Théâtre_Granada_Carling
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan Covid du 1er décembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
DÉCOUVERTES / Découvertes
Isabelle Perron Par Isabelle Perron

Jeudi, 5 avril 2018

« Que pouvait-il m’arriver de si grave? » - Isa Perron



 Imprimer   Envoyer 
Sois prudent(e) ! Deux mots prononcés chaque fois que je prends la route. - Isabelle Perron

Sois prudent(e) ! Deux mots prononcés chaque fois que je prends la route. Deux mots judicieusement choisis que j'ai souvent pris à la légère, voire trouvés quétaines à une certaine époque. C'est vrai, que pouvait-il m'arriver de «siii grave» ? J'avoue qu'aujourd'hui, ces deux mots résonnent différemment dans le creux de mes tympans...

Alors que le soleil déployait ses rayons avec vigueur sur les Cantons-de-l'Est et que la douce température, elle, ne me donnait « qu'une seule envie, me laisser tenter » : (Comme le fredonne Philippe Lafontaine dans Coeur de loup) grimper le son de la radio, descendre la fenêtre de la voiture et y sortir le traditionnel coude (rires). L'image est parfaite !

Je rêvassais déjà sur la route à cette coupe de vin réconfortante du samedi soir que je partagerais dans quelques heures à peine. Je n'avais pas calculé qu'une fraction de seconde avait le pouvoir de changer mon plan bien établi.

Le chemin est devenu flou, le ciel s'est assombri et mes idées se sont embrouillées. Je ne me rappelle même plus les vêtements que je portais. Une alarme paralysant mon état de panique s'est mis à résonner si fort dans mes tympans : Vais-je mourir ? Est-ce comme ça que ça doit se terminer ? Comment on fait ça, je ne l'ai jamais appris ?

Puis ma voiture s'est immobilisée... dans le fossé. Je savais qu'elle aimait voyager, mais je n'avais pas envisagé ce choix de destination. C'est à ce que moment que la panique a pris possession de mon corps. J'avoue que mes techniques de yoga se sont volatilisées du même coup.

Sortir de mon véhicule devenait alors une expérience contre nature pour mes jambes qui peinaient à supporter le poids de mon corps. Mon amie, communément appelée adrénaline, m'a donné un fichu coup de pouce pour la réussite de mon projet.

C'est en talons hauts, secouée par la scène, sur le bord de la 55 que j'ai éclaté en sanglot dans les bras de celle qui a percuté mon véhicule. On pleurait le sentiment de peur, d'impuissance mais aussi de soulagement. Personne n'était blessé, ni moi, ni elle, ni ses enfants. Même sa voiture avait fière allure. Le tsunami d'émotions qui s'entrechoquaient dans nos poitrines était plutôt indescriptible et douloureux.

Tout s'est passé très vite par la suite. Mais, je me souviens avoir été émue devant tous ces professionnels mandatés pour nous porter secours et ces témoins aussi qui ont choisi de s'arrêter afin d'assurer notre sécurité.

Alors que j'étais couverte de honte (et de mascara) j'étais sidérée par la douceur des regards, le calme et le respect qui découlaient de cette scène peu glorieuse. Un incident qui aurait pu être catastrophique a plutôt fait ressortir le beau de chaque être humain présent sur les lieux. La seule raison de leur présence était de nous aider. Ça peut sembler banal, mais j'ai encore les yeux dans l'eau juste d'y penser.

C'est par un samedi printanier ensoleillé que j'ai compris toutes les subtilités derrière ces deux mots simples « sois prudente » ! Rien n'est acquis, la vie est précieuse il faut en prendre soin.

Isabelle Perron

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La magie de Moment Factory à Sherbrooke

La magie de Moment Factory à Sherbrooke
Comment devenir un pro des casinos live

Comment devenir un pro des casinos live
Les_Galeries_4saisons
NOS RECOMMANDATIONS
Marcel Bolduc et Pierre-Hughes Boisvenu commentent la disparition de Coralie Lessard

Marcel Bolduc et Pierre-Hughes Boisvenu commentent la disparition de Coralie Lessard
Covid 19 : la situation est préoccupante en Estrie selon le Dr Poirier

Covid 19 : la situation est préoccupante en Estrie selon le Dr Poirier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID-19 phase 12 avril 21
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 1 décembre 2021
La politique québécoise s’emmêle…

François Fouquet
Lundi, 29 novembre 2021
Recherche de sens et espace

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Jeudi, 25 novembre 2021
Notre histoire en archives – Les groupes yé-yé des années 1960

JD_NOVEMBRE_2021
Destination_Sherbrooke_etincelles_1
Musique à bouches: préserver la musique traditionnelle dans la mémoire collective Par Catherine Blanchette Jeudi, 25 novembre 2021
Musique à bouches: préserver la musique traditionnelle dans la mémoire collective
Le meilleur et le pire Par Daniel Nadeau Mercredi, 24 novembre 2021
Le meilleur et le pire
Un succès pour l'Encan sous le sapin de la Fondation du CHUS Par Daniel Campeau Mercredi, 24 novembre 2021
Un succès pour l'Encan sous le sapin de la Fondation du CHUS
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-
slimecut