Zoo de Granby hiver 2019-20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Disparition d'un adolescent à Sherbrooke
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Pascale Dore Coach alimentaire/Santé globale dec 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Anita Lessard Par Anita Lessard

Mercredi, 5 février 2020

Des hausses de loyers qui font mal aux aînés


Le renouvellement de bail approche à grands pas pour la majorité des habitants de logements locatifs. Pour plusieurs, cela signifie d'avoir à absorber des hausses du montant dédié au paiement de leur loyer.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Pixabay

Le renouvellement de bail approche à grands pas pour la majorité des habitants de logements locatifs. Pour plusieurs, cela signifie d'avoir à absorber des hausses du montant dédié au paiement de leur loyer.

Les aînés sont particulièrement vulnérables face à des augmentations, justifiées ou non, que les propriétaires demandent lorsqu'il vient temps de reconduire le bail. Plusieurs personnes âgées qui vivent souvent depuis de nombreuses années dans leur logement, n'osent pas contester ces hausses, de peur de représailles ou de ne pas avoir de services suite à un refus. Même chose pour ceux et celles qui habitent en résidence privée, où la raison d'être de ces institutions est de faire des profits.

La peur de dénoncer

Pour Isabelle Guérard, coordonatrice de l'AQDR (Association pour la Défense des Droits de personnes retraitées et préretraitées), explique que les aînés qui choisissent de porter plainte devant la Régie du logement, le font de façon anonyme. «Plusieurs personnes n'osent pas dénoncer le propriétaire publiquement; c'est difficile quand c'est notre milieu de vie. La vulnérabilité peut être associée à des facteurs d'isolement, des facteurs de santé, ou avec l'âge. Plus on se sent vulnérable, moins on est en position de négocier. »

Mme Guérard fait aussi remarquer que les gens ne connaissent pas toujours leurs recours lorsqu'il s'agit de répondre au propriétaire. « Quand on reçoit notre avis de notification de bail, on a trois options : on n'accepte pas les modifications et on déménage; on renouvelle le bail en acceptant les modifications; ou on renouvelle le bail, mais on n'accepte pas les modifications. À ce moment-là, les gens pensent qu'ils doivent eux même aller à la Régie du logement; ce qu'on leur explique c'est qu'il s'agit d'une démarche que doit entamer le propriétaire.» Celui ou celle-ci doit alors démontrer et justifier les raisons pour lesquelles une augmentation de loyer est nécessaire.

Le stress que cette situation engendre

Beaucoup de ces personnes vivent seules et n'ont pas toujours de soutien social ou familial. Certaines se demandent comment elles arriveront à payer cette augmentation en plus de combler leurs besoins essentiels, elles vivent alors une précarité financière qui nuit à leur santé physique et psychologique. De plus, les personnes âgées qui vivent depuis longtemps au même endroit ne se voient pas déménager ailleurs, car cela impliquerait beaucoup de changements et de stress dans leur vie. La proportion de ces ménages qui consacrent plus de 30 % et plus de leur revenu au logement est de 55 % et 19 % consacrent plus de la moitié de leur revenu au logement, selon une étude du FRAPRU.

Face à la Régie du logement

Faisant souvent l'objet de critiques, la Régie du logement a besoin de modifier certaines règles pour mieux s'adapter aux besoins et à la réalité des aînés selon Mme Guérard. La précarité financière, le manque de logements abordables et adaptés, et parfois, l'absence d'un réseau de proches, devraient être des facteurs pris en compte lors des décisions de l'instance gouvernementale.

Les nouveaux indicateurs de la Régie du logement pour le calcul de l'augmentation en 2020, parus le 22 janvier dernier indiquent que pour un logement non chauffé, l'augmentation proposée est de 1,2 % et l'on ajoute 1,9 % pour l'augmentation des taxes municipales, ce qui donne 3,1 % d'augmentation à moins de travaux majeurs effectués dans le logement. Même si l'AQDR Sherbrooke et l'Association des locataires considèrent qu'une hausse de 3,1 % est déjà trop élevée par rapport à la capacité de payer des ménages, ils recommandent aux gens de refuser une hausse et de renouveler leur bail seulement si celle-ci ne dépasse pas les 3,1 %.

De nouvelles règles demandées

Malgré les bonnes intentions démontrées par la Ministre des aînés, Marguerite Blais, avec son projet de Maisons des aînés, l'AQDR et l'Association des locataires de Sherbrooke, insistent sur le fait que la majorité des ménages locataires âgés ne sont pas assez fortunés pour y avoir accès. « Le taux d'endettement augmente énormément chez les personnes aînées. La construction de logements sociaux, abordables et adaptés devrait être une priorité. Il y a toute une réflexion à avoir sur les différents modèles de logement et sur les coûts des services octroyés», fait valoir Isabelle Guérard. Son association demande également un réel contrôle des loyers.

Avec le vieillissement de la population, ce genre de situation risque de devenir de plus en plus fréquent partout en province. On veut donc un plan destiné à régler ce type de problème sur le long terme.

 


Vieux Clocher de Magog 24 février 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les travailleuses en service de garde font monter la pression

Les travailleuses en service de garde font monter la pression
Nouveau pipeline en Estrie: la compagnie répond

Nouveau pipeline en Estrie: la compagnie répond
RTF 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Deux suspects recherchés pour vol et recel

Deux suspects recherchés pour vol et recel
Suspect recherché pour agression sexuelle

Suspect recherché pour agression sexuelle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir liquid fev20
 
François Fouquet
Lundi, 24 février 2020
Viens donc te battre, on va régler ça!

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 21 février 2020
Alimentation et système immunitaire : déjouez les virus

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 février 2020
La question des Premières Nations

JD 13 fev 2020
Lesbecs.com_2
Texto, boulot dodo… Par François Fouquet Lundi, 17 février 2020
Texto, boulot dodo…
La question des Premières Nations Par Daniel Nadeau Mercredi, 19 février 2020
La question des Premières Nations
Le SPS recherche un trio de voleurs Vendredi, 21 février 2020
Le SPS recherche un trio de voleurs
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous