La Grande Guignolee des Medias 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Sherbrooke aura son projet pilote pour la collecte du verre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Station Vacances 2019
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 14 septembre 2016

Terrorisme 101 : la complexité du monde contemporain



 Imprimer   Envoyer 

Nous aimons nous donner des points de repère. C'est humain. C'est pourquoi la date du 11 septembre 2016 a de l'importance. Elle marque le quinzième anniversaire des attentats sanguinaires d'Oussama ben Laden et d'Al-Qaïda contre les tours jumelles du World Trade Center à New York. Maints commentateurs font de cet événement historique le moment de la naissance du monde de la terreur dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Cela est en partie vrai, mais ce n'est pas ce que nous révèlent les études des historiens sur le terrorisme. Le terrorisme de type identitaire prend ses racines beaucoup plus loin dans l'histoire contemporaine. Il y a depuis la première Conférence internationale contre le terrorisme anarchiste en 1898 des efforts conjugués des États pour endiguer la menace terroriste. Le terrorisme n'est pas que musulman. Une étude éclairante de l'historienne Jenny Raflik, maître de conférence en histoire contemporaine à l'Université de Cergy-Pontoise, vient nous aider à mieux comprendre le phénomène du terrorisme musulman et du terrorisme en général. Enquête historique au cœur d'un problème majeur de l'époque contemporaine.

L'histoire, un outil de compréhension

Bien des gens n'accordent pas toujours l'importance qu'ils devraient à l'histoire et aux recherches historiques. Fasciné par des citations comme celle de Paul Valéry qui disait que : « l'histoire justifie ce que l'on veut. Elle n'enseigne rigoureusement rien, car elle contient tout, et donne des exemples de tout », ils ont tendance à tout relativiser et à croire qu'il n'y a pas de faits sur lesquels on peut appuyer une réflexion afin de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons. Rien n'est plus faux. L'histoire est de toutes les disciplines du savoir humain la discipline qui nous permet le mieux de comprendre et d'expliquer. Elle permet de relativiser nos croyances basées sur des impressions ou des préjugés en les remettant dans une perspective plus large. L'histoire est la clé essentielle à la compréhension du monde et des humains. N'en déplaise aux esprits obtus qui dénoncent l'histoire comme une « science molle » qui ne sert strictement à rien. L'histoire c'est la mère de toutes les compréhensions.

La question du terrorisme

On nous apprend à l'université qu'il ne peut y avoir d'histoire sans au préalable établir l'état de la question et de sa problématique. Faisons de nous un bon étudiant et établissons l'état de la question. Commençons par définir le terme. Le Larousse nous dit que le terrorisme est un : « Ensemble d'actes de violence (attentats, prises d'otage, etc.) commis par une organisation pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur le gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays, d'un système. » 

Il n'y a pas de doute possible, les événements du World Trade Center à New York le 11 septembre 2001 étaient des actes terroristes où des « fous d'Allah » exprimaient leur haine envers les États-Unis et la politique étrangère de ce pays au Moyen-Orient et d'une manière générale envers les valeurs de la civilisation occidentale issue du Siècle des Lumières. Le terrorisme identitaire que nous vivons aujourd'hui, celui pratiqué par les radicaux religieux se réclamant de l'Islam et si envahissant dans nos vies, sème la terreur et utilise de nouvelles techniques qui en fondent la spécificité, mais le terrorisme identitaire n'est pas né il y a 15 ans.

Les « fous d'Allah » une variante du terrorisme connu...

On voudrait nous faire croire que ces « fous d'Allah », ces méchants islamistes sont uniques, mais ils ne sont qu'une variante du terrorisme qui est combattu par les États du monde entier depuis plus de cent ans. Il est faux de prétendre que ce terrorisme est le fait d'une religion ou d'une culture. Encore plus faux que cela est un fait transcendant de la civilisation musulmane. L'histoire enseigne qu'il faut toujours se méfier des généralisations indues et surtout des populistes qui cherchent à tout expliquer de façon simpliste ce qui nous arrive. Nous vivons dans un monde complexe et malheureusement les clés de la compréhension de ce monde sont aussi difficiles à saisir et à manier. La complexité du monde dans lequel nous vivons nous présente le paradoxe de la montée d'un discours réducteur et revanchard au même moment où cela devient encore plus complexe. C'est pourquoi l'étude de Jenny Raflik est si éclairante pour comprendre le terrorisme aujourd'hui.

La thèse de Jenny Raflik

Dans un livre publié en début d'année chez Gallimard, Terrorisme et mondialisation. Approches historiques, Jenny Raflix nous explique que le terrorisme s'est toujours déployé dans des dimensions à la fois internationales, transnationales et globales. Le terrorisme n'est pas né il y a 15 ans à New York, mais il existe depuis la fin du 19e siècle. Elle cite d'ailleurs à titre de preuve la tenue en 1898 de la Conférence internationale contre le terrorisme anarchiste.

Dans ce livre, Jenny Raflik introduit bien son sujet en faisant la distinction entre le terrorisme d'État comme la terreur sous Robespierre au moment de la Révolution française et le terrorisme de groupes. Elle nous met aussi sur la piste d'une réflexion où les terroristes sont du côté d'une version de perdants de l'histoire. Ainsi, pour les Allemands, les résistants en France sous l'occupation allemande sont des terroristes alors qu'ils sont appelés des maquisards et sont aujourd'hui des héros pour le discours historiographique dominant en France.

Armée de ces mises en garde, Jenny Raflik fait la démonstration que le recours au temps long et à l'analyse comparée permet de voir dans le terrorisme actuel une filiation avec un mouvement terroriste qui prend ses racines au 19e siècle en Occident. Au-delà des caractéristiques particulières de chaque mouvement, la typologie de Raflik permet de faire ressortir trois grandes familles : le terrorisme d'inspiration révolutionnaire comme celui des anarchistes ou encore des groupes d'extrême gauche de la décennie 1979-1980, le terrorisme ethnonationaliste comme on pouvait le retrouver dans les Balkans ou encore plus près de nous au Québec avec la crise d'octobre de 1970 et le FLQ et enfin le terrorisme identitaire de groupes comme le Ku Klux Klan, les Blacks Panthers et celui du groupe armé état islamique ou d'Al-Qaïda.

Ce que démontre hors de tout doute Jenny Raflik c'est que le terrorisme qui répand la terreur dans nos vies aujourd'hui n'est pas né avec Oussama ben Laden le 11 septembre 2001, ni avec la mondialisation ou le libre-échange : « Il est fréquent de considérer... que le terrorisme actuel serait né de la mondialisation, de la porosité des frontières et de l'affirmation de formes nouvelles de dérégulation... L'essor du terrorisme a accompagné les évolutions technologiques, financières, médiatiques depuis le XIXe siècle. Les produits des révolutions industrielle et informatique liés à la mondialisation sont venus les nourrir, en lui fournissant de nouvelles armes ou en améliorant ses moyens de communication, de financement et de circulation. » (RAFLIK, Jenny, Terrorisme et mondialisation. Approches historiques, Coll : Bibliothèque des sciences humaines, Paris, Gallimard, 2016 p. 363).

Le terrorisme, un phénomène global

Ce qu'il faut retenir de cette chronique c'est l'une des conclusions fortes de l'auteur dans son étude sur le terrorisme :

« Le terrorisme devient ainsi de plus en plus global, que ce soit en vertu de ses cibles ou de son champ d'action. L'histoire comparée et le recul du temps long permettent en effet de relativiser quelques clichés, comme celui selon lequel le caractère nouveau du terrorisme islamiste serait son caractère anti-occidental. Tout montre au contraire qu'il l'est sans doute moins que ses principaux devanciers dans l'histoire du terrorisme global. » (RAFLIK, Jenny, Ibid. p. 368)

Ainsi, lorsque des chroniqueurs comme Richard Martineau ou d'autres tenteront de vous faire croire que tout a commencé avec le 11 septembre 2001 et les méchants islamistes, que d'autres chercheront à vous instiller la conviction que c'est à cause de la mondialisation, des Américains, de la religion qu'il existe un mouvement terroriste international, soyez sceptiques et critiques. Il ne faut pas croire les Trump et Marine Le Pen de ce monde. Il faut plutôt chercher à comprendre la complexité du monde avec les clés de compréhension que peuvent nous donner l'histoire et ses praticiens. Il nous faut Terrorisme 101 pour comprendre la complexité du monde contemporain...

Lectures recommandées :

RAFLIK, Jenny, Terrorisme et mondialisation. Approches historiques, Coll : Bibliothèque des sciences humaines, Paris, Gallimard, 2016, 407 p.


Entrepôt Chaussures Prix 27 nov 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Reconquérir le Québec

Reconquérir le Québec
Le Canada aujourd’hui

Le Canada aujourd’hui
NOS RECOMMANDATIONS
Un calendrier tout beau pour Magog

Un calendrier tout beau pour Magog
Renaissance aux Promenades King

Renaissance aux Promenades King
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin 2019
Alain-François concours
barduchatnoir.com/evenements 4 DEC 2019
 
Fondation québécoise du cancer - Estrie
Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC

Daniel Nadeau
Mercredi, 4 décembre 2019
Reconquérir le Québec

François Fouquet
Lundi, 2 décembre 2019
Ultimes indicateurs de performance

Reconquérir le Québec Par Daniel Nadeau Mercredi, 4 décembre 2019
Reconquérir le Québec
Renaissance aux Promenades King Mercredi, 4 décembre 2019
Renaissance aux Promenades King
Qualitarisme alimentaire, vous connaissez? Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 29 novembre 2019
Qualitarisme alimentaire, vous connaissez?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous