GRANADA 28 OCT 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 24 septembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
VIEUX-CLOCHER_24_SEPT
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Megan Foy Par Megan Foy
mfoy@estrieplus.com

Mardi, 12 janvier 2021

Rue King : le maire se prête au jeu



 Imprimer   Envoyer 

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, fera une apparition dans la deuxième saison de l'émission Rue King, qui débute ce soir aux ondes de TVA.

C'est dans l'émission mettant en lumière la ville de Sherbrooke que le maire Steve Lussier a été invité à surprendre les comédiens : « Votre maire perce l'écran. Sophie [Cadieux] et moi, on s'en est parlé pendant trois jours après... On est vraiment tombées en amour! », nous raconte avec enthousiasme Marie-Ève Morency, l'une des trois têtes d'affiche de Rue King.

Les tournages télévisuels, qui ont bien souvent lieu dans des grandes villes, représentent l'une des principales raisons qui ont poussé l'équipe de Rue King à adopter le paysage sherbrookois au lieu du décor montréalais. Également perçue comme l'une des plus grandes villes étudiantes au Québec, la ville de Sherbrooke sert également le propos de l'émission, qui met en scène trois colocataires aux parcours bien différents. Mais Rue King, c'est aussi parce que l'équipe désirait « les kings de l'impro », lance Marie-Ève à la blague.

« J'ai été très heureux lorsque j'ai vu qu'on avait choisi Sherbrooke pour le décor de l'émission, explique le maire Lussier. C'est une fierté et un beau clin d'œil pour notre ville. » En effet, les nombreuses références estriennes insérées à travers les scènes permettent aux Sherbrookois et aux Sherbrookoises de s'y reconnaître : « On est tellement fiers quand on arrive dans nos loges, et qu'on voit vos nos chandails de l'Université de Sherbrooke », mentionne Marie-Ève, qui exprime aussi son amour pour le côté ambitieux et avant-gardiste de la ville.

Une deuxième saison pleine de surprises

Ce qui différencie la première de la deuxième saison? Les comédiens les comparent à la première et la dernière journée d'un enfant à l'école. « Au début, tu te retiens, mais à la fin de l'année, tu es en terrain connu et tu as encore plus de plaisir! », précise Marie-Ève Morency. Si la première saison leur a permis de bien saisir le concept de l'émission, la deuxième leur aura permis de l'exploiter au maximum.

Cette saison-ci, beaucoup de personnalités ont été invitées à l'émission pour déstabiliser les comédiens sur le plateau de tournage - à commencer par Guylaine Tremblay, dans l'épisode de ce soir. Ces surprises réservées aux comédiens les ont amenés à vivre de réelles émotions: « Quand il y a un artiste invité et que ça me surprend, je ne suis plus capable de le cacher, j'ai trop de plaisir! [...] Mon fun dépasse mon contrat d'actrice. », explique Marie-Ève.

Malgré les circonstances entourant la pandémie, l'équipe de Rue King a réussi à tourner les 12 épisodes de sa deuxième saison - ce qui a d'abord été un défi de taille pour une émission au concept axé sur l'improvisation. « Au début, on était bien inquiets du 2 mètres de distance », précise la comédienne. Plusieurs alternatives au jeu habituel ont été mises en place, notamment l'instauration de zones de jeu pour chaque comédien, ce qui leur a permis d'improviser dans le respect des mesures sanitaires. M. Lussier insiste d'ailleurs sur le professionnalisme de l'équipe à cet effet, en plus de souligner le talent des acteurs et l'accueil chaleureux qui lui a été réservé par l'équipe de tournage.

Un figurant pas comme les autres

Le maire Lussier fait d'ailleurs partie des surprises réservées au comédiens cette saison-ci. Il avoue avoir été très fier que sa ville soit représentée à l'écran : « J'ai félicité l'équipe de tournage, et par la suite, on m'a demandé si j'étais intéressé à aller sur le plateau », explique-t-il, en ajoutant qu'il a accepté sans hésitation. M. Lussier a donc été invité, en tant que figurant, à jouer le maire de la ville - c'est-à-dire, son propre rôle - sorti prendre son café et lire son journal... Chose dont il avait souvent l'habitude de faire, ici même, à Sherbrooke.

Lors de cette émission, qui sera diffusée le 23 février prochain, Marie-Ève Morency et Sophie Cadieux n'étaient pas au courant de l'identité de ce mystérieux figurant: « Quand on a compris que c'était le maire de Sherbrooke, on était crampées, on trouvait ça merveilleux, mais il fallait continuer de jouer, explique Marie-Ève. Il avait l'œil pétillant, comme s'il avait quelque chose à nous dire! » M. Lussier affirme en effet avoir eu beaucoup de plaisir à prendre part à ce sketch : « Ça m'a rappelé mon secondaire... Quand je faisais de l'improvisation! », lance-t-il avec humour.

Le maire Lussier invite d'ailleurs les citoyens et les citoyennes à regarder l'émission, qui saura certainement les divertir dans un décor qu'ils reconnaissent. Il mentionne également avoir invité l'équipe de tournage, lorsque les mesures sanitaires le permettront, à réaliser une tournée qui s'arrêtera dans la capitale estrienne.



Coop Funéraire arrangements oct 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le Centre culturel de Sherbrooke dévoile sa programmation

Le Centre culturel de Sherbrooke dévoile sa programmation
Une 43e édition pour le Salon du livre de l’Estrie

Une 43e édition pour le Salon du livre de l’Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Bilan COVID-19 du 21 septembre

Bilan COVID-19 du 21 septembre
En délire psychotique, il terrorise ses voisins

En délire psychotique, il terrorise ses voisins
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

CANCERTO_2021_SEPT_18_CT
Inscription Infolettre EstriePlus.com
SALON DU LIVRE SEPT 2021
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 septembre 2021
C’est ça qui est ça…

François Fouquet
Lundi, 20 septembre 2021
C’est contre mes valeurs

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
La formule «boîte-repas» du Souper du Partage revient cette année Par Maxime Grondin Mardi, 21 septembre 2021
La formule «boîte-repas» du Souper du Partage revient cette année
C’est ça qui est ça… Par Daniel Nadeau Mercredi, 22 septembre 2021
C’est ça qui est ça…
La COVID-19 force la fermeture d’une école de Sherbrooke Par Maxime Grondin Lundi, 20 septembre 2021
La COVID-19 force la fermeture d’une école de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut