Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Des travaux en cours sur le chantier du boulevard René-Lévesque se poursuivront demain, samedi, entre 8 h et 17 h.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
ACHETEZ EstriePlus.com
Sherbrooke met la table 2017
CHRONIQUEURS /
La parole est aux ados!
Laura Basque Par Laura Basque

Vendredi, 17 mars 2017

Moi et le végétarisme



 Imprimer   Envoyer 
Selon un rapport des Nations unies présenté en 2013, la production de nourriture animale serait à l’origine de 14,5% de l’ensemble des gaz à effet de serre (dont 9,3% seulement pour les bovins).

Il arrivera un jour dans votre vie où vous remettrez en question des comportements millénaires de l'homme, comme notre alimentation, par exemple. Ces questionnements m'ont habitée il y a environ un an, lorsque j'ai visionné un documentaire stupéfiant sur le réchauffement climatique.

Il affirmait que, contrairement à ce que la culture populaire veut, la grande partie des gaz à effet de serre produits ne proviendrait pas des véhicules humains, mais plutôt de l'élevage massif d'animaux pour notre consommation.

Selon un rapport des Nations unies présenté en 2013, la production de nourriture animale serait à l'origine de 14,5% de l'ensemble des gaz à effet de serre (dont 9,3% seulement pour les bovins). Pendant sa digestion, la vache pète et produit du méthane, un gaz à effet de serre vingt-cinq fois plus puissant que le dioxyde de carbone. La quantité émise pour produire un kilo de bœuf est équivalent au CO2 émis par une ampoule de 100 watts allumée pendant vingt jours.

Ce documentaire m'a donné envie d'en apprendre plus. C'est par la suite que j'ai fait des recherches et pris conscience de plusieurs autres éléments choquants, qui ont mis en doute ma consommation de viande.

En 2009, Greenpeace a évalué que 80% de la forêt amazonienne a été rasée pour l'élevage de bétail. Une telle déforestation cause des dommages énormes sur notre monde. Un hectare de forêt tropicale peut absorber et éliminer une tonne de CO2 par an, pourtant, nous favorisons le déboisement afin d'y élever des bovins, qui ensuite, produiront d'énormes quantités de CO2. La déforestation provoquant aussi la disparition d'espèces, on estime qu'une centaine s'éteindrait ainsi chaque jour.

Une personne sur neuf dans le monde souffre de famine, et devenir végétarien pourrait bien être l'une des solutions pour repousser la famine. Plus de la moitié des cultures céréalières mondiales servent à nourrir du bétail. Pour vous faire une idée, si l'humanité entière devenait végétarienne, la Terre pourrait nourrir jusqu'à 15 milliards de personnes au total avec l'entièreté de ses cultures.

Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à l'eau potable. Cependant, 70% des ressources d'eau potable sont utilisées dans le secteur agricole, et la majorité servent à l'élevage de bétail. Un aliment d'origine végétale consomme en moyenne cinq fois moins d'eau que s'il est d'origine animale, pour la même quantité. Et les dégâts sur l'hydrosphère ne s'arrêtent pas là : la pisciculture (culture de poissons d'eau douce) produit des déchets qui pollueront ensuite les cours d'eau (antibiotiques, hormones et déchets animaux).

Je vous ai épargné bien des détails moraux, comme le traitement barbare des animaux dans les abattoirs, ou des questions de santé, comme la quantité de gras que contient la viande, pour me concentrer uniquement sur des détails environnementaux de la consommation de viande.

Maintenant que vous savez quels impacts un morceau de steak a sur notre planète, c'est votre devoir de vous demander: est-ce que ça en vaut vraiment la peine?

Laura Basque, journaliste pour les chroniques La parole est aux ados 

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Attention aux chemins sans retour

Attention aux chemins sans retour
Ambiance survoltée au match d’ouverture des Harfangs

Ambiance survoltée au match d’ouverture des Harfangs
NOS RECOMMANDATIONS
Lu pour vous

Lu pour vous
Un Valcourtois perd la vie dans un accident

Un Valcourtois perd la vie dans un accident
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

ACHETEZ EstriePlus.com
Matelas Houde - Action de grâce 2017
 
Daphné Huppé
Jeudi, 12 octobre 2017
Ensemble, pour elles

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 5 octobre 2017
Qu’est-ce que la confiance en soi?

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 28 septembre 2017
À l’aide, je suis perdue dans moi-même!

ACHETEZ EstriePlus.com
1 700 participants au XTRAIL du Mont Orford Par Cynthia Dubé Lundi, 16 octobre 2017
1 700 participants au XTRAIL du Mont Orford
La pension alimentaire pour enfants mineurs : le cauchemar de certains parents, mais une nécessité pour vos enfants Par Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés Jeudi, 19 octobre 2017
La pension alimentaire pour enfants mineurs : le cauchemar de certains parents, mais une nécessité pour vos enfants
Terrasses : les plus flagrants défauts Par APCHQ Estrie Lundi, 16 octobre 2017
Terrasses : les plus flagrants défauts
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous