Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 6 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 26 juin 2017

Un sens? Quel sens?



 Imprimer   Envoyer 

Le gros bon sens, le sens unique, la recherche de sens, tout va dans tous les sens !

La télé titille les sens autant qu'elle le peut. D'ailleurs, il semble que, dans nos cinq sens reconnus, le goûter prend une importance capitale : jamais je n'ai vu autant de chefs jouer du coude pour nous rejoindre dans nos cuisines...

À grands coups de petites phrases plus ou moins sirupeuses, les médias sociaux viennent guider nos vies, répandant le caramel souvent bien trop sucré de leurs mots bien alignés dans une tentative de morale universelle. Qu'il faut «partager si vous êtes d'accord ». Le tout savamment devancé par un « peu de mes amis Facebook le feront... ». Un genre de « pas game « de la moralité à cinq cennes...

La recherche de sens va vraiment dans tous les sens. Je crois fermement à ceci : ce sont les repères qui procurent un sens. Qui font que les choses ont un sens. Ou « font du sens, comme qu'on dit »...

Et ces repères-là se bousculent. La Révolution tranquille est devenue une révolution rapide. Toujours plus rapide. Et continue.
On dit des choses qu'elles évoluent. Comme une roue qui tourne. Quand elle tourne vraiment vite, on parle de révolutions, comme celles produites par un moteur en marche. La vitesse nous fait perdre nos repères. Et on cherche un sens à tout cela, se disant au passage que ce qui évolue trop vite devient vite révolu...

On peut chercher haut et loin. Faire de grands constats qui vont changer le monde. Trump fait ça à grands coups de gazouillis ténébreux...

Ou on peut chercher dans sa propre cour. Classer les valeurs qui nous animent et faire quelque chose de concret avec. Et qui sait, ce qu'on en fait inspirera peut-être quelqu'un.

Je vous raconte une illustration de ce dernier énoncé...

Nos amis Frédérick et Mélanie ont décidé d'unir leur destinée en se mariant. Chouette idée. L'engagement est quelque chose de bien. Engageant (!), mais bien ! Ils ont réuni parents et amis. Jusque-là, rien de bien extraordinaire. Nous avions tous rendez-vous au restaurant Robin des bois. Bien drôle de nom pour un restau... Le gars de Sherbrooke en moi ne connaissait pas vraiment la formule. J'avoue que le caustique en moi a tout de suite pensé : « bon, un chef qui vole les riches, c'est nouveau, ça ? »

Puis, je suis allé voir la mission du restau : « Le Robin des Bois est un restaurant d'économie sociale qui a pour mission d'offrir à la communauté une cuisine actuelle et savoureuse dans un espace accueillant où chaque jour des bénévoles se joignent à l'équipe permanente pour contribuer à la préparation et au service. Le Robin des Bois redistribue ses profits à des organismes de charité qui œuvrent dans la communauté afin de vaincre la solitude, l'isolement social et la pauvreté.»

Nos amis se sont mariés dans un contexte chaleureux et directement en lien avec les valeurs qui les animent. Et ils ont eu l'humilité de ne pas expliquer le pourquoi des choses. Ils ont laissé à chacun le soin de comprendre (ou non) ce qui se motivait le choix de l'endroit. Ils ont ainsi évité le piège de se créer une aura à partir de la vertu des autres.

Je crois beaucoup au message qu'on envoie par nos gestes. Un geste posé, c'est un peu comme les blagues. Certaines sont bonnes, certaines sont plates. Mais, toujours, il faut se donner le trouble d'essayer de les comprendre.

Nous sommes repartis de Montréal plus riches d'une soirée qu'on sentait heureuse, utile et aidante.

La recherche de sens, c'est d'abord dans sa cour que ça commence...

Clin d'œil
«On tourne en rond, mais on tourne tellement vite qu'on a l'impression qu'on avance» -Michel Chartrand


Écoloboutique mars 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Entre Woke et Ward

Entre Woke et Ward
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate
Hyundai Sherbrooke Électrique Mars 21
NOS RECOMMANDATIONS
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog

La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante

La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique mars 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Renaissance Sherbrooke Mars 2021
 
Sarah Beaudoin
Samedi, 6 mars 2021
Vivement l’érotisme

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 5 mars 2021
Qu’est-ce que la médecine fonctionnelle ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Radio-Canada VLR mars 21
COVID-19 : l’Estrie passe au palier orange Par Maxime Grondin Mercredi, 3 mars 2021
COVID-19 : l’Estrie passe au palier orange
Bilan COVID-19 du 2 mars Par Maxime Grondin Mardi, 2 mars 2021
Bilan COVID-19 du 2 mars
Même en mode virtuel, le Carnaval de Sherbrooke est un succès Par Maxime Grondin Mardi, 2 mars 2021
Même en mode virtuel, le Carnaval de Sherbrooke est un succès
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous