Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 3 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
ACTUALITÉS / Estrie
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Jeudi, 18 février 2021

Un changement est demandé par le milieu communautaire



 Imprimer   Envoyer 
Plus de 300 personnes du milieu communautaire se sont rassemblées lors d’une séance Zoom ce mercredi.

Épuisé. Ce mot est revenu à mainte reprise lors de la conférence de presse organisée par des organismes communautaires de six régions, dont l'Estrie. Ainsi, ils demandent au gouvernement de revoir le financement dédié dans le milieu communautaire qui, selon eux, est inadéquat. D'autant plus que la COVID-19 est venue empirer la situation.

Dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire!, qui réunit plus de 4000 organismes d'action communautaire autonome dans l'ensemble du Québec, plus de 300 personnes se sont rassemblées ce mercredi lors d'une rencontre virtuelle afin de « recharger leurs batteries ».

Les responsables de l'événement en ont également profité pour envoyer un message au gouvernement. Selon eux, il est plus qu'urgent de financer les services publics et les organismes d'action communautaire afin de renforcer le filet social « qu'ils tiennent à bout de bras ». Ce faisant, une certaine fatigue peut être remarquée dans ses rangs. D'ailleurs, le taux d'épuisement au sein de groupe de l'Estrie se situerait à plus de 70 %.

« C'est pourquoi nous tenons à rappeler au gouvernement, qu'en ces temps de pandémie, les organismes continuent de remplir leur part du contrat social. Le délestage dans le réseau de la santé et des services sociaux a un impact sur notre milieu qui se retrouve plutôt seul à soutenir le filet social. Au-delà des fonds d'urgence, nous nous attendons à un soutien du gouvernement et cela passe par nous faciliter la tâche avec l'approvisionnement en masques et l'accès à la vaccination, par exemple », explique Claudelle Cyr, du Regroupement des organismes communautaires de l'Estrie.

« Or, depuis le début de la pandémie, nous avons l'impression de toujours devoir nous battre, comme si nous quêtions. Ceci participe grandement à l'épuisement vécu par nos travailleuses et nos travailleurs », ajoute-t-elle.

Réelle reconnaissance

Les organismes communautaires souhaitent obtenir une réelle reconnaissance du gouvernement du Québec. En temps de crise, ils répondent présents depuis le début de ces temps plus difficiles pour la population. Pour ces organismes, cette situation a également contribué à montrer les faiblesses du filet social québécois.

« Les gouvernements doivent financer les services publics et les organismes communautaires adéquatement afin de renforcer notre filet social fragilisé. Ils doivent aussi s'assurer du respect des droits humains fondamentaux », insiste Marilou Lépine-Gougeon de la Table ronde des organismes volontaires d'éducation populaire de l'Estrie.

« [Le gouvernement] doit faire preuve de courage politique et s'engager, dès maintenant, à améliorer le financement des services publics et des programmes sociaux pour mettre un terme aux conditions de travail difficiles dans ces secteurs et pour mettre fin aux inégalités sociales. Il n'est pas vrai que nous sommes égaux face à la pandémie. Il est pas mal plus facile de s'isoler quand on vit dans un bungalow avec un terrain que dans un appartement surpeuplé! Ou encore pire, dans un milieu violent », s'indigne Claudelle Cyr.

De plus, avec une crise sanitaire qui peut à tout moment prendre de l'ampleur, les différentes organisations pressent le gouvernement d'agir. Selon eux, il est grand temps que les élus reconnaissent l'importance qu'ils apportent et qu'ils s'engagent activement afin de renforcer leurs capacités d'agir collectivement. 



Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie

Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie
Deux adolescents surpris à vendre du cannabis

Deux adolescents surpris à vendre du cannabis
NOS RECOMMANDATIONS
Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région

Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog

La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sports TA février 21
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Radio-Canada VLR mars 21
Semaine de relâche : Sherbrooke veut que les jeunes s’amusent Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Semaine de relâche : Sherbrooke veut que les jeunes s’amusent
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante Samedi, 27 février 2021
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut