magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
ACTUALITÉS / Estrie
Megan Foy Par Megan Foy
mfoy@estrieplus.com

Vendredi, 18 décembre 2020

Hot Poc: Se réchauffer dans le respect de la nature



 Imprimer   Envoyer 

C'est il y a à peine quelques semaines que la sherbrookoise Sabrina Hémond a lancé Hot Poc, une entreprise spécialisée dans le développement de solutions chauffantes écologiques en vue des activités hivernales. 

Sabrina Hémond a réalisé la portée de son projet lors de la publication d'une vidéo du lancement de son entreprise, le 24 novembre dernier : « Je pensais que j'aurais une quinzaine d'amis qui allaient me supporter. Finalement, j'ai reçu plusieurs centaines de commandes en très peu de temps. » Des chauffe-mains réutilisables, disponibles en trois formats, sont les principaux produits déployés par la compagnie Hot Poc. L'entrepreneure revisite la technologie thermique afin d'en adapter l'utilisation pour une pratique du sport dans le confort et dans le respect de l'environnement. 

Les produits, réutilisables une centaine de fois, ont été conçus dans l'objectif de répondre à un besoin présent, entres autres, dans le ski, les sports de glisse ou la randonnée hivernale : « En créant des plus petits formats, ça permet de rendre accessible dans le domaine de sport, tout en réduisant notre empreinte écologique, en adaptant une technologie qui existe depuis déjà plusieurs années », souligne Mme Hémond. Hot Poc s'avère également être une solution intéressante pour ceux s'adonnant la chasse - les chauffe-mains ne diffusant aucune odeur - ou simplement pour les gens qui aimeraient se réchauffer au quotidien, par exemple en voiture. 

Une mission écologique avant tout

Celle qui est aussi co-fondatrice de l'entreprise Unique Wool explique qu'elle cherchait à la base, avec ses amis, une solution pour que la batterie des téléphones cellulaires ne gèle plus à cause du froid lors de leurs sorties en plein air. L'utilisation du téléphone peut être pratique pour prendre des photos, entre autres, mais peut devenir essentielle lorsqu'il permet de rejoindre quelqu'un ou de s'orienter dans la nature. C'est pourquoi l'entreprise développe actuellement un autre produit en lien avec cet enjeu, en plus d'en concevoir un troisième qui requerrait un brevet.

L'entrepreneure mise sur l'engagement écoresponsable de sa compagnie : « On ne veut plus en utiliser des produits à usage unique en 2020 », affirme-t-elle. Elle a donc le désir de créer un produit qui fonctionne, certes, mais aussi d'en créer un qui sera respectueux de l'environnement. La mission de Hot Poc? « Développer des solutions chauffantes écologiques pour jouer dehors en sécurité et la tête tranquille... Sans détruire la planète », précise-t-elle. Sabrina Hémond chercher à inspirer les gens à se rapprocher de la nature. Par ailleurs, l'entreprise s'engage également à remettre 1% de ses revenus à chaque année à des organismes qui ont des valeurs environnementales similaires. 

Une idée qui fait son chemin

L'entrepreneure a été très surprise, mais surtout flattée de l'engouement de la population sherbrookoise pour son produit : « Mon objectif de lancement, qui s'étalait sur quatre mois, a été atteint en deux semaines », explique-t-elle, en précisant que la moitié des commandes venaient de la région. « Les gens croient en moi, et ça me touche vraiment. J'ai l'impression qu'on est une communauté soudée, et que les gens s'entraident à démarrer des projets qui ont un réel impact dans la société. », affirme la femme d'affaires. 

Ce ne sont pas les circonstances de la pandémie qui l'ont empêchée de se concentrer sur l'élévation de son projet - ce sont même ces circonstances qui lui ont permis, en quelque sorte, de se donner à 100% dans le lancement de son entreprise. Elle mentionne également que beaucoup de proches sont venus lui prêter main forte pour préparer des commandes ou encore faire des livraisons. Bref, l'entrepreneure est prête à aller de l'avant : « On voit déjà plus grand, on a commencé à structurer une équipe et à aller chercher des subventions pour démarrer le développement du troisième produit. » 

Pour l'instant, les produits Hot Poc sont disponibles en ligne, ainsi que chez les détaillants Illusion de Sherbrooke et Sports Experts de Magog. Plusieurs grandes chaînes de magasins seraient intéressées à offrir le produit dans leurs commerces pour la prochaine année.


McDonalds Embauche Nov 2020 B
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Bilan de Windsor : Sylvie Bureau fière de son dernier mandat

Bilan de Windsor : Sylvie Bureau fière de son dernier mandat
Accident sur l’autoroute 10 : un enfant perd la vie

Accident sur l’autoroute 10 : un enfant perd la vie
Hyundai Sherbrooke jan 2021 B
NOS RECOMMANDATIONS
L’équipe du Siboire et la Fondation du CHUS s’unissent pour surmonter le confinement

L’équipe du Siboire et la Fondation du CHUS s’unissent pour surmonter le confinement
Simon Madore prêt pour un autre mandat à la mairie de Coaticook

Simon Madore prêt pour un autre mandat à la mairie de Coaticook
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

McDonalds Embauche Nov 2020 C
Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID-19 phase 9 déc 20
 
Me Catherine Chouinard
Dimanche, 24 janvier 2021
Un chalet à plusieurs : rêve ou cauchemar?

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 janvier 2021
La vieille âme

François Fouquet
Lundi, 18 janvier 2021
Le mot en K et la force centripète

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
La vieille âme Par Daniel Nadeau Mercredi, 20 janvier 2021
La vieille âme
Mordus de l’hiver : une variante numérique pour cette année Par Maxime Grondin Lundi, 18 janvier 2021
Mordus de l’hiver : une variante numérique pour cette année
Accident route 147 : la Sûreté du Québec recherche le véhicule qui serait responsable de la collision Par Daniel Campeau Lundi, 18 janvier 2021
Accident route 147 : la Sûreté du Québec recherche le véhicule qui serait responsable de la collision
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous