magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La patrouille verte reprend du service
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 13 février 2015

La cheminée mise en boîte



 Imprimer   Envoyer 

Quelques années après avoir terminé la construction de plusieurs bâtiments en condo dans une municipalité en banlieue de Montréal, un entrepreneur reçoit une demande pour corriger l'installation des cheminées des foyers au bois. Le syndicat des copropriétaires avait reçu de la municipalité un avis de non-conformité de l'intégrité des séparations coupe-feu des cheminées. La ville exigeait que chaque cheminée soit installée dans une enceinte ayant un degré de résistance au feu égale à celle exigée pour le plancher. Pris au dépourvu, l'entrepreneur se souvenait que pour bien faire, il avait installé les cheminées comme si celles-ci étaient situées dans un simple « cottage ».

Dans ce cas-ci, la conformité du foyer et de la cheminée n'est pas en cause. Il s'agit en fait d'une non-conformité de l'étanchéité de la séparation coupe-feu entre deux logements. Pour rendre la situation conforme au Code de construction, il faut assurer l'intégrité et la continuité de la séparation. Par ailleurs, la non-utilisation du foyer ne rend pas la situation sécuritaire; elle constitue uniquement une mesure de prévention.

  • L'objectif de la séparation coupe-feu est de retarder la propagation d'un incendie d'un compartiment vers un autre compartiment coupe-feu.
  • LeCode de constructionprévoit que les logements soient séparés par un coupe-feu continu ayant une résistance au feu d'au moins 45minutes (1heure dans certains cas).
  • LeCodeprévoit également que les vides techniques verticaux dans lesquels sont logées les cheminées soient isolés du reste du bâtiment par une séparation coupe-feu ayant un degré de résistance d'au moins 45 minutes. Cette séparation coupe-feu doit se prolonger au-delà du toit du bâtiment.
  • L'absence d'intégrité de la séparation coupe-feu peut être causée par l'ouverture, derrière ou au-dessus du foyer, par laquelle la cheminée traverse le mur qui sépare un logement d'un autre logement ou d'un vide technique vertical.
  • LeCode de constructionexige que les cheminées préfabriquées soient conformes à la norme CAN/ULC S-629. Selon cette norme, tout comme pour les cheminées homologuées selon la norme CAN/ULC S-104, le manufacturier de la cheminée doit fournir des instructions aux entrepreneurs accompagnées de croquis spécifiant, entre autres:
    • que les cheminées traversant des planchers au-dessus d'un logement soient installées dans une enceinte ayant un degré de résistance au feu égal à celui exigé pour le plancher;
    • l'interdiction de placer tout matériau ou isolant dans l'espace libre prescrit par leCodeautour de la cheminée autre que celui ayant été homologué avec la cheminée;
    • les recommandations pour sceller la pénétration dans l'enveloppe du bâtiment (voir 4.4 G, R et T des normes CAN/ULC S-629 et CAN/ULC S-104).

L'entrepreneur, soucieux de la sécurité des occupants et de sa réputation auprès de la municipalité, a demandé l'aide du Service technique de l'APCHQ pour savoir comment corriger la non-conformité. Il a été heureux d'apprendre que le Service technique de l'APCHQ s'était déjà penché sur des cas similaires et avait rédigé, en collaboration avec la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), un guide pour présenter une demande de mesures différentes pour des cas d'installations existantes de conduits de cheminées au bois qui ne répondaient pas aux exigences d'intégrité des séparations coupe-feu.

Il a trouvé le guide sur le site de la RBQ (rbq.gouv.qc.ca).

À la suite de cette lecture, il a proposé à la municipalité, avec l'aide d'un architecte, des correctifs acceptables qu'il a ensuite réalisés.



Remises Gagnon Mai 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
SOS Parc Orford prête à reprendre le combat

SOS Parc Orford prête à reprendre le combat
Le sens des mots : on ne sait jamais

Le sens des mots : on ne sait jamais
Hyundai Sherbrooke avril20 ventes
NOS RECOMMANDATIONS
Le Festival du Cinéma du monde de Sherbrooke migre sur le web

Le Festival du Cinéma du monde de Sherbrooke migre sur le web
STS: Une carte rechargeable maintenant disponible

STS: Une carte rechargeable maintenant disponible
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du Terroir 29 mai 2020
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 29 mai 2020
L’ABC de la nutrition à l’effort

Me Michel Joncas
Jeudi, 28 mai 2020
Coronavirus et libertés individuelles

Daniel Nadeau
Mercredi, 27 mai 2020
Le sens des mots : on ne sait jamais

Jérôme Blais
Mercredi, 27 mai 2020
Enfin nous avons une saison de golf!

François Fouquet
Lundi, 25 mai 2020
Le goût d’y croire

JD 18 mai 2020
Cocours Éditions du Journal Maison Propre juin 2020
Le Festival du Cinéma du monde de Sherbrooke migre sur le web Par Anita Lessard Mardi, 26 mai 2020
Le Festival du Cinéma du monde de Sherbrooke migre sur le web
Q&T Recherche dans la course au vaccin Par Anita Lessard Jeudi, 28 mai 2020
Q&T Recherche dans la course au vaccin
Répit pour les restaurateurs qui veulent installer une terrasse Mercredi, 27 mai 2020
Répit pour les restaurateurs qui veulent installer une terrasse
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous