Radio Canada - radio du matin
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Des travaux en cours sur le chantier du boulevard René-Lévesque se poursuivront demain, samedi, entre 8 h et 17 h.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
VOYAGES & GASTRONOMIE
Découvrir le monde à la retraite
Expériences culinaires
Trucs du chef
Découvrir le monde
Découvertes
ACHETEZ EstriePlus.com
Foire de la Diversité et de l’Emploi
VOYAGES & GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Valérie Ambeault Par Valérie Ambeault

Lundi, 13 février 2017

La fourchette de Valérie – Pizzicato



 Imprimer   Envoyer 
Le restaurant Pizzicato, au centre-ville de Sherbrooke

La pizza représente le mets qui fait saliver les générations depuis plusieurs décennies. Une réunion d'affaires? On souhaite secrètement que la pizza soit le choix de nourriture unanime des dirigeants de hautes sociétés.

Un déménagement, un party, un 5 à 7, un évènement sportif; c'est toujours un choix éclairé qui pourrait bien satisfaire tous les adeptes de garnitures. Avec une touche de modernité, la célèbre Margarita semble avoir bien évolué depuis toutes ces années.

Le mois de février se crispe de froideur à Sherbrooke. Je me réchauffe le cœur à une table bien positionnée du restaurant Pizzicato au 47 rue King Ouest. Moi aussi, pour bercer mon cœur, j'ai choisi la pizza carrée comme remède magique. Placebo? Je ne crois pas. L'Estrie se donne rendez-vous à cette table depuis 1994.

Le sobriquet Pizzi est apparu sur les lèvres de la clientèle assez rapidement. Dès que mes bottes ont foulé le plancher, je fus accueillie par l'équipe. Ce soir c'est vendredi, un vendredi full house comme on se plait à l'appeler dans le jargon. La plupart des 12 employés sont sur le terrain. Il n'a suffi que de quelques minutes pour voir le restaurant et sa mezzanine se remplir à pleine capacité.

Reculons dans l'histoire. L'Hôtel LaSalle était à son paroxysme (l'édifice actuel de la mercerie Roger Labonté), l'établissement était toujours plein autour de 1946. Une évidence, la proximité de la gare aidant, les voyageurs arrivaient au débarcadère le nez rivé sur l'hôtel. Un emplacement de choix pour y faire de bonnes affaires.

En 1994 le Pizzicato arriva dans le décor sherbrookois. Même après un incendie, un changement de proprio, le Pizzi arrive encore à séduire ses adeptes. Alexandre Côté est l'unique propriétaire depuis deux ans. Je me souviens de l'avoir vu à l'œuvre dans d'autres restos de la région. Il fait de tout. Plancher, paperasse, création, gestion, ménage, cuisine. Il n'est peut-être pas docteur, mais il opère en ti-pépère.

Depuis tout ce temps, le paysage s'est modifié. Le centre-ville lui-même s'est aggloméré dans un mouvement très mondain. Même si le temps passe, le centre-ville est toujours aussi enivrant. Le train passe, les cinéphiles se dépêchent à se rendre à la Maison du cinéma. C'est le set-up parfait pour arrêter l'horloge des routines.

Instantanément, ça vient de sublimer mon panorama. Je suis déjà ravie par le cadre de Brigitte Bardot qui orne le mur. Les miroirs circulaires, les jeux de lumière rouge et blanc, c'est très actuel comme déco. Mon serveur Rudy ouvre la bouteille au centre de la table. Le Pizzicato, c'est un endroit apportez votre vin. Avec la SAQ juste en face, c'est pas mal la périphérie idéale.

Mon premier service arrive. Je choisis parmi le nouveau menu qui est en place depuis le mois d'octobre. Une assiette de chèvre chaud atterrit devant moi avec un soda italien aux bleuets. C'est simple, mais efficace. Un fromage de chèvre onctueux déposé sur un croûton chaud, c'est un incontournable toujours satisfaisant.Une mélodie jazz ceinture l'étage. 

Au même moment les ravioles aux fruits de mer se cognent aux morceaux de pain. De gros morceaux de fruits jonchent mes pâtes alimentaires. Cette recette, c'est la fierté d'Alexandre Côté. C'est parfumé. Sa sauce rappelle un légendaire velouté de poisson. C'est tout un compliment d'avoir une sauce aussi forte et juste en personnalité. Un bémol? J'aurais pris un brin plus de cuisson pour mes pâtes.

Une salade tiède dans un bol géant à partager crée une ombre dans ma petite table carrée. C'est un entre-deux parfait pour s'étirer vers le repas principal.

La pizza raffinée du Pizzi m'interpelle beaucoup. J'en entends parler si souvent. Autant les enfants que les grands y trouvent leur compte. Car oui, le menu pour enfants est juste parfait. Pizza marinara ou pepperoni, penne saucisse, sorbet maison. De tout pour satisfaire l'estomac et la langue de vos petits difficiles.

Que la pizza soit avec vous. On me conseille fortement le plus grand vendeur du restaurant. Le numéro 10. Est-ce le complémentaire du billet gagnant à la loto ça ? Heureusement, la description est identique à ce que je reçois dans mon assiette. Sauce blanche, épinards, oignons, ricotta, parmesan, pancetta forte et pesto de tomates séchées.

Une pizza avec une béchamel ce n'est pas dans mes habitudes. J'ai donné un coup de barre dans ma routine mécanique de commande. Le chef Éric Gallant étale son expérience antérieure en cuisine, ça se ressent. Il a travaillé dans quelques restaurants italiens auparavant, ça se goûte dans ses associations.

On y va avec elle. Oui, c'est un oui. Verdict? J'adore ça. C'est surprenant, mais la croûte n'est pas trop mouillée avec la sauce. Croquante encore, elle déborde tout de même de saveurs. La numéro 14 est aussi dans l'onglet favori de la clientèle. Chèvre, mozza, merguez d'agneau, sauce tomate, oignons. Un menu classique de 23 pizzas composées est inséré dans le menu. Végétarienne, saumon, crevettes et fleurs d'ail, fromage ++++

Mon point fort? Le prix. C'est ultra abordable. Les portions sont adéquates et on offre une alternative sans gluten aux clients qui en font la demande. La Maison Cannelle de Richmond offre une pâte à pizza sans gluten et des pennes sans gluten. Pourquoi se priver et rester en plan à cause d'une intolérance ou d'allergies? Selon la gravité, l'équipe s'ajuste parfaitement à nos spécifications.

Le team du Pizzicato a vraiment à cœur la réussite du restaurant. Marc-Antoine revient dans l'équipe après avoir occupé un autre emploi. Rudy Denaut, serveur à une devise imprimée virtuellement sur son plateau de service. Toujours être une vitesse en avant du client. Voir que l'eau va se terminer bientôt, que le pain est manquant. Intervenir avant que le client lève la main. Pour réussir ce coup de maître, il faut aimer ses clients et apprendre à décoder l'atmosphère de chaque table. Avec presque 2 ans d'expérience, Rudy mérite ses honneurs ce soir.

Dessert? Mon estomac est à louer. Il me manque de place... sauf pour le dessert. Un tiramisu et une crème brûlée. Le tiramisu est généreux et pas trop sucré. Juste assez pour ne pas déclencher mon alarme de culpabilité calorique. La crème brûlée. Tiède comme je l'aime, caramélisée et ultra craquante au contact de la cuillère. C'est le party !

En quittant, je serre la main d'Alexandre Côté. Je vois dans ses yeux la fierté. Son grand-père Alpha Côté tenait dans les années 70 un restaurant aussi. Le Café LaSalle, juste à l'emplacement du premier Pizzicato. Il était situé entre l'hôtel LaSalle et le Théâtre Premier. Les hasards n'existent pas dans la vie. Il y a juste des rendez-vous. Dans ce cas-ci, c'est un destin qui parle, un chemin tracé d'avance avec une passion transmise.

Son plan de match ?? Puiser le plus possible dans les ressources locales pour façonner son menu et proposer une nouvelle dimension à son restaurant au cours des prochains mois. Le resto fermera même une dizaine de jours après la fête nationale pour un projet tenu encore secret. Un scoop? On raye de la liste les rénovations, ce n'est pas ça.

Le Pizzicato préfère vous avertir, vaut mieux réserver pour être certain d'avoir sa table favorite.

Notons que le resto est ouvert sept soirs et trois midis par semaine (mercredi, jeudi et vendredi). Un bonus (oui encore) le resto vient d'adhérer au nouveau service de livraison J'ai faim. À vous la bonne pizza du Pizzicato, même à Rock Forest. Pizza love!


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi manger pour augmenter sa libido

Quoi manger pour augmenter sa libido
Le retour du vrac !

Le retour du vrac !
NOS RECOMMANDATIONS
Week-end mouvementé pour les policiers de Magog

Week-end mouvementé pour les policiers de Magog
Bilan final des perquisitions à Sherbrooke et Cookshire-Eaton

Bilan final des perquisitions à Sherbrooke et Cookshire-Eaton
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

ACHETEZ EstriePlus.com
Radio Canada - radio du matin
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 20 octobre 2017
9 musées qui valent le détour dans la région

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 13 octobre 2017
Transformer les récoltes d’automne

Anne Vaillancourt
Vendredi, 13 octobre 2017
#vindredi : cocktails

René Dubreuil
Vendredi, 29 septembre 2017
Les nouvelles rondes de René

bullescommunications.com
107,7 Estrie
Retour au salon cette fin de semaine Par Sylvie L. Bergeron Vendredi, 13 octobre 2017
Retour au salon cette fin de semaine
« J’ai pris ça su Sears ! » Par François Fouquet Lundi, 16 octobre 2017
« J’ai pris ça su Sears ! »
La fameuse entente Netflix, tout un précédent Par La Maison du Cinéma Vendredi, 13 octobre 2017
La fameuse entente Netflix, tout un précédent
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous