RC Covid19 0320
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Samedi, 17 août 2019

Olivier Martineau: l'humoriste qui s'assume


Ce pince-sans-rire n’hésite pas à dire les choses comme il le pense, comme il les voit. Son nouveau spectacle, beaucoup plus encré dans son observation de la réalité quotidienne en fait foi.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Vieux Clocher de Magog

Certains humoristes font leur chemin de façon naturelle, trouvent leur style sans trop y réfléchir. Leur personnalité leur permettant de savoir exactement comment atteindre la corde sensible de son public avec un instinct et une maîtrise qui laissent pantois. Olivier Martineau semble avoir été fait sur mesure pour exercer ce métier, avec un aplomb et une assurance qu'il assume totalement.

Ce pince-sans-rire n'hésite pas à dire les choses comme il le pense, comme il les voit. Son nouveau spectacle, beaucoup plus encré dans son observation de la réalité quotidienne en fait foi. Avec son approche de ‘'stand-up'' comique à l'américaine, Olivier Martineau va plus loin dans son propos pour ce deuxième show, sachant pertinemment qu'il ne plaira pas à tous les types de publics.

«De toute façon l'important c'est d'avoir ta couleur, d'être très identifiable. La pire chose qui peut arriver à un humoriste c'est de rester beige trop longtemps, là t'es mort » dit-il.

L'écriture de ce spectacle s'est fait sur la base de ce qui se passe quand il tient un dialogue intérieur. Il a fait le choix de se coller un peu plus sur son identité, sur où il se situe dans notre espace-temps. « Dans mon âge, dans ma vie, entre deux dalles, je suis trop vieux pour être jeune, je suis trop jeune pour être vieux; puis je me positionne un peu comme ça. Donc il y a un regard sur ce qu'il y avait avant et que j'ai perdu, qui n'existe plus, et sur ce qui s'en vient, qui m'inquiète beaucoup. Je serai le pivot entre le regard humoristique sur tout ce qui a changé », explique Olivier Martineau.

Ce digne héritier des Yves Blanchard et Roméo Pérusse n'hésite pas confronter les spectateurs avec les contradictions et les malaises de notre époque. « Attention il y a une différence entre malaise et inconfort. Le malaise est contrôlé, l'inconfort est involontaire. Le malaise se supporte et on en rit; l'inconfort...on quitte! En général on aime le malaise, l'humour qui fait rire jaune. Il y a certains sujets qui les provoquent, des sujets qui sont devenus délicats avec les années, en même temps c'est extraordinaire parce que ce sont des sujets d'actualité », dit-il avec candeur.

Et comment qualifie-t-il l'évolution de son type d'humour? « C'est une évolution organique. Je suis connecté sur moi, sur ce que je vis, sur mon regard. Je pense que j'ai toujours eu cette acidité-là, mais tranquillement je l'assume plus, je l'exploite mieux. Pendant des années je l'ai utilisée avec parcimonie, et encore aujourd'hui j'essaie de le faire de la bonne manière, d'offrir le bon dosage ». Il avoue d'emblée que les sujets qu'il aborde sont plus sensibles qu'à ses premières prestations, mais juge que c'est tout-à-fait normal quand on prend de la maturité.

Les sujets qui fâches ou qui font réagir ne lui font pas peur, et il n'hésitera pas à en ‘'discuter'' sur scène; l'avenir de l'humanité, la censure, la frilosité et le politiquement correct, le chialage sur les réseaux sociaux et la haine qui s'y déchaîne.
Bref, oreilles et cœurs sensibles s'abstenir...parce qu'Olivier Martineau lui, promet de tout faire, sauf se garder une petite gêne pour le rodage de ce spectacle. Il sera sur la scène du Vieux Clocher de Magog du mardi 20 au samedi 24 août.

Vieuxclocher.com

 


Recup Estrie
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Lectures pour ados confinés

Lectures pour ados confinés
De la musique pour garder le moral

De la musique pour garder le moral
Recup Estrie mars20
NOS RECOMMANDATIONS
Quand l’opinion ne tient plus

Quand l’opinion ne tient plus
La STS passe à son horaire d'été

La STS passe à son horaire d'été
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
BM2_mars20
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 mars 2020
L’occasion fait le larron…

Isabelle Simoneau
Mardi, 24 mars 2020
De la musique pour garder le moral

François Fouquet
Lundi, 23 mars 2020
Quand l’opinion ne tient plus

Alexis Jacques
Dimanche, 22 mars 2020
À 4789 km

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
La ville de Sherbrooke adopte des mesures d'aide pour ses citoyens Mardi, 24 mars 2020
La ville de Sherbrooke adopte des mesures d'aide pour ses citoyens
Quand l’opinion ne tient plus Par François Fouquet Lundi, 23 mars 2020
Quand l’opinion ne tient plus
Faire sonner les cloches pour donner de l'espoir Mardi, 24 mars 2020
Faire sonner les cloches pour donner de l'espoir
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous