1077_MIDI_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 17 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Vieux Clocher 16 avril 2021
BLOGUE / Blogue
Mercredi, 10 mars 2021

Google Stadia vise les télévisions LG mais sacrifie le développement



 Imprimer   Envoyer 
Photo by Cristiano Pinto on Unsplash

Google Stadia, exactement comme les autres géants du streaming de jeux vidéo, a fait une entrée fracassante sur le marché en faisant preuve d'une agilité surprenante. Alors qu'il y a seulement quelques mois, le secteur de la distribution de jeux semblait ne pas avoir changé depuis plusieurs années : nous avions les médias physiques et les DLC distribués par les développeurs eux-mêmes ou sur les boutiques en ligne hébergés par Microsoft, Sony, Valve et Epic Games.

Sur le principe, le processus d'achat et de jeu (et, dans certains cas, bien que déploré par les développeurs, la vente) était incroyablement stable quand on compare avec les changements qui ont pris place dans le reste dans l'industrie du divertissement.

Tout comme pour les livres, le consensus général semblait être que ces titres ne se prêtaient pas à une approche de consommation plus libérale semblable à celle des domaines du cinéma et de la musique.

Toutefois, tout cela commence à changer à une vitesse assez hallucinante dans l'industrie du jeu vidéo. Google Stadia est sorti en Novembre 2020 et, depuis cette date, sa côte auprès de l'opinion générale n'a fait que monter et baisser.

Les premiers jours suivant sa sortie (c'est-à-dire il n'y a que quelques semaines), Google Stadia semblait déjà avoir gagné la partie, surpassant des géants du streaming de jeux vidéo tels que Microsoft et Amazon. Il a commencé en faisant un pas décisif vers les télévisions LG, promettant une expérience de jeu incomparable pour les possesseurs de télévisions LG. Puis, le géant de la haute technologie a fait un véritable demi-tour, annonçant que tous les anciens liens avec le studio de développement de jeu avaient été brisés et que le service de streaming allait se concentrer sur la diffusion de titres tiers plutôt que son propre contenu original.

La nouvelle est pour le moins surprenante. Mais pourquoi couper toute cette branche aussi tôt dans la course et peut-il toujours conserver sa position de leader en dépit de cette perte ?

La pression croissante du développement de jeux vidéo

Le développement de jeu vidéo est défini par son aspect conjecturel et par le fait qu'aussitôt que les développeurs ont terminé leur jeu, ils doivent se remettre au travail pour regagner le cœur des joueurs encore et encore.

 Nous pouvons en citer de nombreux exemples. Par exemple, l'importance que donne GGPoker.com, l'un des casinos les plus importants, sur le développement et l'amélioration de leur prestation est incomparable, afin de rester au premier plan, le développement de leur site a été parfait depuis le début. Les bons jeux attirent les bons joueurs et avec plus de jeux adaptés, on obtient plus de joueurs exigeants. Alors que de plus en plus de développeurs élèvent la barre en proposant toujours des titres de meilleure qualité, ils assurent que les joueurs demandent plus aux nouveaux titres qu'ils le faisaient auparavant.

De la même manière, la liste des jeux qui demandent des années de travail de la part des développeurs ne cesse pas d'augmenter et, d'une certaine manière, elle commence à surpasser la liste des jeux qui sortent dans les temps.

Pour un géant tel que Google, c'est assez surprenant de penser qu'il soit surpris que le développement d'un jeu vidéo puisse demander autant de temps, d'argent et de travail. Il aurait dû le savoir longtemps avant que ses développeurs débutent leur première journée de travail.

Malheureusement, très peu d'informations ont été dévoilés sur cette situation, Google restant relativement muet sur cette décision. Ils ont tout de même déclaré que c'était un problème de coût : développer des jeux qui attireront un groupe de gameurs important est simplement trop difficile et trop couteux. Développer Stadia en tant que business nécessite un coût moins élevé et le moyen le plus facile est de le faire est d'attirer des jeux tiers plutôt que d'en créer.

Est-ce qu'ils gagnent toujours la bataille ?

La nature excitante de la nouvelle rivalité entre les services de jeux vidéo en streaming est le fait que c'est assez neuf pour que tout le monde soit impliqué : depuis les géants de l'industrie qui s'affrontent aux millions de joueurs qui observent. Certaines personnes ont déjà pris la défense de Google alors que d'autres (même ceux qui, il y a seulement quelques semaines, déclaraient qu'ils avaient déjà remporté non pas la bataille, mais même la guerre), ont déjà déclaré que tout le projet était un echec.

En réalité, aucun de nous, même pas Google, ne peut anticiper à quel point cette décision impactera leur service. Cela pourrait avoir une incidence, du moins temporairement, mais le secteur des jeux services nous est tellement étranger que nous pouvons difficilement anticiper ce qu'il se passera dans une semaine, et encore moins dans un mois ou une année. 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le statut des jeux d'argent au Québec

Le statut des jeux d'argent au Québec
PROTHÈSES MAMMAIRES : QUAND FAUT-IL LES REMPLACER?

PROTHÈSES MAMMAIRES : QUAND FAUT-IL LES REMPLACER?
Scie à Chaine Claude Carrier fév 2021
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke : saisie d’héroïne par le SPS

Sherbrooke : saisie d’héroïne par le SPS
COVID-19 : la zone rouge cogne à la porte

COVID-19 : la zone rouge cogne à la porte
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-canada application fev 2021
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 16 avril 2021
Des prébiotiques dans le lait maternel ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 avril 2021
L’homme au turban

François Fouquet
Lundi, 12 avril 2021
Le printemps ne nous aidera pas, cette fois!

Yves Nantel
Samedi, 10 avril 2021
LES 3 R, TU APPLIQUERAS

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Bilan COVID-19 du 12 avril Par Maxime Grondin Lundi, 12 avril 2021
Bilan COVID-19 du 12 avril
COVID-19 : la zone rouge cogne à la porte Par Maxime Grondin Mercredi, 14 avril 2021
COVID-19 : la zone rouge cogne à la porte
Bilan COVID-19 du 13 avril Par Maxime Grondin Mardi, 13 avril 2021
Bilan COVID-19 du 13 avril
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut