La Grande Guignolee des Medias 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Automobiles Val Estrie nov 2019
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 5 août 2015

Le Canada en 80 jours… le gâchis Harper



 Imprimer   Envoyer 

Les dés sont jetés. Il y aura élection au Canada le 19 octobre prochain. Il n'y a guère de surprise puisque cette élection est à date fixe. Le lapin dans le chapeau c'est la durée de la campagne électorale.

Stephen Harper, jamais à court de subterfuges, a trouvé une nouvelle parade. Des élections inutilement longues qui permettront à son parti de profiter pleinement de sa richesse. On le sait les conservateurs, devrais-je dire, les réformistes, ont modifié les lois électorales tant et aussi bien qu'aujourd'hui ils sont beaucoup plus riches que ses opposants. La stratégie du « bully » dans la cour d'école se poursuit.

J'ai déjà reconnu dans le cadre de cette chronique le grand talent de stratège politique de Stephen Harper. Celui-ci se sent investi de la mission de changer le Canada. Son ennemi à abattre c'est l'État libéral de gauche instauré par les libéraux pendant ses longues années de pouvoir depuis le début du 19e siècle. Sa méthode c'est de le combattre au mépris de nos institutions que ce soit le Parlement, la Cour Suprême ou encore tous les organismes fédéraux qui comptent et dénombrent comme Statistiques Canada ou les scientifiques employés par le gouvernement fédéral.

Début de marathon électoral... C'est parti!

L'État du pays

Il est de bon aloi au moment de se choisir un gouvernement de se demander si le Canada est aujourd'hui en meilleure posture qu'au moment de l'élection du premier gouvernement de Stephen Harper. La réponse à cette question est multiple. Cela tient à la fois aux valeurs de celui qui pose le jugement et à ses croyances. Néanmoins, il y a des indicateurs qui ne mentent pas.

Quand l'économie vacille...

Sur le plan économique, le gouvernement Harper déclenche des élections à un moment où tous les économistes sérieux affirment que l'économie canadienne traverse sa période la plus difficile depuis 2009. Ce n'est pas moi qui l'affirme, mais le Conference Board du Canada qui nous informe que le Canada vit sur le plan économique sa pire performance depuis 2009, ce qui l'amène à revoir sa prévision de croissance pour 2015. Le taux de croissance prévu perd trois dixièmes, passant de 1,9 % à 1,6 %. Bien entendu, ce qui est en cause c'est la chute des cours du pétrole. On constate que l'économie canadienne a frôlé la récession. Au Mouvement Desjardins, on prévoit aussi une baisse du taux de croissance et une reprise très lente. Cela après que la Banque du Canada a abaissé son taux directeur et refusé de prononcer les mots de récession économique.

Une planète en danger

Si la stratégie toute au pétrole du gouvernement Harper ne donne plus de résultats probants sur l'économie canadienne, elle est encore un caillou dans notre soulier sur le plan de notre image à l'international. Le Canada fait figure du pire pays dans le cadre de la lutte aux changements climatiques. Alors que les négociations en vue de la tenue de la Conférence de Paris sont en cours, le gouvernement de Stephen Harper continue de se comporter comme le pire élève de la classe et pourtant les effets délétères des changements climatiques sont aujourd'hui fort bien connus. Notre petite planète souffre de plus en plus. De larges populations sont touchées un peu partout sur la terre et le gouvernement de Stephen Harper poursuit sa politique du tout au pétrole. Avec le gouvernement Harper, la survie de la planète est en danger par son inaction crasse.

Une démocratie aux abois

Sur le plan démocratique, le Canada de Stephen Harper est de moins en moins une démocratie. Jamais un gouvernement n'aura autant bafoué nos institutions démocratiques que ce soit notre Parlement, la Cour Suprême, le Directeur général des élections, le Vérificateur général, le Directeur du budget. Le gouvernement de Stephen Harper a sciemment bafoué toutes nos institutions. Il est en train d'abolir le Sénat illégalement par un stratagème illégal au mépris des droits des provinces.

Les façons de faire du gouvernement Harper quant à cette prochaine élection en disent long sur la personnalité de ce gouvernement. Miser sur la richesse de son parti et sur l'écœurement des électeurs pour parvenir à obtenir une nouvelle majorité à la Chambre des Communes est l'équivalent de la pratique de la terre brûlée sur le plan démocratique. Déjà que pour bon nombre d'électeurs la démocratie est un mal nécessaire. Ce n'est pas avec une campagne électorale de 79 jours lancée en plein été que le gouvernement Harper pourra apporter une contribution utile à notre revitalisation démocratique.

Une politique étrangère guerrière

S'il y a un sujet pour lequel le gouvernement de Stephen Harper a vraiment réussi à transformer le visage du Canada à la face du monde c'est bien en matière de politique étrangère. Jamais avant la venue du gouvernement Harper, l'image canadienne n'aura été aussi amochée. Nous sommes passés de pays médiateur de Casques bleus à une nation guerrière qui joue son va-tout en guerre en portant bien haut le drapeau israélien.

Par sa politique guerrière, le gouvernement de Stephen Harper a fait du Canada une cible pour les terroristes de l'État islamique et a rompu avec la tradition de gardien de la paix que nous avait inoculée Lester B. Pearson, prix Nobel de la paix et ancien premier ministre du Canada.

Outre cette volonté de jouer dans les cours des grandes nations combattantes avec nos maigres moyens, le gouvernement Harper a dénaturé toute la politique humanitaire canadienne patiemment tissée par l'ACDI et nos centaines d'organismes humanitaires sans but lucratif. Un véritable gâchis...

Une société mal en point

Avec le gouvernement de Stephen Harper, nous ne pourrions être plus éloignés du concept de « société juste » sur lequel avait fait campagne Pierre Elliott Trudeau en 1968. Ce gouvernement a coupé comme nul autre dans les programmes sociaux notamment en matière d'assurance-emploi, réduisant ainsi les travailleurs saisonniers à l'assistance sociale. Le refus d'augmenter les transferts fédéraux en matière de santé en laissant seules les provinces se démerder avec les besoins toujours en augmentation en est une autre solide preuve. Ajoutons, les lois régressives en matière criminelle qui ne font qu'augmenter les coûts des pénitenciers sous la responsabilité des provinces. La liste pourrait être encore longue...

La nation du Québec

S'il est vrai que c'est sous un gouvernement Harper que le Québec a été reconnu comme une nation, on doit constater que ce concept est demeuré une coquille vide. Non seulement les droits du Québec n'ont pas avancé d'un pas sous le gouvernement Harper depuis Meech, mais en plus ce gouvernement, comme d'autres avant lui, a tenté d'empiéter sur nos acquis notamment en matière du secteur des valeurs mobilières. Nous sommes mal en point comme québécois avec ce gouvernement réformiste de Stephen Harper.

À bien y penser, une campagne électorale longue n'est pas si mal. Elle sera parfaite pour faire le bilan du pire gouvernement de l'histoire du Canada. Amis citoyens de tout le pays, donnons-nous le mot et faisons le bilan de ce gâchis sans nom que représente le gouvernement Harper pour notre pays. Documentons et discutons du bilan du gouvernement Harper. Faisons le tour du Canada en 80 jours...


Entrepôt Chaussures Prix octobre 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le Canada aujourd’hui

Le Canada aujourd’hui
Le temps du mépris et du sexisme éhonté

Le temps du mépris et du sexisme éhonté
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Renaissance aux Promenades King

Renaissance aux Promenades King
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Nicolas Pellerin & Les Grands Hurleurs concours
Plateau Marquette Médico-Esthétique dec 2019
 
Me Laurence Ferland
Jeudi, 12 décembre 2019
Les règles encadrant les cartes-cadeaux

Daniel Nadeau
Mercredi, 11 décembre 2019
Haïr les femmes et les tuer…

Jérôme Blais
Mardi, 10 décembre 2019
Conseil golf: les clés de l'élan

François Fouquet
Lundi, 9 décembre 2019
Parcours d’un week-end

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC

Jacinthe Dubé 10 dec 2019 2019
Perquisitions de drogues Jeudi, 5 décembre 2019
Perquisitions de drogues
Quoi faire ce week-end Jeudi, 5 décembre 2019
Quoi faire ce week-end
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste Par Daniel Campeau Vendredi, 6 décembre 2019
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous