenthèse.

Je reviens donc à ma préoccupation du jour : le Black Friday.

Il s'agit d'une invention commerciale américaine (États-Unienne?) apparue dans les années 1970 et servant à lancer le grand bal des dépenses de Noël.

Au moment d'écrire ces lignes, nous sommes à un mois de Noël. Le lancement du 29 novembre est donc une cible logique commercialement.

Internet étant Internet, la joute s'est amplifiée considérablement au cours des dernières années.

À en devenir folle...

Premièrement, le Black Friday se célèbre maintenant sur 3 jours dans bien des messages publicitaires qui ne semblent pas s'en faire avec la contradiction : « Ne manquez pas l'événement Black Friday les 28-20 et 30 novembre! »

Pendant que je dormirai, juste avant minuit, le 28 novembre, des milliers de personnes seront à leurs claviers, compte Paypal prêt à faire feu, et tenteront la mission de leur vie : sauver des sous!

Chez nous, l'expression Black Friday est souvent traduite par Vendredi fou plutôt que Vendredi noir. Le noir invoque plutôt (enfin, je le crois!) la notion de transaction « au noir », celle qu'on fait de façon plus ou moins légale, mais qui est, à coup sûr, une occasion de faire une grande économie d'argent. On aura voulu semer cette impression grisante d'avoir payé tellement peu que c'en est presque un privilège.

Qu'il soit fou ou noir, ce vendredi m'inquiète.

Oui, oui, je sais, pour que notre système fonctionne, il faut consommer. Vous vous souvenez, au lendemain des événements du 11 septembre aux États-Unis? George W. Bush avait exhorté ses concitoyens à reprendre leur vie rapidement et à continuer de dépenser pour assurer que l'économie continue de bien aller!

Il m'inquiète parce que l'argent dépensé est souvent hypothétique. Au sens où le crédit est ouvert, mais que les liquidités n'y sont pas. Chez un grand nombre de consommateurs, en tous les cas. Hypothétique au sens où l'intention de rembourser sa carte de crédit ou sa marge de crédit y est, mais pas nécessairement la capacité de le faire.

Mais voilà, il y a un engouement. Une sorte de vague qui fait en sorte d'emporter, dans son sillage, le consommateur qui perd sa capacité de raisonner, trop aveuglé par l'extraordinaire offre qui est faite.

Et malheureusement, la dépense sera trop souvent faite via Internet, laissant de côté les marchands locaux. Laissant aussi souvent de côté les taxes de vente, celles-là mêmes qui sont nécessaires à l'équilibre de notre filet social et de nos besoins communs.

L'individu avant le bien commun. Puissance mille, cette journée-là!
Qu'est-ce qu'il disait, McSween? Ah, oui! Il demandait simplement: "En as-tu vraiment besoin?"

Clin d'œil de la semaine

« J'ai ma télé de rêve à pas cher, yes! »
Celle-là qui sera désuète dès l'arrivée de l'autre modèle!

 


Hyundai Sherbrooke sept 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Non, non…en quelques mots seulement!

Non, non…en quelques mots seulement!
Marcher en terrain miné

Marcher en terrain miné
FQDC Campagne corporative aout 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Le magazine Protégez-vous consacre Matelas Houde

Le magazine Protégez-vous consacre Matelas Houde
Une soirée d'échanges sur le Boisé Fabi

Une soirée d'échanges sur le Boisé Fabi
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Hyundai Sherbrooke sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir aout 2020
 
François Fouquet
Lundi, 21 septembre 2020
Non, non…en quelques mots seulement!

Me Michel Joncas
Jeudi, 17 septembre 2020
Haie de cèdres et voisinage

Jacinthe Dubé 5 juin20
Concours  Vieux-Clocher Phil Roy sept 2020
De bons skis, à bon prix, et fabriqués ici Par Anita Lessard Mardi, 15 septembre 2020
De bons skis, à bon prix, et fabriqués ici
50 personnes et moins dans les lieux de culte: la décision de Québec décriée Lundi, 21 septembre 2020
50 personnes et moins dans les lieux de culte: la décision de Québec décriée
Une amende salée pour le propriétaire de l'école des Arbrisseaux Par Daniel Campeau Mardi, 15 septembre 2020
Une amende salée pour le propriétaire de l'école des Arbrisseaux
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous