Radio-Canada Info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Le SPS visitera bars et restaurants dès ce soir pour faire respecter les mesures sanitaires
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Dimanche, 23 août 2020

Métier: Compositeur de musique de film



 Imprimer   Envoyer 
Alain Auger est un compositeur suttonnais qui travaille en étroite collaboration avec des cinéastes autochtones du pays.

Chaque élément d'un film a son importance pour lui apporter une cohésion, un fil conducteur, et par-dessus tout, de l'émotion. La musique qui accompagne les images et l'action dans une œuvre cinématographique constitue une des pièces centrale pour y arriver.

Alain Auger est compositeur de musique de films depuis la fin des années '90. Il a travaillé sur plus d'une centaine de projets, principalement à Montréal, mais aussi à Los Angeles et Toronto. Son travail a été nommé aux Iris et aux Gémeaux en tant que compositeur et concepteur-sonore. De 2000 à 2007 il a été le compositeur et multi-instrumentiste du duo TAIMA, avec la chanteuse inuit Elisapie Isaac. Ensemble ils se sont produit partout dans le monde et ont remporté plusieurs prix dont un prix JUNO. Installé à Sutton depuis près de deux ans pour profiter du charme et du calme de la petite municipalité, il poursuit sa carrière depuis le studio qu'il aménagé dans sa maison.

Fort de cette expérience, il a développé une relation toute particulière en tant qu'artiste avec des cinéastes des Premières Nations du pays. Sa compréhension et son amour des cultures autochtones ont fait de lui un collaborateur privilégié pour composer la trame sonore et musicale de films sortis de l'imaginaire autochtone. « Dans un monde idéal ça serait de trouver des autochtones ou Inuits qui font de la musique de film; parce qu'ils ne veulent pas nécessairement de la musique traditionnelle. Ils font du cinéma, ils veulent de la musique de film, mais il n'y en a pas qui ont la formation pour le faire », explique-t-il.

Alain Auger dit d'amblée qu'il ne fait pas de musique autochtone, mais que quand on lui demande d'apporter ces sonorités à une bande sonore, il n'hésite pas à faire appel à des artistes des différentes communautés. « Je ne m'aventurerais pas à essayer de faire les tambours (teweikan), par contre quand on a besoin de cette couleur-là ou de cette épice-là j'engage des talents autochtones. »Il collabore entre autre avec Kim Fontaine, un musicien qui maîtrise le teweikan de Malioténam et Moe Clark, une chanteuse Métis de l'Alberta.

L'inspiration vient généralement au compositeur après une première lecture du scénario. Il peut ainsi s'imprégner de l'ambiance de l'émotion et de la direction que prendra l'histoire, choses qu'il considère comme primordiale pour son élan créatif « Aussitôt que je me mets dans le bain, Même si je fais la musique dans six mois, il y a un moteur qui se met en marche; il y a quelque chose qui est en incubation. Quand je reçois le film en pré-montage; en général je vais le regarder quelques fois; souvent je vais m'installer au piano ou à la guitare, n'importe quel instrument qui peut faire harmonie, rythmique, et mélodique. Je regarde le film avec un instrument dans les mains, je ‘'taponne'' des affaires. Je ne peux pas l'expliquer mais à un moment donné j'accroche sur quelque chose. Il y a une étincelle qui se produit, et à partir de là je développe un thème qui peut revenir un peu partout dans le film. »

L'autre règle d'importance pour M. Auger est de s'assurer que sa bande sonore et musicale soutienne l'action à l'écran plutôt que de lui donner toute la place. « Je suis très sensible à la subtilité et au minimalisme. Je n'aime pas ça ‘'beurrer'' trop épais; tout est une question de dosage. Je suis le premier à dire quand la scène n'a pas besoin de musique, ou qu'elle est trop forte à tel moment. L'important c'est TOUJOURS le film » Il garde ce même mantra pour ce qui est du montage sonore.

C'est donc en toute connaissance de cause qu'Alain Auger a accepté de de créer l'ambiance musicale pour le film de la cinéaste Sonia Bonspille Boileau qui sort en salle ce vendredi. Rustic Oracle (traduit Vivaces), raconte l'histoire d'Ivy, une petite fille de 8 ans, qui tente de comprendre ce qui est arrivé à sa grande sœur Heather, une jeune fille de presque 17 ans, mystérieusement disparue de leur petite communauté mohawk. Après que la police ait conclue à une fugue, la jeune fille convaincra sa mère de prendre la route et partir à la recherche de sa sœur aînée. Une démarche qui transformera Ivy ainsi la relation entre les deux protagonistes et leur appréhension du monde qui les entoure. L'œuvre de fiction n'est pas sans rappeler les tristes histoires de disparitions de filles et femmes autochtones à travers le pays au cours des 4 dernières décennies.

« Les actrices sont fabuleuses! L'actrice qui joue le rôle de la mère (Carmen Moore) a déjà une belle carrière dans l'ouest du pays. La jeune Lake Kahentawaks Delisle avait seulement 8 ou 9 ans lorsque le film a été tourné. Elle est vraiment juste et n'en fait jamais trop. Ce n'est pas un film lourd, et le sujet est abordé de façon sensible, » décrit Alain Auger.

Malgré le sujet difficile, il invite tous ceux qui sont curieux de mieux comprendre ce que vivent les familles des disparues. L'art étant une source d'apprentissages et de rapprochements, une sortie au cinéma s'avère être toute indiquée pour y arriver. Particulièrement quand il s'agit d'histoires racontées par ceux et celles qui ont une vue de l'intérieur et réalisé par des artisans d'ici. Après avoir fait plusieurs festivals de cinéma Rustic Oracle sort dans un nombre limité de salles (région montréalaise) mais on espère une sortie en streaming prochainement.

www.facebook.com/rustic.oracle.film

 

 

 


Hyundai Sherbrooke sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le Festival Rivières de Lumières propose une édition insolite

Le Festival Rivières de Lumières propose une édition insolite
Changement de garde au Mhist

Changement de garde au Mhist
FQDC Campagne corporative aout 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Une amende salée pour le propriétaire de l'école des Arbrisseaux

Une amende salée pour le propriétaire de l'école des Arbrisseaux
Célébrations à l’école Marie-Reine

Célébrations à l’école Marie-Reine
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID Phase 6
 
Me Michel Joncas
Jeudi, 17 septembre 2020
Haie de cèdres et voisinage

Daniel Nadeau
Mercredi, 16 septembre 2020
En attendant Godot…

François Fouquet
Lundi, 14 septembre 2020
Soupe au lait

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Concours  Vieux-Clocher Phil Roy sept 2020
Arrestation et perquisition de drogue à Lac-Mégantic Mercredi, 16 septembre 2020
Arrestation et perquisition de drogue à Lac-Mégantic
Première compétition de patinage de vitesse à Sherbrooke...sans spectateurs Vendredi, 11 septembre 2020
Première compétition de patinage de vitesse à Sherbrooke...sans spectateurs
Célébrations à l’école Marie-Reine Par Anita Lessard Dimanche, 13 septembre 2020
Célébrations à l’école Marie-Reine
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous