RC Covid19 0320
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
VEF Mars 2020
SPORTS / Régionaux
Daniel Campeau Par Daniel Campeau

Lundi, 10 février 2020

Un spectacle enlevant pour la 38e édition du Grand Prix de Valcourt!


Le Grand Prix de Valcourt c'est 3 jours de compétitions, 7 disciplines ,5 championnats et 350 pilotes professionnels de partout en Amérique du Nord.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: EstriePlus

La 38e édition du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt a encore attiré de nombreux amateurs de course de motoneige, Snow Cross, Vtt Snow-Ski et moto au Circuit Yvon-Duhamel ce weekend.

Le GPV c'est 3 jours de compétitions 7 disciplines ,5 championnats et 350 pilotes professionnels de partout en Amérique du Nord; c'est aussi une première pilote féminine dans le monde des course Pro Champ.

Sabrina Blanchet, une jeune femme de 24 ans qui n'a pas froid aux yeux a marqué l'histoire du GPV en montant sur la deuxième marche du podium de la catégorie Pro Champ ! Lors de la finale, elle a terminé au deuxième rang face à deux redoutables pilotes expérimentés, les Américains Gunnar Sterne et Matt Goede.

De plus Sabrina qui porte les couleurs de l'équipe Georges Samson Racing s'était déjà inscrite dans les livres d'histoire à Eagle River dans le Wisconsin, en devenant la première femme à participer à la finale Pro Champ du Championnat du monde de courses de motoneiges sur piste ovale, le 19 janvier dernier. Elle récidive au GPV encouragée par une foule bruyante, et aura sûrement comblé son grand père Gaston, lui qui a déjà été un pilote grandement respecté dans le monde des courses de motoneige.

Le GPV proposait du nouveau cette année, afin d'assurer une certaine relève, car pour la première fois, on a présenté des courses amicales sur une piste de snow cross spécialement aménagée pour les jeunes de 4 à 10 ans. Ainsi les jeunes compétiteurs classes relèves (120cc, 200cc et transition) ont bravé le froid et ont offert un bon spectacle aux parents et amis qui se sont déplacés pour les voir.

Curieusement Dame nature réserve à chaque année 3 jours de température totalement différente au Grand prix de Valcourt. Une journée où les conditions météo ne permettent pas de tenir les épreuves (vendredi tempête de neige forçant l'annulation des qualifications); samedi avec un froid extrême (avec le vent, et il vente toujours sur le circuit Yvon-Duhamel). La foule était au rendez-vous pour assister à des épreuves spectaculaires, les conditions de neige étant devenues idéales avec la tempête de la veille! La dernière journée (dimanche) le soleil brillait la température était parfaite et les pilotes ont donné tout un spectacle.

Année après année une chose ne change pas et ce, peu importe le temps qu'il fait : la grande qualité du spectacle offert, l'efficacité de l'organisation du GPV qui est une machine bien rodée, efficace et courtoise et qui, durant trois jours, roule à vitesse grand V. Le GPV c'est également une armée de bénévoles qui rend possible cet évènement d'envergure puisque le Grand Prix Ski-Doo est l'événement de sports motorisés d'hiver le plus important au monde par le nombre de disciplines présentées lors d'un même weekend.

Les spectateurs à qui nous avons parlé venaient d'un peu partout; de L'Estrie, du Val St François mais aussi de Québec, de Drummondville et des Laurentides et ils étaient tous unanimes sur la qualité du spectacle.

« On fait de la motoneige depuis 30 ans et on n'a pas manqué une seule édition depuis 1983. Pour moi et ma femme, c'est un rendez vous annuel et on aime ça, le spectacle est super bon c'est comme des formules 1 ces machines-là. Pis on est bien accueilli; il y a du stationnement en masse; on mange bien. C'est le fun le GPV!», raconte M. Maurice Chénier de St-Jacques Le Majeur un spectateur aguerri.

Effectivement, dès la première édition du GPV, le succès fut instantané: plus de 15 000 de motoneigistes venus de partout en Amérique du Nord ont convergé vers Valcourt.

L'équipe de la directrice générale Véronique Lizotte a réalisé pour cette 38e édition un boulot colossal. Ayant à négocier avec des conditions météo exécrables le soir même de l'ouverture du GPV, les organisateurs ont dû annuler des épreuves de qualifications autant sur la piste ovale que pour le Snow cross, plusieurs des pilotes et équipes de course ne pouvant se rendre à Valcourt.

Malgré ses petits problèmes de logistique, les finales de chaque discipline ont eu lieu, et ont commencé dans les temps. L'organisation du GPV a encore une fois prouvé qu'il s'agit d'un évènement incontournable du monde des sports d'hiver motorisé.

La compilation des résultats n'était pas terminée au moment d'aller sous presse, mais pour consulter la liste de tous les résultats : https://speedhive.mylaps.com/


HS Mars 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
JO Tokyo 2020: la décision d'Équipe Canada bien reçue

JO Tokyo 2020: la décision d'Équipe Canada bien reçue
Un Estrien brille au baseball de la NCAA

Un Estrien brille au baseball de la NCAA
Recup Estrie mars20
NOS RECOMMANDATIONS
Quand l’opinion ne tient plus

Quand l’opinion ne tient plus
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête

Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's mars 20
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 mars 2020
L’occasion fait le larron…

Isabelle Simoneau
Mardi, 24 mars 2020
De la musique pour garder le moral

François Fouquet
Lundi, 23 mars 2020
Quand l’opinion ne tient plus

Alexis Jacques
Dimanche, 22 mars 2020
À 4789 km

1077 Printemps 20
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête Par Anita Lessard Mardi, 24 mars 2020
Aider la communauté d'affaires à traverser la tempête
L’occasion fait le larron… Par Daniel Nadeau Mercredi, 25 mars 2020
L’occasion fait le larron…
À 4789 km Par Alexis Jacques Dimanche, 22 mars 2020
À 4789 km
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous