Zoo voyage autour du monde 2020
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Sherbrooke se prépare pour des pluies abondantes
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
ACTUALITÉS / Estrie
Annie Roy Par Annie Roy
aroy@estrieplus.com

Samedi, 26 juillet 2014

Le scarabée japonais : ennemi de la pelouse et des arbres fruitiers



 Imprimer   Envoyer 

Depuis quelques années, les scarabées japonais semblent gagner du terrain en Estrie. Même s'il ne s'agit pas pour le moment d'une infestation, la patrouille verte de la Ville de Sherbrooke se montre prudente et distribue de la documentation aux citoyens pour tenter d'enrayer le problème.

Quelques mots sur l'insecte

Les scarabées japonais sont des insectes qui se nourrissent du feuillage des arbres fruitiers et d'une grande variété de plantes. Les plus touchés sont l'orme, l'érable, les vignes, le pêcher, le pommier, l'abricotier, le cerisier, le prunier, le rosier, le zinnia, le maïs, l'asperge, le soja, le bleuet, le framboisier et le mûrier sauvage. De plus, au stade de larves, l'insecte mange les racines de la pelouse, ce qui occasionne des taches brunes d'herbes mortes sur la pelouse. Les scarabées adultes broient les tissus situés entre les nervures du feuillage de la plupart des plantes, ne laissant qu'un squelette de feuille. Ils sont surtout actifs les jours d'été très ensoleillés lorsque la température varie entre 21 °C et 35 °C et que l'humidité relative est de plus de 60 %.

Ainsi, il va sans dire que ces insectes sont nuisibles à plusieurs égards. Non seulement ils sont un vrai cauchemar pour nos vignerons et pour plusieurs plantes et peuvent abîmer le gazon, mais l'invasion du scarabée japonais au Canada et aux États-Unis a un impact sur la vente et l'exportation de matériel de pépinière provenant des régions infestées. Comble du malheur, ces insectes ont des prédateurs en Asie, d'où il provient, mais pas en Amérique du Nord. Si on souhaite éviter une infestation, il faut que nous nous occupions de contrôler leur nombre nous même!

Comment s'en débarrasser?

Selon Christine Dumouchel, intervenante à la patrouille verte, il existe plusieurs moyens écologiques et efficaces de tuer ces insectes. « À la Ville, on prône d'essayer d'abord les manières écologiques pour une question environnementale, mais aussi parce que les pesticides peuvent tuer d'autres insectes qui peuvent être bénéfiques pour les plantes et les jardins », explique-t-elle.

Il est donc possible de ramasser les insectes à la main ou à l'aide d'un aspirateur. Disposer des pots de géranium des jardins à fleurs blanches près des plantes ravagées peut aussi s'avérer un truc joli et efficace, car il s'agit d'une plante pièce pour eux. Les scarabées sont attirés vers cette plante, qui s'avère toxique pour eux. Sinon, sans les cas plus urgents, certains insecticides sont disponibles sur le marché. Il est préférable de les utiliser pendant la seconde moitié du mois de juillet, c'est-à-dire dès maintenant!

Aussi, étant donné que les plantes qui ont un feuillage épais sont habituellement épargnées par ces insectes, on recommande de garder une bonne épaisseur de gazon, soit environ trois pouces, pour décourager les scarabées de pondre dans les racines de votre terrain.

Pour obtenir plus d'informations, vous pouvez appeler la patrouille verte au 819 823-8000, poste 6352 ou consultez la page Web que l'Agence d'inspection des aliments a voué à cette bestiole.

Crédit photo : Direction générale de la recherche, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa


Hyundai Sherbrooke Kona juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une clinique de dépistage à bord d'une ambulance

Une clinique de dépistage à bord d'une ambulance
Le Service d’aide aux néo-canadiens: contribuer à l’intégration en région

Le Service d’aide aux néo-canadiens: contribuer à l’intégration en région
NOS RECOMMANDATIONS
La fonte du pergélisol; c'est du sérieux

La fonte du pergélisol; c'est du sérieux
Laser Game Evolution : le défi de ramener la clientèle

Laser Game Evolution : le défi de ramener la clientèle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID-19 phase 5 aout 20
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 5 août 2020
Derrière le décor d’un chroniqueur ordinaire…

François Fouquet
Lundi, 3 août 2020
La terre plate, le masque et la peur

Sarah Beaudoin
Dimanche, 2 août 2020
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

Jérôme Blais
Mercredi, 29 juillet 2020
La stabilité de l'élan

Jacinthe Dubé 21 juillet 20
Concours Écoloboutique aout 2020
Marcher Compostelle...en Estrie Vendredi, 31 juillet 2020
Marcher Compostelle...en Estrie
Travailleuse de rang: semer le bien-être Par Anita Lessard Samedi, 1 août 2020
Travailleuse de rang: semer le bien-être
Une 2e édition du magazine Memphrémagog...Vraiment! Par Anita Lessard Jeudi, 30 juillet 2020
Une 2e édition du magazine Memphrémagog...Vraiment!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous