magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 13 mars 2015

Ras-le-bol des embâcles!



 Imprimer   Envoyer 

Les propriétaires étaient très fiers de leur nouvelle maison très tendance et de conception épurée, mais malheureusement, cette satisfaction a duré moins d'un an. Des infiltrations d'eau sont apparues dans les murs extérieurs, le contreplaqué et le carton fibre. Tous portaient des marques de moisissures et même l'isolation s'est retrouvée saturée d'eau!

Des considérations esthétiques et pratiques avaient dicté l'utilisation de gargouilles afin de drainer les deux toits plats. Au dégel, le niveau de l'eau a franchi la membrane de la toiture supérieure et la toiture la plus basse s'est remplie comme une piscine. Comme bien souvent, c'est cette dernière qui a fait faux bond.

Un toit à deux niveaux présente un risque d'embâcle plus grand. La neige s'accumule davantage sur le toit inférieur. Le mur vertical est réchauffé par le soleil et fait fondre la neige plus rapidement. Ainsi, la neige fond en surface, mais elle est endiguée dans les gargouilles déjà obstruées de glace.

De plus, les murets servant de garde-fou empêchaient l'eau et la glace de s'écouler. Ils déterminaient ainsi le volume d'eau et de glace possiblement contenu sur chacun des toits.

Force est de constater que le Québec n'est pas un pays propice à l'utilisation de gargouilles, surtout celles du type fermé en partie supérieure comme dans le cas présent.

Donc, si les gargouilles sont véritablement le seul moyen de drainer une toiture plate, mieux vaut en choisir une sans partie supérieure et réduire le risque de blocage total.

Mieux encore, prévoyez deux niveaux de gargouilles. Si jamais la gouttière du niveau inférieur est bloquée, celle du niveau supérieur prendra la relève.

Enfin, il reste toujours le vieux truc du métier : le fil chauffant.  Ce dernier demeure très efficace s'il est branché au moment opportun.



Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
5 conseils faciles pour augmenter vos défenses immunitaires

5 conseils faciles pour augmenter vos défenses immunitaires
Un don de Leucan pour la recherche au CIUSSS

Un don de Leucan pour la recherche au CIUSSS
NOS RECOMMANDATIONS
ATTITUDE s’installe à Sherbrooke, un investissement de plus de 15 millions de dollars

ATTITUDE s’installe à Sherbrooke, un investissement de plus de 15 millions de dollars
Un pipeline de gaz naturel en Estrie?

Un pipeline de gaz naturel en Estrie?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
AC- Opératrice, opérateur de machine à coudre industrielle - nov 2019
 
François Fouquet
Lundi, 18 novembre 2019
Le poids d’un coton ouaté

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 15 novembre 2019
Intervenant en conditionnement physique

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 14 novembre 2019
Le bail de logement au-delà du décès

Daniel Nadeau
Mercredi, 13 novembre 2019
Le fouillis de l’immigration

Sarah Beaudoin
Mardi, 12 novembre 2019
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

Un pipeline de gaz naturel en Estrie? Vendredi, 15 novembre 2019
Un pipeline de gaz naturel en Estrie?
ARRESTATION - Leurre informatique Vendredi, 15 novembre 2019
ARRESTATION - Leurre informatique
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher Par Sarah Beaudoin Mardi, 12 novembre 2019
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous