magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
CHRONIQUEURS /
Être LGBTQ+ en Estrie
Sarah Beaudoin Par Sarah Beaudoin

Mardi, 24 septembre 2019

Unis pour une éducation sexuelle de qualité


L’Alliance communautaire en soutien à l’éducation à la sexualité (ACSES) regroupe 6 organismes de la région regroupant plusieurs services et expertises.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Pixabay

Un projet qui vise à s'assurer que les jeunes estriennes et estriennes aient accès à une éducation sexuelle de qualité vient de prendre officiellement forme cette semaine. L'Alliance communautaire en soutien à l'éducation à la sexualité (ACSES) regroupe 6 organismes de la région regroupant plusieurs services et expertises.

On y retrouve donc Bulle et Baluchon, le GRIS Estrie, IRIS Estrie, Arrimage Estrie, CALACS Agression Estrie et SOS Grossesse Estrie. Ces organismes regroupent en elles-mêmes plusieurs expertises allant des violences vécues par les enfants, des réalités LGBTQ+, du support et de la sensibilisation auprès des populations plus vulnérables à la transmission du VIH Sida et d'autres infections transmises par le sang, de la promotion d'une image corporelle positive, des violences sexuelles vécues par les femmes, jusqu'aux grossesses imprévues et la réalité des femmes concernées.

J'ai eu le plaisir d'assister au lancement de l'initiative le 11 septembre dernier, au Baobab. La salle était pleine à craquer et des individus de tous les horizons étaient présents. Que ce soit de Christine Labrie, députée de Sherbrooke, ainsi que de Pierre-Luc Dusseault, député sortant et candidat du NPD à Sherbrooke, des citoyennes et citoyens, d'organismes communautaires ou même de militant.es en lien avec les violences sexuelles. Il va sans dire que le lancement a été un succès. Tout de même, j'avais quelques questions. Je me suis entretenue avec Rébecca Janson, directrice générale du GRIS Estrie, pour répondre à celles-ci. J'ai ressorti plusieurs avantages et quelques inconvénients concernant la mise sur pied de l'ACSES :

Quelques avantages sont...

La complémentarité des missions des organismes faisant partie de l'Alliance, autant en ce qui concerne les interventions possibles auprès des jeunes que de leur influence positive entre elles. En effet, bien que tous les organismes montrent de l'ouverture aux différentes réalités auxquelles les jeunes peuvent être confrontées, il serait faux de dire que, par exemple, le GRIS Estrie est formé sur les réalités des violences sexuelles. Se côtoyer pour la mise sur pied de l'Alliance permet de se sensibiliser entre organismes.

Le fait que les organismes faisant partie de l'Alliance sont plus à même de faire la promotion de leurs services auprès de la population estrienne à l'aide du guide de l'Alliance, surtout considérant la nécessité de celle-ci à être au courant que de telles ressources existent.

Toutefois, au niveau de l'inconvénient, il y a...

Un manque de financement flagrant pour les organismes communautaires au niveau des services de base, ce qui pourrait mener à la sous-traitance des organismes communautaires. Pour faire simple, les organismes obtiennent du financement pour des projets absolument nécessaires et bénéfiques comme l'Alliance, mais très peu de financement pour entretenir leurs services de base, ce qui mène présentement à l'épuisement des travailleuses.

Et puis, je me questionne...

Bien que l'ACSES semble vouloir fonctionner à merveille en Estrie, étant donné que les cours d'éducation sexuelle seront donnés à travers le Québec, est-ce que ce serait un projet qui serait possible dans des régions plus rurales où peu de liens sont établis entre les différents organismes ?

En tout cas, un élément demeure : j'ai bien hâte de voir les impacts qu'auront l'ACSES sur les cours d'éducation sexuelle ainsi que le bien-être des jeunes estriennes et estriens.


Hyundai Sherbrooke Kona juillet 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité
NOS RECOMMANDATIONS
Le pays qui refuse de naître

Le pays qui refuse de naître
L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?

L’ÉTÉ 2020 SANS FESTIVAL, VRAIMENT?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

JD 22 juin 2020
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
La pression des mains Par Jérôme Blais Mercredi, 1 juillet 2020
La pression des mains
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup! Par Daniel Campeau Jeudi, 2 juillet 2020
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
Le pays qui refuse de naître Par Daniel Nadeau Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous