Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 5 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 9 août 2010

Le 9, avec une petite barre en-dessous!


9 août 2010

 Imprimer   Envoyer 

Le chiffre chanceux le plus reconnu? Le 7 ?

Je ne sais pas trop. Mais je sais que ce devrait être le 9. Ou plutôt, le neuf.

La valeur de ce qu'on possède se mesure au neuf. Ce qui est neuf est porteur de sens dans notre société de consommation. On achète sa première maison en se disant qu'un jour, on en aura  une vraie. Une neuve. On achète une voiture usagée en prenant soin de spécifier que, grâce à un curé ou à une personne âgée, ladite voiture n'a jamais servi et qu'elle est comme neuve. Parce qu'à défaut d'être neuve, la comme neuve devient acceptable. En attendant la neuve...

Bref, si j'ai à choisir le chiffre qui définit le mieux mon succès entre un et dix, il convient que j'y aille pour le neuf.

Le neuf, c'est un vernis qui donne l'impression que le bois est meilleur qu'il ne l'est vraiment.

Mais il y a plus! Il faut savoir que le concept ne s'applique plus uniquement aux produits. Vous savez ce qui est l'ultime, le nec plus ultra, le wow inconditionnel, dans cette même société de surconsommation? Ce qui peut battre le concept de produit neuf?  Hé bien, sachez que le rêve, le fantasme, c'est de devenir un client neuf!

J'ai compris que quand on devient un client usagé, on n'a plus de réelle valeur.

À part quelques cartes de fidélisation à gauche et à droite, la tendance est au client neuf. Un client neuf vaut quelque chose. L'autre? Ben...qu'il paye!

C'est surtout vrai dans les télécommunications. Il y a de quoi gonfler le torse de fierté quand on magasine un forfait télé, Internet ou cellulaire. Les tapis rouges se déroulent, chacun créant un écran de fumée par-dessus celui du voisin.

Allez, avouez! On est entre nous... On s'est tous dit, un jour ou l'autre : «Ha, oui! Ils me veulent! » On s'est alors sentis investis d'un pouvoir incroyable. Subitement, on était armés d'une épée de lumière et on était prêts à se faire un chemin glorieux parmi des dizaines d'offres alléchantes.  « Ils me veulent! », se répétait-on! Quelle sensation, non?

Une sensation, intense, mais courte. Comme d'autres, d'ailleurs!

Dès que le contrat est signé, c'est terminé. Et la frustration prend lentement la place. On est encore attaqués par toutes ces publicités qui offrent des forfaits magiques aux nouveaux clients. Mais voilà, on n'est plus des clients neufs. On est devenus de vieux clients. L'épée s'est éteinte... Et on regarde nos factures en se disant qu'on paye beaucoup trop. Et si on compare trop, un de ces quatre, on redevient un client neuf, mais ailleurs. Chez un autre fournisseur. Qui va nous traiter en usagé dès que le contrat sera signé.

Deux choix s'offrent alors: changer aux années et redevenir toujours un client neuf. Ou bien se regarder dans le miroir et se convaincre que, finalement, on est presque comme neuf!

Clin d'œil de la semaine

John Baird, ancien ministre de l'Environnement, s'occupera maintenant de l'environnement ... mais à la Chambre des communes!  Ses collègues vont enfin comprendre et sentir ce qu'est l'effet de serre!

 

 

 


Écoloboutique mars 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate
Mais demain matin, m’aimeras-tu un peu?

Mais demain matin, m’aimeras-tu un peu?
NOS RECOMMANDATIONS
Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région

Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région
Même en mode virtuel, le Carnaval de Sherbrooke est un succès

Même en mode virtuel, le Carnaval de Sherbrooke est un succès
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique mars 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID-19 phase 11 mars 21
 
Sarah Beaudoin
Samedi, 6 mars 2021
Vivement l’érotisme

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 5 mars 2021
Qu’est-ce que la médecine fonctionnelle ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Radio-Canada PILI mars 21
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog Par Maxime Grondin Lundi, 1 mars 2021
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog
Le Salon Priorité-Emploi Estrie en mode virtuel Vendredi, 26 février 2021
Le Salon Priorité-Emploi Estrie en mode virtuel
La vitesse aura un goût amer pour un jeune automobiliste Par Maxime Grondin Mercredi, 3 mars 2021
La vitesse aura un goût amer pour un jeune automobiliste
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous