Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Bingo Abénaquis fêtes 2018
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 8 août 2018

Le spleen du centre-ville



 Imprimer   Envoyer 
Une constante dans tous ses débats c'est que les Sherbrookois ne se sont pas approprié leur centre-ville. - Daniel Nadeau

À Sherbrooke, le centre-ville est depuis bien des années un enjeu des discussions publiques si ce n'est un enjeu politique. La dernière campagne électorale municipale de novembre 2017 avait d'ailleurs fait du projet Well inc. l'un des grands enjeux de la campagne. Par ailleurs, la décision récente de la nouvelle administration du maire Steve Lussier de donner son aval à un nouveau pont signature pour remplacer le pont des Grandes Fourches fait aussi débat dans notre ville. Sans compter que le centre-ville continue d'alimenter les débats quant à l'avenir dans des dossiers comme la revitalisation de la rue Wellington Sud, les murales ou encore la place Nikitotec.

Une constante dans tous ses débats c'est que les Sherbrookois ne se sont pas approprié leur centre-ville. Contrairement à la plupart des villes, le centre-ville de Sherbrooke peine à refléter l'identité de la ville. Ce n'est pas faute d'essayer ni des bonnes volontés de ses principaux thuriféraires telles la commerçante Annie Faucher ou l'Association du centre-ville. Pourtant, il fait bon vivre le centre-ville de Sherbrooke. Pleins feux sur un centre-ville mal aimé.

Le centre-ville de Sherbrooke, un peu d'histoire

Jadis, le centre-ville de Sherbrooke était un lieu très fréquenté et il faisait la fierté des citoyennes et citoyens de Sherbrooke. Jeune enfant, je venais visiter de la famille à Sherbrooke et aller en ville, pour parler du centre-ville, était une activité incontournable. Dans ce centre-ville, il y avait beaucoup de commerces, de restaurants, des bureaux de professionnels. Ce centre-ville avait des cinémas, des salles de spectacles et il foisonnait de gens et de piétons. Des manifestations culturelles comme le Festival des Cantons y tenaient ses activités. C'était un centre-ville comme ceux que possèdent toutes les villes.

La construction du Carrefour de l'Estrie dans les années 1970 a sonné le glas du centre-ville de Sherbrooke. Ce fut alors le début des multiples tentatives des différents conseils municipaux pour relancer les activités du centre-ville de Sherbrooke, de plan directeur à la création de la corporation municipale et d'adoption de règlements favorisant par exemple l'établissement des bureaux gouvernementaux au centre-ville et à des investissements majeurs de la ville ont contribué à empêcher ce dernier de mourir et même d'en assurer une certaine relance.

Les projets récents de la ville de Sherbrooke concernant la revitalisation de la rue Wellington Sud et la construction d'un pont signature en sont les dernières illustrations de la volonté politique de refaire vivre le centre-ville de Sherbrooke. Néanmoins, tous ces efforts demeureront vains si nous ne créons pas un réel sentiment d'appartenance des citoyennes et des citoyens de Sherbrooke à l'endroit de leur centre-ville.

De nombreuses raisons d'aimer ce centre-ville

La Promenade du Lac-des-Nations

Le centre-ville de Sherbrooke offre une expérience unique aux gens s'ils se donnent la peine de venir la vivre. Sur le plan de la mobilité active, la promenade du Lac-des-Nations est fort bien réussie. Cette dernière est avant tout un sentier urbain polyvalent qui encercle le lac du même nom. Lieu sur mesure pour la marche, le vélo ou pour pratiquer le patin à roues alignées, l'environnement ambiant et son aménagement paysager avec ses aires de repos de qualité supérieure, la fontaine cascade et la halte des Nations, permettent aux gens de s'arrêter, de profiter du décor et de relaxer seul, avec des amis ou en famille. Qui plus est, c'est là que nous retrouvons le Marché de la Gare et le Bureau d'information touristique. Un lieu à découvrir...

La vie culturelle

C'est aussi au centre-ville de Sherbrooke que nous retrouvons le Musée de la nature et des sciences, le Musée des beaux-arts et la Société d'histoire de Sherbrooke. Trois lieux intéressants à découvrir pour mieux connaître notre monde que ce soit par le biais des arts, de la science ou de l'histoire. Les expositions permanentes ou temporaires de ces institutions méritent le détour et elles sont de très grande qualité. Sans compter toutes les activités qu'offrent ces musées à la population. Je pense notamment à la découverte du cadre bâti par le biais des activités piétonnières offertes par la Société d'histoire de Sherbrooke, aux ateliers de création offerts par le Musée des beaux-arts de Sherbrooke ou encore à la visite de site archéologique organisé par le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.

Outre les musées, ceux qui aiment un rapport plus direct avec la culture peuvent assister à l'un des nombreux concerts gratuits donnés par les Concerts de la Cité, plus de 50 spectacles offerts cet été. Il y en a pour tous les goûts. On retrouve aussi au centre-ville de Sherbrooke des galeries d'art dont le Sporobole sur la rue Albert ou les galeries Zone Art ou Art Focus. C'est au centre-ville de Sherbrooke aussi que l'on retrouve les meilleures salles de cinéma à la Maison du Cinéma.

La Place Nikitotek

Il me faut aussi évoquer la Place Nikitotek qui présente de nombreux spectacles, dont ceux de la compagnie de production Québec Issime qui présente chaque année des spectacles qui valent la peine d'être vus. J'ai personnellement assisté plutôt cet été à la représentation du spectacle Starmania. J'y ai passé un très agréable moment en compagnie d'amis et de membres de ma famille. Je compte bien y retourner notamment pour voir Star Wars en musique et pour assister au spectacle de Gregory Charles. C'est dommage de songer que bientôt cette scène en plein air sera déplacée ailleurs. C'est un endroit magique d'urbanisation dans un décor peu commun que l'on peut y voir de notre ville lorsque l'on est assis dans les gradins de cette Place qui est maintenant muni d'un toit, une nette amélioration, qui nous préserve des intempéries.

Manger et boire au centre-ville

Mieux encore, le centre-ville de Sherbrooke est une haute place de gastronomie. On y mange très bien. Rien de mieux qu'un repas chez Auguste ou au Bouchon pour découvrir ou redécouvrir les plaisirs du palais et du bon vin. Je nomme ces deux endroits, mais il y en a beaucoup d'Autres. Pour toutes les bourses et tous les goûts, Méchant Steak, Da Toni, la Rose des sables, la Buvette, la brûlerie FARO, etc. Tous ces établissements offrent de magnifiques terrasses pour relaxer et s'alimenter. Celles et ceux qui aiment danser ou boire entre amis au 5 à 7 seront bien avisés d'aller faire un tour au Loubards, au Tapageur ou au Liverpool. De magnifiques endroits pour rencontrer des amis ou s'en faire des nouveaux.

Des activités à profusion

Ce n'est pas fini, le centre-ville de Sherbrooke offre plein d'activités comme le Festival des rythmes d'Afrique, Bouffe ton Centro ou encore le SherBlues, le Festival de la Musique. Des activités gratuites qui offrent aux gens d'ici et d'ailleurs une fenêtre exceptionnelle pour découvrir ou redécouvrir le centre-ville de Sherbrooke.

Mon spleen du centre-ville de Sherbrooke

Le titre de cette chronique décrit un état mélancolique que je vis par rapport à notre centre-ville souvent mal-aimé et mal défendu par les gens de Sherbrooke. Le centre-ville de Sherbrooke est un lieu magnifique bordé de rivières et d'espaces naturels attrayants. Des gens sympathiques le fréquentent, mais ils ne sont pas assez nombreux. Certes, il y a encore beaucoup à faire pour faire du centre-ville de Sherbrooke un lieu plus dynamique encore, mais ce centre-ville a plus que jamais besoin de notre amour. Il a besoin que nous le fréquentions et le redécouvrions. Mon ambition par cette chronique c'est de vous convaincre de le découvrir. Votre absence me rend mélancolique d'une époque où ce centre-ville était plus mouvementé qu'aujourd'hui. C'est cela mon spleen du centre-ville...


Basta Communication novembre 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Sommes-nous toujours des Canadiens français?

Sommes-nous toujours des Canadiens français?
Les donneurs de leçons

Les donneurs de leçons
NOS RECOMMANDATIONS
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!

Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $

Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke 10 dec 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Hyundai Sherbrooke decembre 2018
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous