magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La patrouille verte reprend du service
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 11 mai 2020

Le sentier du quotidien


L'affaire, avec le sentier quotidien de nos vies, c'est qu'on l'emprunte sans y penser vraiment. Sans vraiment le voir. En temps de confinement, subitement, il nous revient en tête. On s'en ennuie, aujourd'hui, alors qu'on oubliait qu'il était là, encore hier.

 Imprimer   Envoyer 

Il y a quelque chose de rassurant dans le fait d'avoir des habitudes. Si ce n'était pas le cas, on les éviterait à tout prix.
Même si vous habitez dans une cabane dans le bois, sans Internet et moyens de communication; même si vous êtes un électron libre de toute attache; mais si vous repoussez vigoureusement l'endoctrinement de nos sociétés modernes, bien voilà que rien n'y fait : vous marchez votre vie sur un sentier quotidien qui procure des repères.

Des repères rassurants.

Une journée débute quelque part et se termine quelque part.

Entre le début et la fin, il y a un sentier. Celui dans lequel on marche. En se permettant bien des croches de temps à autre. Des raccourcis ou des "rallongis", c'est selon. Mais on se raccroche au sentier.

À ce niveau-là, on peut déterminer qu'on est un esprit libre parce qu'il n'y a pas des milliers de personnes qui empruntent ou croisent mon sentier dans une journée.

Toute relative liberté.

L'affaire, avec le sentier quotidien de nos vies, c'est qu'on l'emprunte sans y penser vraiment. Sans vraiment le voir.
En temps de confinement, subitement, il nous revient en tête. On s'en ennuie, aujourd'hui, alors qu'on oubliait qu'il était là, encore hier.

Les petits moments dans le sentier.

Parfois, je suis fatigué. Le travail est harassant. Les journées sont longues. Les situations problématiques meublent des parcelles de nuits. Un bon coup, j'en viens à me dire : « j'ai juste hâte de me faire un café au lait, pis deux toasts au beurre de pinottes, et de m'asseoir tranquille, la tête en paix! »

Ça, c'est un petit moment dans le sentier.

Contrairement à ce que l'on voit dans les films, il n'y a pas de héros dont le quotidien est meublé de dizaines de moments fantastiques tous les jours de sa vie. À la limite, ce serait la déroute mentale assurée!

Covid-19, quand tu nous tiens!

Peu importe. Vraiment. Je veux dire, peu importe si vous pensez que c'est une connerie pensée par de misérables imbéciles, toute cette affaire de confinement; peu importe si vous pensez que c'est un autre coup du grand complot; peu importe si vous vous dites que cette fois, Dieu est vraiment choqué; peu importe si vous pensez que tout cela est juste et bon et que c'est un moment plate à passer, un fait demeure : un bon matin, on va reprendre le sentier qu'on avait laissé de côté pendant deux ou trois mois. Et, à moins que l'orgueil ne nous insensibilise, on se dira : « Ahhhhhhhh!!!!! Enfin! Ça fait du bien de se retrouver dans nos habitudes! »

À ce moment, on aura, quoi, 24 heures? 48 heures? Je ne sais pas trop. Mais on n'aura pas beaucoup de temps.
Pas beaucoup de temps pour modifier des trucs. Des façons de faire. Des façons de penser. Parce que, disons-le ainsi : les roulières sont bien creusées dans le sentier de notre quotidien. Tout est fait pour qu'on y retourne vite!

Ça ne veut pas dire qu'il faut tout changer.

Ça veut juste dire que c'est le temps, là, de penser aux raccourcis ou « rallongis » qu'on voudrait prendre...

Clin d'œil de la semaine

C'est con le bonheur, car c'est souvent après, qu'on sait qu'il était là.
- Christophe Maé


Hyundai Sherbrooke avril20
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Toujours être ailleurs

Toujours être ailleurs
L’importance de l’auxiliaire

L’importance de l’auxiliaire
Hyundai Sherbrooke avril20 ventes
NOS RECOMMANDATIONS
Mesures assouplies aux écocentres de Sherbrooke

Mesures assouplies aux écocentres de Sherbrooke
La randonnée pédestre de nouveau admise au Mont Orford...avec des frais

La randonnée pédestre de nouveau admise au Mont Orford...avec des frais
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique mai20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Cordonnerie Tremblay mai20
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 29 mai 2020
L’ABC de la nutrition à l’effort

Me Michel Joncas
Jeudi, 28 mai 2020
Coronavirus et libertés individuelles

Daniel Nadeau
Mercredi, 27 mai 2020
Le sens des mots : on ne sait jamais

Jérôme Blais
Mercredi, 27 mai 2020
Enfin nous avons une saison de golf!

François Fouquet
Lundi, 25 mai 2020
Le goût d’y croire

JD 18 mai 2020
Cocours Éditions du Journal Maison Propre juin 2020
Q&T Recherche dans la course au vaccin Par Anita Lessard Jeudi, 28 mai 2020
Q&T Recherche dans la course au vaccin
Répit pour les restaurateurs qui veulent installer une terrasse Mercredi, 27 mai 2020
Répit pour les restaurateurs qui veulent installer une terrasse
Pandémie et machines à coudre Par Anita Lessard Vendredi, 22 mai 2020
Pandémie et machines à coudre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous