magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Les travaux rue Galt repoussés de 24 heures
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
Mardi, 29 novembre 2016

Comment améliorer la sécurité des travailleurs sur un chantier ?



 Imprimer   Envoyer 

Il arrive très souvent, pendant leurs travaux, que les ouvriers soient exposés à des situations d'ordre sécuritaire qui affectent dangereusement leur intégrité physique. Les accidents de travail touchent plusieurs personnes par an au Canada. Il existe pourtant des législations qui imposent un certain niveau de sécurité à observer sur un chantier. Les dispositions à prendre dans ce cadre sont de deux ordres. Il y a d'un côté les mesures d'ordre collectif, et de l'autre les mesures individuelles de sécurité.

Objectifs
L'objectif de la législation est de faire en sorte que les ouvriers qui travaillent sur un chantier puissent le faire dans un environnement qui leur octroie un niveau satisfaisant de sécurité, donc de confiance. Les mesures mises en place devront les empêcher d'avoir accès aux zones dangereuses, ou de le faire avec des options de secours en cas de dérapages.
C'est le règlement en date du 31 mars 1986, concernant l'hygiène et la sécurité professionnelle, pris en vertu de la partie IV du Code canadien du travail, qui régit cette législation et qui tient également compte de l'achat du matériel destiné à assurer cette sécurité. Ce climat de confiance peut s'exprimer par la mise à disposition des harnais de sécurité selon les besoins spécifiques de chaque chantier.

Mesures de protection collective
Encore nommé EPC, c'est à dire équipement de protection collective, ce dispositif sécuritaire vise la réduction des risques d'accident de l'ensemble des travailleurs sur un chantier. On prendra en compte que, ces dispositifs doivent être installés bien avant le début des travaux. Il en existe de plusieurs types, chacun d'entre eux ayant des objectifs de sécurité spécifiques.

Les ouvriers qui travaillent dans un environnement où la fumée et les éléments chimiques, notamment sous formes gazeuses sont faciles à produire, ont au minimum droit à un aspirateur de fumées. Cela leur permettra de renouveler l'air respiré afin de pouvoir travailler dans un environnement sain.

On ajoutera aussi l'exemple, le plus connu, des garde-corps à mettre en bordure des échafaudages, pour prévenir des chutes de hauteur très souvent fatales aux ouvriers. Les échafaudages eux-mêmes doivent être installés en tenant compte du type de travaux et des besoins de l'ouvrier qui y sera pour l'exécution de la tâche. L'échafaudage doit respecter la norme CSA.

Mesures de protection individuelle
Les équipements de protection individuelle, en acronyme EPI, sont destinés à la "sécurité rapprochée" de l'ouvrier. La différence ici, est que ces équipements sont portés par l'ouvrier, dans la plupart des cas. Il s'agit entre autres du casque pour la protection de la tête, des chaussures de sécurité comme les bottes. Les mains aussi sont protégées par les gants, et pour les yeux, il y a les lunettes de protection.

Pour les équipements que l'ouvrier ne peut pas porter, il y a le système de ventilation utilisé en ingénierie, l'isolation, notamment en usage dans les carrières, permet de créer de bien meilleures conditions de travail à l'ouvrier en le tenant à distance de l'air ambiant non respirable.

Il faut tenir compte avant tout usage des EPI du cadre légal qui les régit, car il n'est pas le même d'un endroit à un autre. Rappelons que dans le cas spécifique du Canada, il faut prendre connaissance du Règlement du 31 mars 1986 concernant l'hygiène et la sécurité professionnelle. Il faut signaler aussi que la loi ne fait pas obligation aux responsables des chantiers de fournir les équipements de protection, leur rôle est de veiller à ce que l'ouvrier en dispose.

Conclusion
Il est impératif pour un entrepreneur que son chantier soit sécurisé. Il y va de sa notoriété, mais aussi du succès de ses travaux. Cependant, la législation en matière de mesures de sécurité sur les chantiers ne prévoyant pas les mêmes dispositions d'une sphère géographique à une autre, il faut toujours s'informer avant toute prise de décision.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Disparition de Shawn HAdlock

Disparition de Shawn HAdlock
La case équilibre

La case équilibre
Grand Prix Ski-doo de Valcourt - magasin general
NOS RECOMMANDATIONS
Les travaux rue Galt ouest débutent la semaine prochaine

Les travaux rue Galt ouest débutent la semaine prochaine
Agile âgisme

Agile âgisme
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 29 janvier 2020
Le monde selon Trump

Jérôme Blais
Mardi, 28 janvier 2020
Golf: Une pratique structurée, simple et efficace.

François Fouquet
Lundi, 27 janvier 2020
La case équilibre

Probex : Faire différent, voir autrement... le potentiel des gens Par Anita Lessard Dimanche, 26 janvier 2020
Probex : Faire différent, voir autrement... le potentiel des gens
Agile âgisme Par Alexis Jacques Mardi, 21 janvier 2020
Agile âgisme
C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ? Par Me Karine Bourassa Jeudi, 23 janvier 2020
C’est l’hiver ! Mais où peut-on mettre notre neige ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous