Commerce Sherbrooke nov 2020
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Commerce Sherbrooke nov 2020
SANTÉ ET BEAUTÉ / Santé et Beauté
Pierre-Olivier Pinard Par Pierre-Olivier Pinard

Jeudi, 29 octobre 2020

Fini les sports d'été



 Imprimer   Envoyer 

Lorsque l'hiver arrive, les sports comme le cyclisme et la course à pied, tout comme la plupart des sports d'été, deviennent plus difficile à pratiquer. Pour certains, la saison de l'hiver n'est pas la bienvenue et on dès que le vélo est ranger, on pense déjà à notre prochaine sortie à l'extérieur et aux températures chaudes. Cette période de pause de la pratique de son sport préféré ne doit pas être vue comme une période morose, mais plutôt comme une opportunité de faire autre chose et même, de rester en forme et s'améliorer. Ce texte a pour but de vous aider à demeurer en forme durant l'hiver en pratiquant une autre activité ou à même s'améliorer dans son sport estival favori durant cette période. Après cet hiver, vous serez encore mieux équipé pour performer et avoir du plaisir dans votre sport d'été.

Premièrement, abordons les différents bénéfices d'une pause ou « off-season » de quelques semaines ou même mois d'un sport pratiqué de façon répétée. On retrouve tout d'abord des avantages au niveau physique. Prenons le cyclisme en exemple. Tous les sports pratiqués régulièrement font subir au corps des mouvements répétitifs. Avec le cyclisme, le mouvement de la jambe est le même à chaque coup de pédale et il est répété des milliers de fois à chaque sortie. La position est aussi contraignante pour le corps avec l'apparition de tension dans le bas du dos et parfois même aux épaules. L'effet d'une pause permettra de prévenir ou de guérir certaines blessures ou tensions engendrés par ces mouvements répétitifs. Les muscles ont enfin une opportunité de relaxer et de se réparer de façon adéquate. C'est aussi un bon moment pour effectuer une remise à neuf du corps en utilisant les services d'un massothérapeute, d'un ostéopathe ou d'un kinésithérapeute. Il serait aussi intéressant de faire le point sur les différentes blessures ou tensions vécues durant la saison et d'agir afin de venir les traiter à la source. Pour ce faire, l'aide d'un kinésiologue comme ceux de l'équipe de Kin Impact peut être bénéfique pour cibler des exercices d'étirement ou de renforcement et même corriger le mouvement lui-même afin de prévenir l'apparition de futures ou d'anciennes blessures. Ensuite, le bienfait psychologique principal de la pause est tout simplement le fait de penser à autre chose et se laisser le temps de faire d'autres activités. Cet « autre chose » peut prendre plusieurs formes, telles que le fait de se laisser le temps de s'ennuyer des chemins que l'on a emprunté à de multiples reprises, ou bien la pratique d'autres sports, soit les sports d'hiver.

                Les sports d'hiver sont un excellent moyen de maintenir sa forme physique tout en faisant une pause des mouvements répétitifs de son sport d'été préféré. Dans la belle région de l'Estrie et dans le reste du Québec, on retrouve le ski alpin, le ski de fond, la raquette et plusieurs autres sports amusants à pratiquer pour être en mesure d'apprécier l'hiver à son plein potentiel. Pour ce qui est du maintien de la forme physique au niveau du système cardiovasculaire, le sport d'hiver par excellence est le ski de fond. Son mouvement ressemble grandement à celui de la course à pied et est aussi le plus exigeant au niveau cardiovasculaire. Pour ce qui est de la musculation au niveau des jambes, le ski alpin et la raquette sont idéaux. Ces sports permettent de venir travailler de façon efficace les muscles stabilisateurs des jambes et venir gagner en force musculaire au niveau du bas du corps. Ce gain en force permettra ensuite, lors du retour du printemps, de réduire la possibilité de blessures en course à pied grâce à des jambes plus fortes et plus stables. Par contre, puisque ces sports sont exigeants en termes de force musculaire, il est important d'augmenter progressivement la longueur des sorties au début de l'hiver pour ne pas se blesser. Il est conseillé de débuter sa saison de ski alpin ou de raquettes avec des sessions plus courtes d'environ une heure avant de passer graduellement à des sorties d'un après-midi complet, par exemple. Bref, ces sports d'hiver permettent une pause physique des sports d'été en sollicitant des groupes musculaires différents et surtout, ils permettent une pause psychologique en essayant quelque chose de différent.

                Pour ma part, mon « off season » débute normalement vers le début du mois d'octobre et se termine environ quatre semaines plus tard, au début du mois de novembre. Mon sport étant le triathlon, je m'entraîne de nombreuses heures à trois sports, soit la natation, le vélo et la course à pied. J'ai donc un horaire relativement chargé en séances d'entraînements et cela requiert de l'assiduité. Durant ma pause, j'en profite premièrement pour sortir de ce cadre planifié du plan d'entraînement et je commence par faire ce que j'ai envie à chaque jour. Si j'ai le goût de faire de la course à pied, je fais de la course à pied. Si j'ai le goût de ne rien faire, je ne fais rien. Cela représente l'élément psychologique de la pause dont je parlais précédemment. Cet aspect de prise de décision au jour le jour permet de recharger les batteries mentalement avant de replonger dans l'entraînement structuré ou simplement la répétition du mouvement dans le sport du triathlon. À l'échelle de quelqu'un qui fait son sport simplement pour le plaisir, cet aspect est tout autant présent. Le fait de prendre une pause et faire autre chose permet de préserver cette passion pour le sport que l'on pratique tout en respectant son corps et en lui accordant un repos conséquent. Pour moi, c'est aussi une opportunité de faire de l'entraînement en force musculaire. Le fait de lever des charges plus lourdes deux ou trois fois par semaine durant cette période vient bâtir une base solide sur laquelle repartir dans quelques semaines ou mois. Grâce à ce type d'entraînement, je peux recommencer mon sport avec un risque de blessure grandement diminué et je peux ainsi me replonger à 100% dans mon sport favori. Durant l'hiver, j'aime beaucoup la raquette, car ce sport apporte beaucoup de force au niveau des jambes et ressemble beaucoup à un sport que j'adore, soit le trail running. L'avantage de la raquette est que l'impact est réduit de façon importante comparativement à la course tout en maintenant les muscles de la course à pied actifs.

                Pour conclure, la pause ou « off season » est primordial pour recharger les batteries, autant physiquement que mentalement. Ainsi, on peut s'assurer d'une longévité dans la pratique de son sport favori en repoussant les blessures et en explorant d'autres sports intéressants. Le changement d'activités durant ces quelques semaines permet un gain en force, le travail de différents groupes musculaires et surtout, le plaisir de profiter de l'hiver tout en commençant tranquillement à avoir hâte à l'été. Besoin d'aide pour établir un bon plan de match ou pour avoir un plan d'entraînement en musculation adapté ? Venez me voir ! www.kinimpact.com.

 

Auteur : Vincent Auger cand. B.Sc. kinésiologie, triathlète et athlète d'ultra marathon

https://www.trainingpeaks.com/blog/the-physical-benefits-of-the-off-season/



Hyundai Sherbrooke nov 2020-1
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Que la force soit avec toi

Que la force soit avec toi
Le monde de l’ultra marathon

Le monde de l’ultra marathon
Commerce Sherbrooke nov 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Incohérence et incompréhension chez les propriétaires de bars sherbrookois

Incohérence et incompréhension chez les propriétaires de bars sherbrookois
Introduction par effraction: suspects à identifier

Introduction par effraction: suspects à identifier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fond Qc Cancer Concerto oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Pierre-Olivier Pinard
Jeudi, 29 octobre 2020
Fini les sports d'été

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Centre 24 juin portes ouvertes nov2020
Leucan Estrie offre des boîtes gourmandes à l’approche du temps des Fêtes! Mardi, 17 novembre 2020
Leucan Estrie offre des boîtes gourmandes à l’approche du temps des Fêtes!
La Vallée de la Coaticook déjà en mode Noël Lundi, 16 novembre 2020
La Vallée de la Coaticook déjà en mode Noël
Incohérence et incompréhension chez les propriétaires de bars sherbrookois Par Megan Foy Vendredi, 20 novembre 2020
Incohérence et incompréhension chez les propriétaires de bars sherbrookois
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous