Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
ACTUALITÉS /
Ça se passe chez nous
Jeudi, 20 août 2020

L'art au service du Journal de rue de l'Estrie



 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Diptyque communication marketing :L'artiste peintre Sandra Tremblay

Une courte exposition d'œuvres de l'artiste Sandra Tremblay servira de levée de fonds pour l'organisme Journal de rue de l'Estrie ce lundi et mardi (24 et 25 août) au Boquébière, situé 50 rue Wellington nord, à Sherbrooke. Un montant sera remis à l'organisme lors de l'achat de certains items consommés sur place (au moment du 4 à 7 de ces deux jours). De même que 50% des ventes des œuvres (si vendues), don de l'artiste.

Un camelot sera aux portes pour ceux et celles qui souhaitent se procurer un exemplaire de la dernière édition du journal de rue de l'Estrie (L'Itinéraire).

Les œuvres illustrent des sections de train ou des wagons dans des mises en scènes tragiques : le déraillement ou la négligence. On y retrouve également des éléments ludiques : souliers, bonbons, image de la sous-culture. Le train dans le contexte de cette exposition symbolise les multinationales, la société, les tragédies, les propagandes, bref, tout ce qui transporte l'humain à de grande vitesse et qui se distance du bien être commun. Un système qui amène les foules dans son sillage et qui fait fit souvent des autres qui n'en font pas partie.

Le lundi 24 août à 17h se tiendra le discours officiel en compagnie des responsables du Boquébière, de l'artiste Sandra Tremblay et de la directrice de l'organisme Journal de rue, madame Nancy Mongeau.

Rappelons que ce type d'exposition du Boquébière est la deuxième. Il y a un mois, une exposition de trois œuvres de grand format (4 x 6 pieds) d'Ann Smith qui illustraient des femmes violentées a permis d'amasser des fonds pour l'organisme le Calacs-estrie. Le Boquébière souhaite par ce type d'événement créer un rapprochement entre l'art visuel, la communauté et le centre-ville.

Pour mieux connaître l'artiste, vous pouvez visiter son site. https://www.sandratremblayartiste.com/

Pour mieux connaître l'organisme : https://www.facebook.com/JournalderueEstrie/


Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une autre saison des sucres tourmentée

Une autre saison des sucres tourmentée
Place au Carnaval de Sherbrooke

Place au Carnaval de Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Un vieux débat toujours à recommencer entre les générations…

Un vieux débat toujours à recommencer entre les générations…
Entre Woke et Ward

Entre Woke et Ward
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-canada application fev 2021
 
Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

François Fouquet
Lundi, 22 février 2021
Entre Woke et Ward

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Musée Nature Science relache 2021
Bilan COVID-19 du 23 février Par Maxime Grondin Mardi, 23 février 2021
Bilan COVID-19 du 23 février
Un nouveau type de fraude à Sherbrooke fait deux victimes Par Maxime Grondin Vendredi, 26 février 2021
Un nouveau type de fraude à Sherbrooke fait deux victimes
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut