magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
ACTUALITÉS / Estrie
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Vendredi, 27 novembre 2020

COVID-19 : Q&T Recherche de Sherbrooke contribue aux travaux d’un vaccin candidat



 Imprimer   Envoyer 

Alors que le gouvernement fédéral prévoit vacciner trois millions de Canadiens contre la COVID-19 d'ici la fin du mois de mars, Q&T Recherche, situé à Sherbrooke, contribuera aux travaux de la phase II d'un vaccin candidat contre le SRAS-CoV-2. Celui-ci est actuellement en développement par la firme Medicago.

L'entreprise sherbrookoise fait partie des 15 centres choisis en Amérique du Nord afin de travailler sur l'avancement d'un produit qui peut faire une différence pour toute une population. Pour cette deuxième phase, elle tentera d'identifier  les paramètres d'efficacité du remède. Rappelons que la première phase mettait l'accent sur les paramètres de sûreté.

Pour cette étape, il s'agit de 600 participants qui seront répartis dans chacun des établissements choisis. Celui de la région de l'Estrie recrutera 50 participants. Ces derniers seront vaccinés à deux reprises. Pendant un an, ils seront suivis par l'équipe de Q&T Recherche afin de compléter les données nécessaires à la création du vaccin.

« En phase I, il y a eu très peu d'effets secondaires et les marqueurs étaient positifs.  Alors, on se dirige dans la bonne direction », affirme Pierre Gervais, président, directeur général chez Q&T Recherche.

Il ne faut pas oublier qu'un processus scientifique est suivi dans ce projet. Les données disponibles permettent de croire que la deuxième phase sera aussi prometteuse que la première. Cependant, les incertitudes scientifiques demeurent présentes.

Échéancier hors du commun

Actuellement, la phase I n'est toujours pas terminée. Toutefois, l'acquisition des données les plus importantes a été faite. Grâce à celles-ci, les chercheurs savent que le vaccin provoque une immunogénicité et que les effets secondaires demeurent peu présents.

La phase III est prévue pour le mois de décembre, une fenêtre qui est extrêmement rapide selon les dires de M. Gervais. Pour lui, janvier est une cible plus réaliste. Certes, le risque que ce soit trop expéditif demeure bien présent. Habituellement, un vaccin est produit en trois ou quatre années. Pfizer l'a développé en seulement sept mois.

Selon le directeur général, il s'agit du premier vaccin qui soit fait aussi rapidement. Toujours selon lui, la société ressort chanceuse puisque ce virus est relativement facile à isoler et à fragmenter. Un aspect qui explique la rapidité d'obtenir un vaccin en si peu de temps.

« Il n'y a personne dans les agences règlementaires qui vont approuver un vaccin de masse avec un risque possible sans l'avoir bien identifié. L'ampleur de l'utilisation de ce vaccin fait en sorte que la rigueur doit être présente au tout début », rassure-t-il.

Un risque calculé

La situation actuellement démontre toutefois l'urgence générée par la pression du COVID sur la santé publique. De plus, la balance entre le risque à un individu versus le bénéfice pour un groupe s'applique.

« Il y a un risque que ce soit trop rapide. Quelle est la grosseur de ce risque? Les experts peuvent le mesurer. Il y a aussi un risque de ne pas prendre de décisions rapides. Cependant, ce risque est amplement comblé par les bénéfices que la société peut en tirer », explique le pharmacologue.

Medicago

Fondée à Québec, où elle emploie 300 personnes, Medicago appartient depuis 2013 à la firme japonaise Mitsubishi Tanabe Pharma. Contrairement aux entreprises pharmaceutiques, Medicago a développé une approche lui permettant de fabriquer des protéines pseudo-virales à l'aide des plantes. Une fois inoculées, ces protéines imitent le virus, amenant le système immunitaire à fabriquer des défenses contre le véritable virus.

L'entreprise espère faire partie des laboratoires qui sortiront gagnants de la course au vaccin contre la Covid-19. Elle s'est fixé pour objectif de démontrer l'efficacité de son vaccin durant la première moitié de 2021.

Ces deux entreprises ont déjà travaillé ensemble. Le fruit de leur collaboration est un vaccin de grippe saisonnière qui est commercialisé. Selon Q&T Recherche, leur plateforme à base de plantes est innovatrice, exclusive et a démontré sa performance.

« En pharmacie, je distribue des médicaments chaque jour et j'ai travaillé dessus alors que ce ne l'était pas encore. Il y a quelquefois où on sait que l'on touche à des produits qui vont faire une différence. Celui-là, c'est un exemple », conclut M. Gervais.


McDonalds Embauche Nov 2020 A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Vers une nouvelle image de marque pour la Ville de Windsor

Vers une nouvelle image de marque pour la Ville de Windsor
Trafic de drogue intercepté au Centre de détention de Sherbrooke

Trafic de drogue intercepté au Centre de détention de Sherbrooke
Hyundai Sherbrooke jan 2021 B
NOS RECOMMANDATIONS
Se préparer à vivre autrement

Se préparer à vivre autrement
Bilan COVID-19 du 12 janvier

Bilan COVID-19 du 12 janvier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sports TA Janvier 21
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 13 janvier 2021
Burlesque Amérique !

François Fouquet
Lundi, 11 janvier 2021
Vivre dans un état policier

Sarah Beaudoin
Samedi, 9 janvier 2021
Je ne suis pas ton idéal sexuel

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 8 janvier 2021
C'est le temps des résolutions

Yves Nantel
Vendredi, 8 janvier 2021
Se préparer à vivre autrement

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Concours Boucherie du Terroir 2101
Notre histoire en archives : L’exploit de Charles Delorme Par BAnQ Sherbrooke Jeudi, 7 janvier 2021
Notre histoire en archives : L’exploit de Charles Delorme
Accès resserré pour quatre hôpitaux du CIUSSS de l’Estrie – CHUS Par Maxime Grondin Vendredi, 8 janvier 2021
Accès resserré pour quatre hôpitaux du CIUSSS de l’Estrie – CHUS
Trafic de drogue intercepté au Centre de détention de Sherbrooke Par Megan Foy Lundi, 11 janvier 2021
Trafic de drogue intercepté au Centre de détention de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous