magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
Bingo Abénaquis
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Sylvie L. Bergeron Par Sylvie L. Bergeron

Vendredi, 6 octobre 2017

Les médias, un atout pour les arts et la culture



 Imprimer   Envoyer 
Le groupe Valaire était Loubards, mardi, à l'occasion de l'enregistrement en direct de l'émission radiophonique Arts d'Oeuvres. (Photos Perry Beaton)

À la suite d'une entente à hauteur de 500 millions $ avec Netflix, les vives réactions qu'ont suscitées cette semaine les déclarations de la ministre de Patrimoine canadien, ravivent de vieilles inquiétudes. Dans la foulée du dépôt de la politique culturelle canadienne, et surtout de celle qui concerne la renégociation de l'Accord de libre-échange canado-américain, les annonces de Mélanie Joly questionnent non seulement le financement des médias sur le territoire, mais encore la spécificité culturelle canadienne, voire québécoise.

Qu'il s'agisse de les promouvoir, de les faire apprécier du public ou de susciter l'adhésion des différents secteurs socio-économiques au rôle que les arts et la culture devraient occuper en société, les médias jouent un rôle essentiel dans la vitalité et le tissu social des milieux qu'ils desservent. Par leur couverture et leur collaboration, ils renforcent en effet les caractéristiques culturelles régionales, et nul besoin de rappeler qu'ils participent au défi démocratique de nos sociétés de plus en éclatées et pluriethniques.

Ici, nous pouvons compter sur une bonne diversité des médias, tant écrits qu'électroniques et numériques. Grâce à eux, les populations francophone, anglophone et maintenant multiculturelle, cohabitent assez bien. La présence ainsi que la diversité des moyens de communication mis à notre disposition ne sont donc pas étrangères à cette cohésion sociale qui passe notamment par la mise en valeur de nos différences comme autant de richesses culturelles.

Bien que l'Estrie s'en tire un peu mieux que certaines autres régions du Québec et du Canada, la quantité et la qualité de la couverture médiatique consacrée à la culture ne cessent pourtant de diminuer. Évincée de plus en plus de la scène locale ou régionale, et en raison des difficultés financières des imprimés et des médias électroniques chez nous, les arts vivants et la culture se trouvent souvent relégués aux oubliettes. Cet état de fait affaiblit, selon toute vraisemblance, le vivre-et-le-créer-ensemble, puisque l'art et la culture participent à la qualité de vie de nos communautés respectives. Et c'est sans compter la présence grandissante des technologies numériques qui nous plongent en plein cœur du village global dont parlait déjà Marshall McLuhan en 1952, et qui nous éloigne un peu plus chaque jour de nos racines identitaires régionales.

C'est d'ailleurs ce que confirmait en 2016 l'ex-présidente de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, Lise Millette: «L'absence des régions dans les médias nationaux est très préoccupante. Cette réalité, ajoutée à la convergence et à la concentration des médias, affecte la diffusion des arts et de la culture, en plus de toucher à toutes les régions. Dans un contexte où on peut se donner facilement un accès à l'information, nous sommes en train d'éteindre nos voix, de faire en sorte que les régions n'existent plus.»

Or, pour conserver notre identité et susciter le développement équitable des régions, il faut considérer avec plus de vision l'apport des médias chez nous. Par leurs fonctions éducative, informative, distractive et délibérative, n'oublions pas que les médias diminuent la distance entre le citoyen et le politique, entre le citoyen et la démocratie, entre le citoyen et la culture, cette dernière s'inscrivant comme vecteur essentiel d'intégration, de rétention et de socialisation.

Sans vouloir discriminer le travail et les efforts des grands médias traditionnels, mentionnons enfin que les médias communautaires, à plus petite échelle, n'en constituent pas moins des joueurs clefs de la diffusion de la culture.

D'ailleurs, à la veille du congrès annuel à Sherbrooke en novembre prochain de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, posons-nous donc la question de savoir ce que deviendraient nos communautés sans la présence des radios, des télévisions et des journaux communautaires, tels que CFLX, CIGN, CJMQ et CIAX; que MaTV, Axion TV, TV Cogeco; que Le Papotin, Le Trident de Wotton, The Townships Sun, Entrée libre, Le Haut Saint-François ?

Pour se convaincre du bien-fondé de nos médias communautaires dans la mise en commun de contenus qui nous rapprochent les uns des autres, écoutons, regardons et lisons ce qui se trame dans notre cour. Le magazine «Arts d'oeuvres» qui poursuit son aventure radiophonique sur la terrasse du Loubards tout le mois d'octobre, reste un bon exemple de valorisation des arts et de la culture. En diffusion, les samedis et les mardis, de 13 h à 15 h, à l'antenne du 95,5 5 FM.

 

 

 


Vieux Clocher de Magog 13 aout 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Martin Michaud : un saut dans le vide rempli de succès

Martin Michaud : un saut dans le vide rempli de succès
Le Rendez-vous d’Howard raconte la Belle Époque

Le Rendez-vous d’Howard raconte la Belle Époque
NOS RECOMMANDATIONS
Démystifier la maladie de Crohn sur le vert

Démystifier la maladie de Crohn sur le vert
Achalandage record pour le Festival des traditions du monde

Achalandage record pour le Festival des traditions du monde
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Festival de rue de Lennoxville 2018
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 27 juillet 2018
Tom Cruise, le Jackie Chan de notre génération?

Sylvie L. Bergeron
Mercredi, 25 juillet 2018
Un espace éphémère attractif au cœur des Cantons

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
11 Sherbrookois parmi l’élite du pays Par Vincent Lambert Mardi, 14 août 2018
11 Sherbrookois parmi l’élite du pays
Le Rendez-vous d’Howard raconte la Belle Époque Par Vincent Lambert Mercredi, 15 août 2018
Le Rendez-vous d’Howard raconte la Belle Époque
Momo Challenge: le SPS rassure la population Par Vincent Lambert Vendredi, 17 août 2018
Momo Challenge: le SPS rassure la population
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous