RYTHME_WE_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 17 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
RYTHME_RETOUR_2103
ACTUALITÉS / Estrie
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Jeudi, 1 avril 2021

La saga Bitfarms se poursuit



 Imprimer   Envoyer 
Les représentants du comité de citoyens touchés par les nuisances sonores et les conseillers municipaux Marc Denault et Paul Gingues se sont réunis afin de souligner symboliquement l'arrivée de la date butoir.

19 mois. C'est le nombre de temps que les citoyens aux abords de l'entreprise Bitfarms sont bousculés par le bruit émanant de l'endroit. Après ce temps, ils sont à bout et veulent que des gestes soient portés à l'endroit de la société qui ne respecte pas le règlement municipal en matière de nuisance par le bruit.

Rappelons que la Ville de Sherbrooke a donné l'entreprise jusqu'au 31 mars afin de se plier au règlement ou les bruits émanant d'une propriété ne doivent pas nuire au confort et au bien-être d'une personne du voisinage. Cependant, elle n'est pas en mesure de répondre à cette requête et il s'agit d'une « autre promesse brisée » pour la population affectée.

Ainsi, les représentants du comité de citoyens touchés par les nuisances sonores et les conseillers municipaux Marc Denault et Paul Gingues se sont réunis afin de souligner symboliquement l'arrivée de la date butoir. 

« On leur a laissé des chances au cours des derniers mois, mais là il faut que ça se règle et que l'entreprise respecte les normes. On veut que la ville arrête d'espérer que les choses se règlent et qu'elle agisse maintenant », lance Benjamin Côté, un résident touché par le son émit par la compagnie de cryptomonnaie. 

Ce dernier avait d'ailleurs choisi cet endroit en raison de la quiétude des lieux. Lorsque Bitfarms est arrivé quelques mois son arrivée, cette caractéristique importante pour lui et sa famille ne correspondaient aucunement.

« J'ai même refusé une offre d'une maison près de l'autoroute puisque cela faisait trop de bruit avant de m'installer ici. Il y a eu une grande déception lorsque le bruit a commencé à résonner ici », explique M. Côté.

Ce dernier s'inquiète sur les conséquences à long terme sur sa santé et celle de sa famille. Pour le moment, il s'agit d'un manque de sommeil, mais cela pourrait engendrer d'autres formes de problème, souligne-t-il.

Agir pour régler le problème

Le groupe de citoyens demande donc à la Ville de Sherbrooke qu'elle sanctionne l'entreprise pour le non-respect de l'échéance et de régler le problème déjà existant avant d'entamer toutes formes de négociation pour augmenter la quantité de mégawatts accessible à l'entreprise.

« La Ville de Sherbrooke et Bitfarms veulent discuter sur la quantité de mégawatts accessible à l'entreprise, mais avant d'en venir à une autre entente, il faut régler le problème qui est déjà existant », insiste le conseiller municipal du district du Golf, Marc Denault.

« Malgré mon expérience, je n'ai jamais vu une situation mettant en péril la santé de nos citoyens perdurer aussi longtemps. Il ne peut pas y avoir deux catégories de citoyens à Sherbrooke. Si une personne nuisait à la quiétude de ses voisins de la sorte, le service de police interviendrait. Pourquoi laissons-nous autant de latitude à une entreprise ? La Ville de Sherbrooke a donné le temps à l'entreprise d'agir, elle doit maintenant sévir », ajoute-t-il.

Service des affaires juridiques

Comme elle l'avait annoncé au mois de décembre dernier, la Ville de Sherbrooke transmettra le dossier Bitfarms au Service des affaires juridiques le 1er avril puisque l'entreprise n'a pas été en mesure de respecter l'échéancier.

La compagnie de cryptomonnaie s'adonne à des travaux correctifs afin de permettre sa réduction du bruit qu'elle génère. Ayant eu des problèmes des livraisons, elle mentionne qu'elle sera en mesure de le faire d'ici deux semaines. Une promesse dont les citoyens ne croient plus vraiment.

Pour eux, il s'agit d'une autre date qui s'ajoute sans avoir une amélioration de leur qualité de vie. C'est pour cette raison que ce regroupement, accompagné des deux conseillers municipaux espèrent des mesures sévères à l'endroit de l'entreprise, qui, depuis près de deux ans, n'a pas été en mesure de diminuer le bruit produit.  



Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un individu ayant la COVID-19 s’est présenté à la Boutique Joséphine

Un individu ayant la COVID-19 s’est présenté à la Boutique Joséphine
Covid-19 : un délai supplémentaire pour recevoir les résultats des tests

Covid-19 : un délai supplémentaire pour recevoir les résultats des tests
Scie à Chaine Claude Carrier fév 2021
NOS RECOMMANDATIONS
La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires

La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires
Sherbrooke : saisie d’héroïne par le SPS

Sherbrooke : saisie d’héroïne par le SPS
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-canada application fev 2021
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 16 avril 2021
Des prébiotiques dans le lait maternel ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 avril 2021
L’homme au turban

François Fouquet
Lundi, 12 avril 2021
Le printemps ne nous aidera pas, cette fois!

Yves Nantel
Samedi, 10 avril 2021
LES 3 R, TU APPLIQUERAS

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
L’homme au turban Par Daniel Nadeau Mercredi, 14 avril 2021
L’homme au turban
Un individu ayant la COVID-19 s’est présenté à la Boutique Joséphine Par Maxime Grondin Mardi, 13 avril 2021
Un individu ayant la COVID-19 s’est présenté à la Boutique Joséphine
Bilan COVID-19 du 11 avril Par Maxime Grondin Dimanche, 11 avril 2021
Bilan COVID-19 du 11 avril
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut