Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 5 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 23 juillet 2012

L’été c’est fait pour… se faire jouer…


23 juillet 2012

 Imprimer   Envoyer 

À moins qu'un vent du nord (un vent qui ne serait pas prévu dans le plan du même nom) ne nous déjoue, on entamera la deuxième semaine des vacances de la construction en mode électoral.

On sait que les vacances sont, de plus en plus, prises en août. Statistiques maison à l'appui, plusieurs plaideront qu'il fait toujours plus beau en août qu'en juillet. Peut-être pas cette année, mais bon.

Alors voilà : on déclenche des élections pendant que les étudiants sont déstabilisés, que les travailleurs sont en vacances, que les esprits se reposent, que tout le monde invite tout le monde pour un barbecue dans la cour, bref, pendant que tout le monde a la tête ailleurs.

Et, plus solide qu'une veille météorologique, les millions de dollars qui pleuvent à gauche et à droite constituent, à eux seuls, un signe avant-coureur de la campagne qui va s'amorcer bientôt. Le règlement miraculeux de la mine Jeffrey, des centaines de millions pour différents projets susceptibles de plaire à certains maires, voilà que tout est en place.  

L'été c'est fait pour se faire jouer, non?

Et dire que nous sommes des centaines à croire que, derrière tout le mouvement étudiant, il y a bien plus que les frais de scolarité! Pour le gouvernement en place, il n'y a là que des jeunes violents, indisciplinés et lâches. On part de loin.

Au moment où le gouvernement s'apprête à être plus calculateur que jamais, au moment où sa seule priorité est d'être réélu (quitte à être élu presque par défaut), voilà que je me fais trois réflexions que je partagerai avec vous au cours des semaines qui viennent.

Avant de commencer la trilogie, je vous invite à faire comme moi : on sert nos carrés rouges, verts, bruns, blancs ou noirs. On met de côté les insultes qui font croire que quiconque ne pense pas comme soi est nécessairement un pas bon.

Au moment d'entrer dans une course électorale (si Charest pouvait courir plus rapidement que les quelque trente jours requis par la loi, il le ferait, d'ailleurs...), nous avons un devoir à faire. Un devoir de citoyen qu'on a maltraité depuis des dizaines d'années : le devoir de l'implication.

Ça peut sembler lourd, tout ça... L'implication, je veux bien, mais pour faire quoi?

Je vous proposerai, en trois thèmes, les fruits de ma petite réflexion à moi. Rien de bien compliqué : je ne suis un expert en rien. Un bon généraliste, je dirais, mais sans grande expertise pointue. Mais j'ai un pif (prédominant, diront certains). Et j'ai un sens de l'observation qui s'est aiguisé au fil des ans et des expériences.

Voici donc les thèmes de mes réflexions :

  1. Notre système économique: une faillite technique
  2. De think big à être big: le pas qu'il ne fallait pas franchir.
  3. Les jeunes: des y qui suivent les zzzzzzzzzzzzz

Voilà! Je me suis posé des questions, j'ai lu, entendu et vu, et voilà que je pose le geste de mettre tout ça sur la table. Et tant mieux si ça vous amène à penser à tout un brin, même si on est en plein été.

Voici les dates de parution des chroniques sur ces trois thèmes : les 25, 27 et 30 juillet 2012.

Après, entre deux bières froides, on jasera élections, je crois bien!

Clin d'œil de la semaine

Les vacances de la construction : la corruption respecte-t-elle la pause de deux semaines?


Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Entre Woke et Ward

Entre Woke et Ward
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate
NOS RECOMMANDATIONS
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante

La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique mars 21
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Sarah Beaudoin
Samedi, 6 mars 2021
Vivement l’érotisme

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 5 mars 2021
Qu’est-ce que la médecine fonctionnelle ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Musée Nature Science relache 2021
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog Par Maxime Grondin Lundi, 1 mars 2021
La fraude qui sévit à Sherbrooke est également présente à Magog
Deux adolescents surpris à vendre du cannabis Mardi, 2 mars 2021
Deux adolescents surpris à vendre du cannabis
Le Salon Priorité-Emploi Estrie en mode virtuel Vendredi, 26 février 2021
Le Salon Priorité-Emploi Estrie en mode virtuel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous