magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Arrestation pour braquage d'arme
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 11 mars 2015

Pourquoi Stephen Harper n’aime-t-il pas le Québec?



 Imprimer   Envoyer 

Le 17 février dernier, le premier ministre Stephen Harper y allait d'une déclaration fracassante sur les ondes d'une « radiopoubelle » de Québec dans une entrevue avec le très intellectuel Éric Duhaime. Voyons comment a rapporté cette nouvelle le quotidien Le Devoir du 17 février dernier :

Le premier ministre Stephen Harper a profité d'une entrevue accordée à une radio privée de Québec pour décrire Radio-Canada comme un repaire sinon de « gauchistes », au moins d'employés qui « détestent » les valeurs portées par les conservateurs.

L'attaque a été portée sur les ondes du FM 93, lundi midi, dans le cadre de l'émission coanimée par Nathalie Normandeau. « Qu'allez-vous faire pour séduire l'électorat du Québec? » a demandé au premier ministre l'ancienne ministre libérale provinciale. « Moi, je reste convaincu que, malgré l'image donnée par certains médias, par certains de nos opposants, les Québécois ne sont pas des gauchistes », a répondu M. Harper. (Le Devoir, 17 février 2015)

N'ayez crainte amis lecteurs j'avais bien noté cette déclaration de notre cher premier ministre. Connaissant mes positions à l'égard de Radio-Canada, vous deviez bien vous douter que j'écrirai tôt ou tard sur cette déclaration. Moi aussi je le savais. Si j'ai tardé à le faire, plus de trois semaines, c'est que je cherchais à comprendre le sens de cette déclaration au-delà des visées politiciennes et j'ai finalement trouvé l'angle. La question que m'inspire cette déclaration de monsieur Harper est la suivante : pourquoi Stephen Harper n'aime-t-il pas le Québec? Essai de psychopop politique...

Jung et le concept de projection en psychologie...

Les enseignements de Carl Gustav Jung en matière de psychologie humaine ont prêté attention à ce qu'il a développé comme étant de la projection en psychologie. Qu'est-ce que la projection? Selon Marie-Louise von Franz, la projection est « un état de fait psychologique qui peut s'observer partout dans la vie quotidienne des hommes, à savoir que nos idées concernant autrui et diverses solutions sont très souvent erronées, sujettes à de faux jugements qu'il convient de corriger ensuite à la faveur d'une vision plus juste des choses » (Marie-Louise von Franz, Reflets de l'âme. Projections et recueillement selon la psychologie de C. G. Jung, Paris, Entrelacs, 1992, 284 p.)

Jung définit la projection comme « une transposition inconsciente, non intentionnelle, non perçue, sur un objet extérieur. On y voit quelque chose qui n'y est pas ou n'y est que très peu » (ibid.) C'est comme un crochet sur une patère où on y accroche notre préjugé de l'autre.

Les sophismes de Stephen Harper

Lorsque Stephen Harper déclare que son parti est beaucoup plus enraciné au Québec qu'il n'y paraît et qu'il prétend que c'est seulement un petit groupe, les gauchistes et les employés de Radio-Canada, qui n'aiment pas son parti et ses politiques, il nous dit en fait que les élites intellectuelles et médiatiques québécoises sont non représentatives du vrai peuple qui lui, aime son parti et ses politiques. C'est là un raisonnement faux ayant l'apparence d'un raisonnement logique qui a pour but de tromper (sophisme). En fait que dit Stephen Harper :

Mon parti défend les valeurs du Québec;

Le Québec est sous le joug d'une élite intellectuelle et médiatique;

L'élite n'aime pas mon parti;

Le peuple délivré du joug des gauchistes et des journalistes de Radio-Canada votera pour lui et son parti et le Québec sera enfin réconcilié avec ses valeurs profondes.

Il fallait y penser. Il y a deux ou trois choses qui clochent cependant dans ce raisonnement.

Comment le bon peuple, au jugement éclairé, puisqu'il adhère selon Stephen Harper aux valeurs conservatrices, peut-il vivre sous le joug d'une élite intellectuelle et médiatique de « pelleteux » de nuages et qu'il accepte cela sans rien y faire? Comment expliquer aussi, si monsieur Harper dit vrai, que lorsque le bon peuple va déposer son vote dans la boîte de scrutin, il ne vote pas pour Stephen Harper et les pour représentants de son parti? Y aurait-il aiguille sous roche? Les élections seraient-elles conduites sous l'effet de la tyrannie de ces élites qui hypnotisent le bon peuple pour qu'ils votent pour le Bloc, les libéraux ou le NPD?

Le mépris exprimé par monsieur Harper pour les gauchistes et les intellectuels est assez anodin. Non seulement il l'exprime avec des mots, mais plus important encore il le démontre dans ses actions. Son mépris des règles parlementaires et des institutions canadiennes (la Cour Suprême du Canada, le Directeur général des élections et même le Directeur parlementaire du budget) est bien documenté. Son mépris pour Radio-Canada aussi. Alors est-ce vraiment les gauchistes et les intellectuels qui n'aiment pas monsieur Harper? N'est-ce pas plutôt lui qui n'aime pas le Québec?

Le Québec et les politiques conservatrices

Monsieur Harper a raison. Sa popularité au Québec est très basse. Elle frise le niveau des pâquerettes. Cela s'explique :

Monsieur Harper se fait le champion de l'économie. Sa politique est simple. Tout au pétrole des sables bitumineux de l'Alberta. La croissance de l'Alberta est bonne pour le Canada. Cela même si cette politique a conduit le dollar canadien à des sommets inégalés et que cela a considérablement nui aux économies manufacturières de l'Ontario et du Québec qui ont vu l'exportation de leurs produits connaître des baisses draconiennes. Les Québécois savent compter et ils n'aiment pas cela.

Monsieur Harper se fait le champion de la rigueur budgétaire. Au nom de celle-ci, il a coupé brutalement les fonds à l'aide internationale, à la culture et à de nombreux groupes non gouvernementaux. La tradition missionnaire des Québécois d'origine catholique s'accommode mal de cela. Les compressions ont aussi touché les chômeurs, les recensements de Statistiques Canada et plusieurs organismes de surveillance notamment dans le domaine des aliments et de la sécurité ferroviaire avec des conséquences comme la tragédie de Lac-Mégantic. Les Québécois n'aiment pas ces politiques.

Monsieur Harper s'est fait le champion de la loi et l'ordre et le protecteur des victimes. Nous sommes tous d'accord pour pourchasser les meurtriers, mais l'idée de les mettre en prison pour toujours sans espoir de réhabilitation n'est peut-être pas la meilleure des politiques même s'il peut apparaître impopulaire à première vue de s'opposer à ce projet de loi. Même chose pour le combat contre les terroristes qui menacent nos libertés. Les Québécois comme les Canadiens sont d'accord pour combattre le terrorisme, mais pas au prix de leurs propres libertés. Pire encore, les projets de loi sur les criminels dangereux et le projet de loi C-51 (je reviendrai sur ce projet dans une chronique ultérieure) permettront au premier ministre ou aux membres de son cabinet de pourchasser les défenseurs des droits des Amérindiens et des écologistes en les assimilant à des terroristes et en les mettant en prison si par exemple, ils s'opposent à Keystone. Le cabinet décidera, avec les membres survivants des familles concernées, à la place de la Commission des libérations conditionnelles si l'on peut libérer un détenu accusé de crimes graves après 35 ans. Croyez-vous possible qu'un élu puisse libérer quelqu'un sous les conseils des membres d'une famille touchés par un crime répugnant de l'un de ses proches? C'est le retour de la peine de mort sans le dire.

Que dire aussi des politiques va-t-en-guerre de monsieur Harper, de son opposition aux groupes environnementaux, de l'opposition de son parti au droit des femmes à disposer librement de leur corps en se faisant avorter, de la criminalisation des consommateurs de drogue douce, de la prostitution et du retour de la Reine et de ses symboles dans nos vies? Cela ne rencontre pas les valeurs québécoises.

Les élites intellectuelles et médiatiques du Québec sont en phase avec les valeurs profondes du Québec. C'est cela la réalité, monsieur Harper...

Le Québec, orphelin d'un premier ministre

La déclaration de monsieur Harper sur Radio-Canada et les gauchistes québécois fait plutôt la démonstration que monsieur Harper ne tient pas compte des aspirations profondes d'une majorité de Québécois dans l'élaboration de ses politiques. Il fait de la projection jungienne lorsqu'il dit que les élites médiatiques du Québec ne l'aiment pas. En fait, si l'on se fie aux politiques et aux propos du premier ministre du Canada, c'est Stephen Harper qui n'aime pas le Québec...



Hyundai Sherbrooke Kona juillet 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Fêter la nation québécoise

Fêter la nation québécoise
Le pays qui refuse de naître

Le pays qui refuse de naître
NOS RECOMMANDATIONS
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?

L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 10 juillet 2020
J’ai pris 10lbs depuis le début de la pandémie

Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Jacinthe Dubé 5 juin20
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT? Jeudi, 2 juillet 2020
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?
Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs! Mercredi, 8 juillet 2020
Sherbrooke et Magog, à vos rasoirs!
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup! Par Daniel Campeau Jeudi, 2 juillet 2020
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous