magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  David Perron et la Coupe Stanley passeront à Sherbrooke et Magog
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke avril 2019
AUTOMOBILES / Actualité automobile
Auto123.com Par Auto123.com

Mardi, 18 novembre 2014

BMW 328d 2014 : elle s'approche de la perfection!


Par Mathieu St-Pierre

 Imprimer   Envoyer 

La perfection est un bien grand mot. Je ne vous apprendrai rien en écrivant que la BMW Série 3 est considérée depuis longtemps comme l'une des voitures les mieux réussies et les plus agréables à conduire au monde.

Véritable légende vivante de l'automobile, elle fait honneur à sa réputation chaque fois que BMW lance une nouvelle génération.

La Série 3 actuelle, qui porte le nom de code F30, continue d'impressionner par sa performance, sa tenue de route, sa qualité d'assemblage et son design. En fait, ces éléments ont toujours fait partie de l'équation depuis la E21 des années 1970. Aujourd'hui, il faut en ajouter un autre : l'économie de carburant.

Voilà exactement ce que propose la nouvelle BMW 328d 2014, sans pour autant sacrifier les valeurs et les attributs qui l'ont rendue si fantastique et populaire. Son moteur turbodiesel démontre une puissance et une douceur phénoménales tout en brûlant exceptionnellement peu de carburant. 

Qu'est-ce que la BMW 328d?

La 328d est seulement la 2e version diesel de la Série 3 offerte par BMW en Amérique du Nord, la première ayant été l'explosive 335d à propulsion et à 6 cylindres en ligne.

Pour ce qui est de la Série 3 en général, il s'agit du modèle le plus vendu de BMW, et ce, depuis presque toujours. Elle joue un rôle majeur dans le succès de la compagnie et, en offrant de nombreuses configurations et motorisations, elle s'assure de ne jamais rater son coup.

Prix et spécifications de la BMW 328d 2014

On peut acheter une BMW 328d 2014 à partir de 47 700 $, un prix qui comprend un moteur turbodiesel à 4 cylindres de 2,0 L développant 181 chevaux à 4 000 tours/minute et un couple retentissant de 280 livres-pied entre 1 750 et 2 750 tours/minute. À cela s'ajoutent une boîte automatique à 8 rapports et la transmission intégrale xDrive de BMW.

Mon modèle d'essai Argent givré métallique arborait du cuir Dakota Rouge corail à l'intérieur et incluait les gammes d'options Luxe et Sport (cette dernière est un incontournable) ainsi que quelques autres extras pour un grand total de 56 220 $.

Parlons des vrais chiffres maintenant : la BMW 328d 2014 consomme officiellement 6,4 L/100 km en ville et 4,5 L/100 km sur l'autoroute. Au terme de mon essai routier de plus de 1 700 kilomètres, j'ai enregistré une moyenne à peine supérieure à 6,0 L/100 km, ce qui est remarquable!

Conduire la BMW 328d 2014

Peu d'expériences de conduite nous récompensent aussi pleinement et subtilement que celle de la BMW Série 3. Étant donné mon grand amour pour le diesel, mes attentes envers la 328d étaient donc stratosphériques.

Les constructeurs automobiles nous ont habitués dernièrement à des moteurs diesels silencieux, or celui-ci s'avèrera un peu trop bruyant au goût de certains acheteurs potentiels. Quelques passants se sont d'ailleurs retournés durant la semaine, non pas à cause de la couleur brillante de la voiture, mais plutôt à cause du son du moteur.

Personnellement, je trouve que la BMW 328d 2014 est charmante à écouter, son cliquetis et grondement devenant une mélodie à mes oreilles. De toute façon, dès qu'on enfonce l'accélérateur, il n'y a plus aucune raison de se plaindre; cette petite bête de couple nous presse fermement contre le dossier. On appuie ensuite sur le bouton « SPORT » et on recommence!

La beauté de la BMW 328d 2014 est non seulement la quasi-absence de décalage du turbo, la réponse nerveuse de l'accélérateur et la fougue des accélérations, mais aussi l'efficacité de la boîte automatique à 8 rapports. Douce comme de la soie en temps normal et tranchante comme une lame de rasoir en mode Sport+, elle se veut un modèle de frugalité et de sportivité, gardant le moteur dans sa plage de régime optimale dans les moments opportuns.

Quant au comportement routier, la BMW 328d 2014 exerce une véritable emprise sur la chaussée, même lorsque celle-ci est rendue glissante par la météo. Sa répartition de poids presque parfaite entre l'avant et l'arrière, sa suspension finement réglée et son châssis joliment équilibré garantissent un roulement à la fois confortable et stable. D'autre part, la direction est savamment assistée et aussi précise qu'on le souhaite d'une BMW moderne.

Extérieur et intérieur de la BMW 328d 2014

L'actuelle Série 3 parle un langage de design typiquement BMW et c'est là une autre raison qui explique sa grande popularité. On reconnaît la voiture au premier coup d'œil et ceux qui ne la trouvent pas attirante sont tout simplement biaisés.

Bien qu'elle n'arrête pas de prendre de l'expansion, la Série 3 conserve un physique soigné et bien découpé. Je le répète, toutefois : la gamme d'options Sport est un incontournable.

De même, à l'intérieur, les dimensions accrues de la voiture n'ont pas empêché BMW d'offrir un décor relativement intimiste. Les occupants bénéficient d'un tantinet plus d'espace au niveau de la tête et des jambes, voilà tout.

La finition est superbe et, bien que l'ergonomie soit un peu particulière, on s'y adapte rapidement. Seul bémol : les sièges avant. En raison d'un manque de support lombaire, j'ai eu mal au dos 2 heures après le début d'un long voyage de 5 heures. Notez bien que c'est la première fois de ma vie que je me plains des sièges avant d'une BMW.

En ce qui concerne l'instrumentation et les autres formes d'interaction entre le conducteur et la machine, tout fonctionne comme prévu.

La BMW 328d 2014 et la concurrence

La guerre se poursuit de plus belle dans le segment des voitures compactes de luxe. La BMW Série 3 doit non seulement résister aux attaques de ses compatriotes, soit la Mercedes-Benz Classe C et l'Audi A4, mais aussi celles des rivales japonaises comme l'Infiniti Q50 et la Lexus IS.

La bonne nouvelle pour le consommateur, c'est qu'il est pratiquement impossible de faire un mauvais choix. En termes de prestige et de cachet, les Allemandes sont difficiles à battre. J'avoue cependant avoir un gros faible pour la IS.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Dodge Charger Widebody 2020

Dodge Charger Widebody 2020
BMW X1 2020

BMW X1 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Lectures de vacances avant les Correspondances

Lectures de vacances avant les Correspondances
Un jardin pour une fin de vie dans la beauté et la lumière

Un jardin pour une fin de vie dans la beauté et la lumière
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
D2C MÉDIAS - www.autoaubaine.com
 
François Fouquet
Lundi, 22 juillet 2019
Les valeurs de l’argent ou le naïf économique

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Jeudi, 18 juillet 2019
La massothérapie et le bien-être physique

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2019
Le continent oublié

Jérôme Blais
Mardi, 16 juillet 2019
Le caddie joue un rôle important pour le golfeur

Hyundai Sherbrooke mai 2019
La massothérapie et le bien-être physique Par Fondation québécoise du cancer - Estrie Jeudi, 18 juillet 2019
La massothérapie et le bien-être physique
La grenouille et le scorpion Par François Fouquet Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion
Les infirmières lancent un autre cri du coeur Par Anita Lessard Mercredi, 17 juillet 2019
Les infirmières lancent un autre cri du coeur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous