Salon Priorité Emploi fev 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 10 janvier 2011

Bye, bye les critiques


10 janvier 2011

 Imprimer   Envoyer 

Je crois bien que c'était le Bye-Bye de 1970. Ou 1971... Toujours est-il que le célèbre Olivier Guimond, jumelé à un Denis Drouin en grande forme, avait livré une performance incroyable dans un numéro où il personnifiait un gardien francophone chargé de surveiller la maison d'un riche anglo.  Je conserve un souvenir impérissable de ce Bye-Bye.

Mais je ne me souviens pas des critiques...

Depuis, il y en a eu de toutes sortes. On a tout essayé, des éléments en studio jusqu'à des performances devant public. Vraiment, le Bye, bye fait partie de notre culture. Et cela est juste et bon.

Puis, il y a eu l'année scandale: 2008. Une niaiserie médiatique apocalyptique sans nom qui était d'un ridicule consommé. Les auteurs ont dû s'excuser. Le plus navrant? Notre société est devenue politiquement correcte en apparence. On ne peut plus faire d'autodérision. Pourtant, cette société n'est pas meilleure. Elle fait juste semblant de l'être. Navrant.  

Cette année encore, j'ai lu et entendu des critiques. Sur le site de Canoe, la chronique aurait pu être écrite deux mois à l'avance tellement il était écrit dans le ciel qu'ils n'aimeraient pas. Tellement prévisible que le texte en perdait de la crédibilité. Comment diable pouvait-il en être autrement en pleine guerre de réseaux? Sur MSN, une critique qui n'en était pas une, puisqu'il n'était question que du fait que le chroniqueur disait n'avoir à peu près rien compris parce qu'il n'écoute jamais la télé. Enrichissant, comme témoignage. Merci! Et, partout, dans les journaux, la radio, la télé, tout le monde avait son commentaire.

Ma question est toute simple : en quoi est-il pertinent que quelqu'un vienne me dire, le lendemain de l'émission, si j'ai eu raison d'aimer ou de ne pas aimer? C'est profondément ridicule.  À partir du moment où tout le monde ne rit pas des mêmes choses, en quoi un savant chroniqueur peut-il venir dire à quelqu'un qu'il a tort d'avoir aimé, si c'est le cas? 

De toute manière, les chroniqueurs n'aiment jamais. Ou parfois, si, mais à rebours. Ils aiment en retard! À croire que le temps rend les Bye-Bye meilleurs! On dira que celui animé par Rock et belles oreilles était bon et qu'on s'en ennuie. Pourtant, le groupe Rock et belles oreilles avait été mitraillé à l'époque. Comme quoi les années épurent les souvenirs.

Alors, l'an prochain, chers analystes de Bye, bye, grands connaisseurs devant l'éternel, faites comme nous! Prenez des vacances. Levez votre verre à la nouvelle année et appréciez donc le spectacle! Et, comme vous n'aimez pas ça de toute façon, ben, faites autre chose ce soir-là. Et vous serez surpris de constater que, malgré que vous ne soyez pas là pour guider notre appréciation, l'année va débuter et se dérouler normalement. Oui, oui, faites le test!

Les moyens de communication sont tels que, si l'humour devient insultant et déplacé, les gens trouveront bien une manière de s'exprimer.

Chers critiqueurs, donc, bonne année! Qu'elle soit sereine pour vous. Et ne vous inquiétez pas trop pour nous, on s'arrangera bien...

Clin d'œil de la semaine

Attention, chers critiques, n'attendez pas trop pour profiter d'un Nouvel An sans chialage. Il ne reste que 2011. 2012, c'est la fin du monde...


Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Mais demain matin, m’aimeras-tu un peu?

Mais demain matin, m’aimeras-tu un peu?
Savoir d’où on vient : des funérailles jusqu’à la nation

Savoir d’où on vient : des funérailles jusqu’à la nation
NOS RECOMMANDATIONS
Un nouveau type de fraude à Sherbrooke fait deux victimes

Un nouveau type de fraude à Sherbrooke fait deux victimes
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante

La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
QT Recherche fév 2021
 
François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Radio-Canada VLR mars 21
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante Samedi, 27 février 2021
La Fondation Constance Langlois veut répondre à une demande grandissante
Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région Par Maxime Grondin Vendredi, 26 février 2021
Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous