1077_QESL oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
Memphrémagog - journal
AFFAIRES
Affaires
Entreprises d’ici
Sherbrooke met la table 2018
AFFAIRES / Affaires
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 16 juillet 2018

3 M$ consacrés à la science à l'UdeS



 Imprimer   Envoyer 
La ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées, Kirsty Duncan (centre), était de passage à l'Université de Sherbrooke ce matin.

Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui une importante subvention attribuée à 18 équipes de chercheurs partout au Canada. Deux d'entre elles sont dirigées à l'Université de Sherbrooke et bénéficieront d'une somme de 1,65 M$ sur les cinq prochaines années.

C'est avec fierté que la ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées Kirsty Duncan a annoncé ce matin à l'Université de Sherbrooke que le gouvernement du Canada financera une somme de 29, 7 M$ - Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l'expérience en recherche (FONCER) - à 18 équipes de chercheurs du pays.

Parmi ces 18 équipes, deux d'entre elles sont dirigées à l'Université de Sherbrooke par Dominique Gravel et Yves Bérubé-Lauzière. Pour la ministre Duncan, cette annonce « souligne le bon travail qui se fait ici [à l'Université de Sherbrooke] et permettra aux chercheurs d'amener leurs recherches à un autre niveau. » Les sujets financés par le programme portent entre autres sur la technologie quantique, l'intelligence artificielle, la bio-ingénierie et la liste s'étire encore.

« Lorsque de jeunes Canadiens choisissent les sciences, des programmes tels que FONCER leur permettent de réaliser leurs ambitions et d'acquérir l'expérience pratique dont ils ont besoin pour démarrer leur carrière, a précisé Mme Duncan, qui rencontrait des femmes en sciences et en génie cet après-midi. Grâce aux relations qu'ils auront établies avec des gens de divers domaines dans le monde entier dans le cadre de ce programme, ces jeunes chercheurs de talent contribueront à la réputation du Canada comme chef de file de la recherche et de l'innovation. »

Le soutien financier du gouvernement fédéral promeut la science, mais facilite également les liens entre les scientifiques dans les universités et la recherche et le développement dans les entreprises privées, comme l'explique la députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau. « Il y a quatre finissants sur cinq qui vont avoir une carrière dans le secteur privé et non dans le secteur institutionnel, a-t-elle commenté. C'est donc vraiment de plus en plus important de connecter les deux. Le gouvernement reconnait la valeur des sciences et de la recherche. Nous voulons entendre la voix des scientifiques et nous avons besoin de données probantes pour prendre des décisions judicieuses. »

Améliorer la formation

Le financement fédéral permettra à Yves Bérubé-Lauzière de mener avec ses collègues des recherches sur les moyens de faire le pont entre la science quantique et les technologies quantiques. Du côté de Dominique Gravel, il développera avec son équipe l'expertise technique et la puissance informatique nécessaire pour gérer la quantité d'information qui servira à anticiper les conséquences futures de l'activité humaine sur la biodiversité.

« C'est ma troisième expérience avec le programme FONCER, a expliqué Dominique Gravel. C'est un programme pour lequel j'ai beaucoup d'affection. Il permet d'améliorer la formation et d'aller en avant de ce qu'on fait de manière traditionnelle dans les universités. Il va nous aider à comptabiliser le nombre d'espèces au Canada. Présentement, on n'a pas la capacité de le faire. C'est un peu désolant, car en tant que spécialiste de la biodiversité, je n'ai pas les moyens de répondre à la question. On a décidé de se tourner vers une approche collective qui rentre dans l'ère du numérique. On va mettre en place une plateforme pour essayer de rassembler cette information avec des citoyens, des chercheurs et des biologistes. »

Le recteur de l'Université de Sherbrooke, Pierre Cossette, accueille également positivement cette annonce gouvernementale. « Grâce à des regroupements multidisciplinaires d'excellence, à des thèmes fédérateurs de recherche et à son approche partenariale, l'UdeS prépare les professionnels hautement qualifiés qui pourront relever les nombreux défis d'un monde de plus en plus complexe », a-t-il conclu.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le plus gros événement technologique à Sherbrooke

Le plus gros événement technologique à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie rue du College à Lennox

Incendie rue du College à Lennox
Opération policière à La Marquise: un homme arrêté

Opération policière à La Marquise: un homme arrêté
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative funéraire de l'Estrie 17 oct 2018
 
Me Michel Joncas
Jeudi, 4 octobre 2018
Réparations: les obligations du locateur

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Arrêtée pour avoir fraudé son employeur Par Vincent Lambert Mercredi, 10 octobre 2018
Arrêtée pour avoir fraudé son employeur
Du bon bord du gazon 4 de 4 Par Hughes Letourneau Vendredi, 12 octobre 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4
Une ado se raconte pour sensibiliser les enfants Par Vincent Lambert Lundi, 8 octobre 2018
Une ado se raconte pour sensibiliser les enfants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous