RYTHME_LUNCH_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 14 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
RYTHME_WE_2103
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 22 mars 2019

Le transport scolaire compte retourner en grève



 Imprimer   Envoyer 
Le transport scolaire en Estrie compte retourner en grève au cours des prochaines semaines (archives).

Le transport scolaire en Estrie compte retourner en grève au cours des prochaines semaines puisqu'aucune entente n'est survenue jusqu'à maintenant entre les différents partis.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a transmis aujourd'hui au Tribunal administratif du travail (TAT) des avis de grèves touchant cinq syndicats du transport scolaire affiliés à la CSN.

C'est donc dire que les syndicats des travailleurs d'Autobus des Cantons, d'Autobus de l'Estrie, des Autobus B. Dion, des Autobus la Sapinière et d'Autobus Coaticook entendent recourir à la grève du 10 au 17 avril inclusivement. À défaut d'une entente entre les partis, un autre avis pourrait annoncer un second mouvement de grève du 7 au 14 mai inclusivement.

« Plusieurs points achoppent tant au niveau des clauses normatives qu'à incidences monétaires, indique Stephen P. Gauley, président du Syndicat des travailleurs des Autobus la Sapinière - CSN et président du Secteur transport scolaire (STS). Les demandes des conducteurs ne sont aucunement exagérées et s'appuient sur les conditions de travail octroyées chez un autre employeur de la région. L'entreprise Autobus Ashby, un transporteur scolaire situé à Ayer's Cliff desservant deux commissions scolaires en Estrie, touche des revenus comparables aux entreprises dont les salariés sont syndiqués à la CSN. Et celle-ci rémunère ses conducteurs d'autobus à 23,24 $ l'heure et offre d'autres avantages salariaux plus avantageux. »

« Comment justifier cet écart salarial de plus de 10 % avec les membres de cinq syndicats affiliés à la CSN? Pour nous, cette réalité démontre que plusieurs employeurs ont la capacité d'octroyer ces mêmes conditions, tout en demeurant rentables, poursuit M. Gauley. Voilà ce que les 230 conducteurs, qui touchent des conditions de travail nettement insuffisantes, exigent. »

Comme l'explique Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicats nationaux de l'Estrie-CSN (CCSNE-CSN), les cinq transporteurs ont de la difficulté à attirer et à retenir de la main-d'œuvre en raison des « conditions de travail peu avantageuses par rapport aux grandes responsabilités qui leur sont confiées. »

« Ce service essentiel à la population est au bord de la crise, note-t-il. Souvenons-nous qu'en janvier dernier, 160 jeunes de sept écoles primaires de Sherbrooke n'ont pas eu de transport vers leur école en raison de l'incapacité des transporteurs à remplacer des conducteurs malades. »

« Plus tôt que tard, les employeurs devront comprendre qu'ils doivent améliorer les conditions de travail de leurs salariés afin d'attirer et de retenir des conducteurs nécessaires au service important qu'ils ont à rendre à la population », remarque pour sa part Stéphanie Gratton, vice-présidente de la Fédération des employés de services publics-CSN et responsable politique du secteur transport scolaire.


Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires

La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires
Covid-19 : un délai supplémentaire pour recevoir les résultats des tests

Covid-19 : un délai supplémentaire pour recevoir les résultats des tests
Café William Spartivento 2103
NOS RECOMMANDATIONS
Retour du festival gourmand Sherbrooke t’en bouche un coin

Retour du festival gourmand Sherbrooke t’en bouche un coin
Bilan COVID-19 du 8 avril

Bilan COVID-19 du 8 avril
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique avril 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Café William Spartivento 2103
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 14 avril 2021
L’homme au turban

François Fouquet
Lundi, 12 avril 2021
Le printemps ne nous aidera pas, cette fois!

Yves Nantel
Samedi, 10 avril 2021
LES 3 R, TU APPLIQUERAS

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Jeudi, 8 avril 2021
Notre histoire en archives : Derrière le rideau du photomaton

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Sherbrooke aura dix vélos électriques en libre-service cet été Par Maxime Grondin Jeudi, 8 avril 2021
Sherbrooke aura dix vélos électriques en libre-service cet été
La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires Par Maxime Grondin Vendredi, 9 avril 2021
La Ville de Sherbrooke tient également à rappeler l’importance des mesures sanitaires
COVID-19 : un «wake-up call» de François Legault Par Maxime Grondin Vendredi, 9 avril 2021
COVID-19 : un «wake-up call» de François Legault
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut