magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La patrouille verte reprend du service
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
FAMILLE / Parents 101
Bedon & bout'chou Par Bedon & bout'chou

Jeudi, 21 septembre 2017

Le répit à domicile



 Imprimer   Envoyer 
Tous devraient être aux petits soins de la maman pour la soutenir dans ce moment clé de rétablissement et de connexion à son nouveau-né.

Aujourd'hui, c'est le temps pour une montée de lait concernant le postnatal des mères qui accouchent en 2017. Combien de fois ai-je entendu : «Non, non, ça va aller. Je vais m'arranger», ou encore «J'ai besoin d'aide, mais je n'ose pas demander». Soyons clair : une femme qui accouche est une diva en soi et devrait être honorée comme tel. Point final.

Tous devraient être aux petits soins pour la soutenir dans ce moment clé de rétablissement, de connexion à son nouveau-né, où toutes ses forces devraient être orientées uniquement vers son propre retour à l'équilibre et aux soins du bébé.Mais combien de nouvelles mamans doivent continuer d'assurer repas, lavage, ménage, soins à la trâlée d'enfant s'il y a lieu, pelletage, quand ce n'est pas les soins à la visite.

Oui, on le sait, les femmes sont fortes. Mais pouvons-nous revenir au gros bon sens de nombreux peuples sur la planète qui pratiquent encore les 40 jours de relevailles après une naissance? 

Une mère qui va bien, c'est un bébé qui va bien. Nous avons tous cette responsabilité envers notre propre espèce. Que chaque mère puisse demander l'aide nécessaire, qu'elle puisse nommer ses réels besoins devrait être un acquis.

Un essentiel du postnatal

La réalité, c'est que bien des mères font face à un vide. Les proches parents encore actifs sur le marché du travail ou alors la distance géographique du lieu de résidence des nouveaux parents viennent parfois miner le soutien naturel des pairs. C'est pour faire face à ces défis que les services de répit à domicile ont été créés. Des services professionnels et bien au fait de ce qu'exige le respect absolu des volontés d'une femme qui vient d'accoucher ou qui passe un moment plus difficile avec du sommeil en moins.

Ces services existent partout au Québec. Toutefois, l'obstacle principal à leur utilisation est la réticence des mères à accepter l'aide d'une étrangère. Quitte à s'en priver. Bien que compréhensible, il faut savoir que les auxiliaires postnatales, comme chez Bedon & bout'chou, sont formées pour apporter soins et douceur, sans jugement, pour répondre aux besoins de la mère et de son partenaire, sur qui repose actuellement la lourde responsabilité d'assumer ce que tout un groupe de personnes (sœur, belle-sœur, mère, voisine) assurait jadis.

Enfin, souhaitons que le service de répit à domicile devienne un incontournable dans le postnatal immédiat. Que les mères y trouvent le réconfort et le soutien nécessaire au renouvellement de leur énergie vitale afin pour que maman et bébé puissent se retrouver en toute complicité, dans une rencontre d'amour et de disponibilité qui permet aux cœurs de se rencontrer.

Besoin d'un petit coup de pouce? Informez-vous des services de répit disponibles à Sherbrooke et en Estrie. Répit à domicile de Bedon & bout'chou, Marraine Tendresse.

Catherine Sévigny, animatrice postnatale

 


Fondation Quebecoise du Cancer mai20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Réflexions, sculpture et confinement

Réflexions, sculpture et confinement
La conseillère en colère.

La conseillère en colère.
NOS RECOMMANDATIONS
Une Sherbybox pour papa...et au profit de la Fondation du CHUS

Une Sherbybox pour papa...et au profit de la Fondation du CHUS
La patrouille verte reprend du service

La patrouille verte reprend du service
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Ville de Sherbrooke Décinfinement juin20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sport Trans Action mai 20 vélo
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 3 juin 2020
Privatiser le bien public

François Fouquet
Lundi, 1 juin 2020
La conseillère en colère.

Claude Hébert
Lundi, 1 juin 2020
Comment gérer ses finances en temps de pandémie?

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 29 mai 2020
L’ABC de la nutrition à l’effort

Me Michel Joncas
Jeudi, 28 mai 2020
Coronavirus et libertés individuelles

Jérôme Blais
Mercredi, 27 mai 2020
Enfin nous avons une saison de golf!

JD 18 mai 2020
Cocours Éditions du Journal Maison Propre juin 2020
Recruter en temps de pandémie Par Anita Lessard Vendredi, 29 mai 2020
Recruter en temps de pandémie
SOS Parc Orford prête à reprendre le combat Par Daniel Campeau Jeudi, 28 mai 2020
SOS Parc Orford prête à reprendre le combat
Le sens des mots : on ne sait jamais Par Daniel Nadeau Mercredi, 27 mai 2020
Le sens des mots : on ne sait jamais
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous