Fondation du CHUS novembre 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-18°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
CHRONIQUEURS
Deux mots à vous dire
Juridique
L'Agora
Tour de ville 2.0
La vie selon Vicky
Pat Henrichon - Audio
Pat Henrichon - Vidéo
Léandre Lachance
Je vis dans la plus belle région du Québec!
Ultra Nan
Geneviève Kiliko
La parole est aux ados!
Les nouvelles rondes de René
L'Écolo Boutique 6 nov 2018
CHRONIQUEURS / Juridique
Me Karine Bourassa Par Me Karine Bourassa

Jeudi, 8 février 2018

Le cannabis récréatif pourra-t-il être interdit dans les logements?



 Imprimer   Envoyer 

Le 1er juillet 2018, un important changement à la loi entrera en vigueur : il sera permis pour les adultes canadiens de consommer du cannabis à des fins récréatives ainsi que d'en produire pour la consommation personnelle, et ce, sous certaines conditions. Mais qu'en est-il des propriétaires d'immeubles qui désirent interdire cette consommation et/ou production dans leurs immeubles ? Le compte à rebours est parti et les propriétaires doivent dès maintenant prendre des mesures à cet effet.

Dans un article de mon collègue (Fumeur vs Condo ou logement) où il était question de fumeurs et de la possibilité d'interdire aux locataires de fumer à l'intérieur des logements ainsi dans les aires communes, il est maintenant intéressant d'extrapoler cette situation à la consommation et la production de cannabis, et ce, en raison de la nouvelle loi qui entrera en vigueur dans les prochains mois.

Qu'il s'agisse d'un fumeur de cigarettes ou de cannabis, la résultante est la même : la fumée. En vertu du Code civil du Québec, les propriétaires ont l'obligation de s'assurer que les locataires se conduisent de manière à ne pas troubler la jouissance normale des lieux des autres locataires. En l'espèce, la fumée peut constituer une nuisance pour les autres personnes.

Ainsi, les propriétaires ont tout avantage à inclure dans leur bail ou leur règlement (qui doit être joint au bail), une clause interdisant la consommation et/ou la production de cannabis dans leur logement. Il est important de prévoir l'interdiction de production, si tel est votre souhait, puisque la nouvelle loi contiendra des dispositions législatives à cet effet.

Par contre, qu'en est-il des locataires déjà en place pour lesquels un avis de renouvellement doit leur être transmis ? Pour mettre en place une telle modification au bail et/ou au règlement de l'immeuble, il est impératif d'inclure avec à l'Avis de renouvellement de bail, un Avis de modification de bail avec une clause très claire interdisant la consommation et/ou la production de cannabis dans les logements loués, et ce, dans les délais impartis par la loi.

Ainsi, à titre d'exemple, pour un locataire dont le bail est d'une durée de douze (12) mois ou plus, l'Avis doit être transmis par écrit entre trois (3) et six (6) mois avant la fin du bail. Pour un bail d'une durée de moins de douze (12) mois, l'Avis doit être transmis entre un (1) et deux (2) mois avant la fin du bail.

Pour s'assurer d'avoir une preuve de réception de l'Avis, il est suggéré de le transmettre par courrier recommandé ou en main propre avec un accusé de réception (signature du locataire). Évidemment, l'Avis doit indiquer clairement les modifications proposées au renouvellement de bail ainsi que le délai pour le locataire pour refuser les modifications proposées à savoir, un (1) mois à compter de la réception de l'Avis. Finalement l'Avis doit être daté et signé.

Pour obtenir plus d'informations ou pour vous assurer de la validité de vos Avis, vous pouvez contacter votre association ou regroupement régional ou consulter un conseiller juridique.


Par Me Karine Bourassa
Associée au sein de l'étude FONTAINE PANNETON JONCAS BOURASSA & ASSOCIÉS

 


Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les informations dans votre cellulaire appartenant à votre employeur sont-elles privées?

Les informations dans votre cellulaire appartenant à votre employeur sont-elles privées?
NOS RECOMMANDATIONS
Perquisition de cocaïne et de crack sur la rue King Est

Perquisition de cocaïne et de crack sur la rue King Est
Deux témoins recherchés dans un dossier d’enquête

Deux témoins recherchés dans un dossier d’enquête
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication novembre 2018
 
Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

Jacinthe Dubé 29 oct 2018
Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Saisie de cocaïne et de crack: un homme de 32 ans arrêté Par Cynthia Dubé Vendredi, 9 novembre 2018
Saisie de cocaïne et de crack: un homme de 32 ans arrêté
De plus en plus de vétérinaires désapprouvent le dégriffage des chats Par Cynthia Dubé Mercredi, 7 novembre 2018
De plus en plus de vétérinaires désapprouvent le dégriffage des chats
Trois prix à l’international pour la Fromagerie La Station de Compton Par Cynthia Dubé Mercredi, 7 novembre 2018
Trois prix à l’international pour la Fromagerie La Station de Compton
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous