Automobiles Val Estrie dec 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Automobiles Val Estrie nov 2019
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 5 juillet 2017

Êtes-vous féministe?



 Imprimer   Envoyer 
Les faits sont que l’inégalité entre les hommes et les femmes persistent toujours au Québec en 2017.

C'est sur cette question que la vice-première ministre et ministre responsable de la condition féminine, madame Lise Thériault, avait butée l'an dernier. La même ministre vient de déposer un plan d'action pour favoriser une plus grande égalité entre les hommes et les femmes au Québec.

Cette fois, elle n'a pas trébuché et elle a dit ouvertement que ce plan d'action était une stratégie féministe. Heureusement! Au même moment, la mère de la loi sur l'avortement en France, madame Simone Veil, vient de rendre l'âme. De nombreuses voix s'élèvent pour lui rendre hommage. À Cannes, lors de l'événement des Cannes Lions, la grande rencontre internationale de l'industrie publicitaire, plus de vingt multinationales se sont engagés à soutenir le projet « Alliance sans stéréotypes » qui vise à expurger l'industrie publicitaire des clichés sexistes qui l'accablent depuis toujours. Serions-nous à l'aube d'une nouvelle époque où l'on atteindra enfin l'égalité entre les hommes et les femmes? Réflexions au pays des femmes.

L'inégalité persiste toujours

Notre classe politique peut bien s'époumoner sur la place publique. Les gens d'affaires et les élites médiatiques peuvent bien jurer la main sur le cœur qu'ils sont pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Rien n'est plus implacable que la réalité des faits. Et les faits sont que l'inégalité entre les hommes et les femmes persistent toujours au Québec en 2017.

Combien y a-t-il de PDG de sexe féminin dans les cent plus grandes entreprises canadiennes? Combien de femmes sont-elles première ministre en Occident libéral? Combien de femmes sont-elles ministres dans des gouvernements? Lorsque l'on en retrouve, quelles fonctions occupent-elles? Les femmes sont-elles plus souvent ou non victimes d'actes violents de la part des hommes? Les femmes sont-elles encore l'objet de violence sexuelle? Sont-elles utilisées comme objet dans les publicités? Qui dans nos familles s'occupe des tâches ménagères? De l'aide à une personne malade ou diminuée? Qui, d'entre les femmes et les hommes, sont les mieux payés pour leur travail? Sont-ce les femmes ou les hommes qui sont responsables de l'éducation des enfants? Toutes ces questions révèlent des réponses qui prouvent que l'inégalité persiste toujours entre les hommes et les femmes. Vous trouvez que j'exagère? Alors, cherchons à vous convaincre avec des faits chiffrés.

Les faits contredisent le discours ambiant

Voici les faits que j'avais rappelés dans une chronique le 4 mai 2016 ici.

La parité salariale n'est pas atteinte sur le marché du travail, les femmes sont plus souvent chefs de famille monoparentale que les hommes;

Les mères se retirent du marché du travail pour s'occuper des enfants, la présence de jeunes enfants est associée au taux d'emploi plus élevé des pères et moins élevé des mères;

Les mères monoparentales participent plus faiblement au marché du travail;

Les femmes font moins d'heures que les hommes au travail et ce sont elles qui s'absentent le plus pour les obligations personnelles ou familiales;

Les femmes occupent les emplois les plus précaires;

Les femmes travaillent plus souvent à temps partiel pour concilier vie familiale et vie professionnelle;

Les emplois des femmes sont peu diversifiés et sont souvent liés à des fonctions d'aide, les revenus moyens des femmes sont inférieurs à ceux des hommes;

Les femmes contribuent de plus en plus au revenu du couple, les femmes sont plus nombreuses à gagner le salaire minimum;

Les femmes sont plus dépendantes des transferts gouvernementaux que les hommes;

Les revenus des femmes monoparentales, chefs de famille sont inférieurs à ceux des hommes dans les mêmes circonstances;

Les hommes consacrent encore la majorité de leur temps productif aux activités professionnelles alors que les femmes consacrent ce temps en plus grand nombre aux activités domestiques;

Les mères consacrent plus de temps aux soins des enfants que les pères;

Les femmes accordent plus de temps au soin ou à l'aide des personnes âgées que les hommes;

Les femmes fournissent 80 % des soins à domicile aux personnes âgées;

Les femmes sont plus souvent que les hommes victimes de violence conjugale et d'infractions sexuelles déclarées;

Les inégalités entre les hommes et les femmes persistent dans les postes décisionnels, les conseils d'administration, les conseils de ville et les parlements. 

Tiré de L'égalité entre les hommes et les femmes, Faits saillants.

La question des femmes autochtones assassinées et disparues

Je ne vous parle même pas de la violence faite aux femmes autochtones. J'ai aussi déjà écrit une chronique sur ce sujet intitulé Femmes sans visages parue le 22 avril 2015 dans laquelle je rappelais que : « un rapport commandé, à la fin de 2013, par le commissaire de la GRC atteste que l'on peut dénombrer 1 181 cas de femmes autochtones disparues et assassinées et non résolues. De ce nombre, on compte 1 017 homicides et 164 disparitions [...] En 2011, la population autochtone représente 1,4 million de personnes au Canada soit 4,3 % de la population totale. La proportion de femmes autochtones est similaire. Toujours en 2011, il y avait 718 500 femmes autochtones soit 4,3 % de la population féminine totale au Canada [...] Les femmes autochtones représentent 16 % de tous les homicides commis au Canada contre des femmes alors qu'elles ne représentent que 4 % de la population. »

Le gouvernement Trudeau a mis sur pied une Commission d'enquête sur ce sujet honteux pour le Canada. Néanmoins, la réalité des femmes autochtones est claire comme nous le disait le rapport de la GRC sur cette question : « Lorsque l'on examine la question des femmes autochtones assassinées ou disparues, il est important de garder à l'esprit la réalité globale de la violence contre les femmes autochtones au Canada. Ces femmes sont exposées à un risque de violence plus grand que les femmes non autochtones. Selon les chiffres de l'Enquête sociale générale (ESG) sur la victimisation, près de 67 000 femmes autochtones avaient déclaré avoir été victimes de violence au cours des 12 derniers mois. Le taux de victimisation chez les femmes autochtones était près de trois fois plus élevé que chez les femmes non autochtones » (Gendarmerie royale du Canada, Les femmes autochtones disparues et assassinées : un aperçu opérationnel national, 2014, p. 7).

Les femmes absentes de l'histoire

Non seulement les femmes sont discriminées de façon systémique dans notre société, victime de violence, elles sont moins bien payées et ont moins influentes dans notre société, mais elles sont aussi trop souvent absentes de notre récit historique. Lorsque se l'on remémore les grands événements qui ont ponctué notre histoire, les femmes sont absentes. J'avais dénoncé lors de l'une de mes toutes premières chroniques cet état de fait en faisant le lien avec le livre publié par l'historienne Micheline Dumont : « Il y a quelques mois, la professeure Micheline Dumont publiait un intéressant ouvrage intitulé : Pas d'histoire les femmes! Réflexions d'une historienne indignée. À l'aide d'une vingtaine d'articles, la plupart déjà publiés et certains inédits, Micheline Dumont fait la démonstration convaincante que les femmes sont occultées de l'histoire ou qu'elles sont mises en encadrées dans les manuels ou encore en note en bas de page dans les livres sérieux d'histoire. Bien sûr, tout comme pour l'environnement dans le discours économique, les femmes apparaissent dans la table des matières, mais elles ne jouent pas un rôle à la hauteur de la contribution qu'elles ont apportée à l'édification du Québec et du Canada. »

Les bonnes intentions libérales

Vous comprendrez alors que je réserve mon enthousiasme devant la nouvelle politique du gouvernement libéral de Philippe Couillard en matière de promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes. La ministre Lise Thériault a fait des progrès notables, elle reconnaît être l'outil d'une stratégie féministe. On progresse. Le droit des femmes aussi, mais on a droit de se montrer impatients devant la lenteur des changements nécessaires. Après tout, il s'agit de nous. De nos mères, de nos femmes, de nos filles et de nos petites-filles. Je rêve d'un moment où l'égalité entre les hommes et les femmes ne sera plus l'objet de politiques, mais plutôt un état de fait, une façon de vivre. Il y aura toujours des inégalités dans un système comme le nôtre, mais on pourrait tout de même expurger le mécanisme de la discrimination systémique de notre vie collective.

Je vous pose la question à vous qui me lisez : Êtes-vous féministe?

 


Estrie Marine dec 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Reconquérir le Québec

Reconquérir le Québec
Le Canada aujourd’hui

Le Canada aujourd’hui
NOS RECOMMANDATIONS
Parcours d’un week-end

Parcours d’un week-end
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste

ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Animatout sept 2019
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 13 décembre 2019
Au menu: Bol de smoothie-pudding au chia

Me Laurence Ferland
Jeudi, 12 décembre 2019
Les règles encadrant les cartes-cadeaux

Daniel Nadeau
Mercredi, 11 décembre 2019
Haïr les femmes et les tuer…

Jérôme Blais
Mardi, 10 décembre 2019
Conseil golf: les clés de l'élan

François Fouquet
Lundi, 9 décembre 2019
Parcours d’un week-end

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC

Jacinthe Dubé 10 dec 2019 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC Par Fondation québécoise du cancer - Estrie Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC
Parcours d’un week-end Par François Fouquet Lundi, 9 décembre 2019
Parcours d’un week-end
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste Par Daniel Campeau Vendredi, 6 décembre 2019
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous