Pascale Dore Coach alimentaire/Santé globale dec 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Période d'embauche pour les jeunes aux études
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
barduchatnoir.com/evenements 13 janvier 2020
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 28 janvier 2019

Sept Phoenix se rasent la tête pour une bonne cause



 Imprimer   Envoyer 
Benjamin Tardif avait participé au Défi têtes rasées en 2017. Il a décidé de réitérer son implication cette année (crédit photo: Vincent Lévesque-Rousseau, Phoenix de Sherbrooke).

Le Phoenix de Sherbrooke participera à sa quatrième édition du Défi têtes rasées Leucan en février. Six joueurs et un entraîneur de l'organisation mettront leur tête à prix pour amasser à nouveau une somme de 4 500 $.

Les joueurs Benjamin Tardif, Yann-Félix Lapointe, Jérémy Rainville, Nathaël Roy, Vincent Anctil, Jérémy Jacques et l'entraîneur adjoint Jean-Christophe Poulin seront de ceux qui se mobiliseront pour soutenir les jeunes atteints de cancer.

« Ma mère a eu un cancer il y a quelques années, indique Jean-Christophe Poulin. J'ai donc été touché par cette maladie. Avec cette épreuve, j'ai pu concrètement voir à quoi sert la recherche dans ce domaine. Le Défi têtes rasées, c'est ma façon de contribuer et de donner l'exemple. Je suis fier que le Phoenix ait la chance de faire sa part dans la lutte contre le cancer et le soutien aux personnes touchées. »

Depuis 2015, le Phoenix a remis une somme de plus de 18 000 $ à Leucan via son activité du Défi têtes rasées. La dernière édition fut une année record en termes de dons puisqu'un montant de 7 145,15 $ a été amassé alors que l'objectif fixé était de 4 500 $.

Après une première participation au Défi têtes rasées en 2017, Benjamin Tardif a décidé de réitérer son implication cette année. « Je trouve ça vraiment important, admet le principal intéressé. C'est une cause qui me tient à cœur. Si le simple fait de me raser les cheveux pour amasser de l'argent peut aider un enfant et bien c'est avec beaucoup de fierté que j'embarque dans le Défi encore cette année! Je vous encourage à être solidaire avec nous pour la cause et à donner généreusement. »

Une motivation

Le Phoenix de Sherbrooke a reçu récemment la visite de la chargée de projets chez Leucan Estrie, Ève Mathieu. Elle était accompagnée d'Alexandre Préfontaine, survivant du cancer qui a bénéficié de l'aide dudit organisme.

Cette rencontre a permis aux membres de l'organisation sherbrookoise d'en apprendre davantage sur les bienfaits que peut apporter leur implication. Jérémy Rainville s'est d'ailleurs prêté à une expérience de réalité virtuelle où il a été témoin de toute la gamme d'émotions que des parents vivent quand ils apprennent que leur enfant est touché par la maladie.

« L'expérience de réalité virtuelle était vraiment touchante, remarque le joueur du Phoenix, qui en sera à un troisième Défi têtes rasées. Nous étions capables de ressentir ce que vivaient les proches de l'enfant atteint d'un cancer. C'était particulier et même temps, très motivant. On comprend que notre implication en vaut vraiment la peine. »

La séance de rasage se fera dans le hall d'entrée du Palais des sports Léopold-Drolet après le match opposant le Phoenix au Drakkar de Baie-Comeau le 23 février prochain. Chez le Phoenix, Nathanaël Roy a déjà atteint son objectif de départ fixé à 700 $ en 24 h seulement.


L'ÉcoloBoutique 7 janvier 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La MRC de Coaticook adopte sa première politique d’égalité

La MRC de Coaticook adopte sa première politique d’égalité
Disparition de Shawn HAdlock

Disparition de Shawn HAdlock
Chicking GRIGNOTINES 27 janvier 2020
NOS RECOMMANDATIONS
C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ?

C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ?
Période d'embauche pour les jeunes aux études

Période d'embauche pour les jeunes aux études
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Chicking GRIGNOTINES 27 janvier 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
BMW Sherbrooke 11 dec 2019
 
Jérôme Blais
Mardi, 28 janvier 2020
Golf: Une pratique structurée, simple et efficace.

François Fouquet
Lundi, 27 janvier 2020
La case équilibre

Me Karine Bourassa
Jeudi, 23 janvier 2020
C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 22 janvier 2020
Tout est dans tout!

Alexis Jacques
Mardi, 21 janvier 2020
Agile âgisme

Jacinthe Dubé 22 janvier 2020
Chicking GRIGNOTINES 27 janvier 2020
Une 26e édition de la Fête des neiges de Magog qui promet Par Daniel Campeau Mardi, 21 janvier 2020
Une 26e édition de la Fête des neiges de Magog qui promet
Fermeture complète de la Route 108 Cookshire-Eaton; deux morts Lundi, 20 janvier 2020
Fermeture complète de la Route 108 Cookshire-Eaton; deux morts
Introduction par effraction Mercredi, 22 janvier 2020
Introduction par effraction
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous