Musée_nature_science_super_ban
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan Covid du 1er décembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
En Estrie
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 27 juillet 2020

Un été tourmenté. Et pourtant…



 Imprimer   Envoyer 

Je ne vous parle pas de Covid-19 cette semaine.

Ou un peu.

En fait, ma réflexion a commencé avec des constats d'abus. Des abus dans les points de vue, dans le choix des mots, dans le choix de ton qu'on emprunte pour exprimer ces mêmes abus!

« Nos libertés fondamentales sont détruites avec le port du masque obligatoire en lieux fermés! Vous faites quoi, les Québécois, vous attendez que l'autobus vous amène à la chambre à gaz? »

L'extrait est réel. Malheureusement...

C'est l'abus de terme « libertés fondamentales » qui m'asticote. Si on était en train de perdre nos libertés fondamentales, on ne laisserait pas les gens dire que le port du masque mène aux chambres à gaz... Ça jouerait plus dur que ça!

Cela dit, on peut penser que le port du masque est une mesure un peu intense. C'est de bon aloi. Mais bon, je préfère me fier à une communauté scientifique qu'à celles et ceux qui ont une opinion basée sur...une opinion.

L'été tourmenté

L'été semble plein de tourmentes visibles sous plein d'aspects.

Les vagues de chaleur sont troublantes. C'est vague par-dessus vague, mais avec un changement plus fondamental : les tempêtes de pluie tropicales. Anecdotiques depuis une dizaine d'années, je dirais, elles s'intensifient beaucoup. Le mot tropical n'est pas exagéré. Des quantités d'eau tombent, de façon ponctuelle et aléatoire, en très peu de temps. Le sol est alors tellement chaud qu'une grande partie de l'eau qui tombe s'évapore au contact du sol et demeure suspendu dans l'air ambiant. Comme dans les tropiques.

Inquiétant comme changement climatique.

Les algues bleues (et autres espèces) reviennent en force et des moules d'ailleurs viennent zébrer nos cours d'eau! Des moules sans réels prédateurs.

À l'environnement, s'ajoutent des tourmentes liées au comportement humain.

Notre façon de laisser se dégrader la situation dans les CHSLD au fil des dernières décennies est un bel exemple. Les drames familiaux qui viennent témoigner d'une détresse installée dans une société dont on vante pourtant les mérites du filet social en sont un autre.

Et les dénonciations d'abus sur les médias sociaux! Pas toutes justifiées, probablement, mais disons qu'il y a bien trop de fumée pour le feu ne soit pas présent quelque part là-dedans.

Le problème aigu du pouvoir d'une personne sur une autre.

Le bureau de la Gouverneure générale du Canada fait l'objet d'une enquête. Encore là, les échantillons de fumée semblent bien analysés et le feu doit couver quelque part.

Et l'éthique politique... Bien que présente dans ses discours, l'éthique semble absente des actions de Justin Trudeau.
Et je ne parle pas des États-Unis...

Un été de tourmentes. De remises en question. De constats alarmants.

Et pourtant

Et pourtant, juste à côté de ces points de tourmente, il y a une vague de fond assez incroyable. Moins visible. Qui gueule peu et agit beaucoup. Une cohorte de jeunes de 20 à 35 ans, je dirais (sans être exclusif!) qui passent à l'action. Qui n'entre pas dans le débat à savoir s'il y a ou non des problèmes d'environnement au sens de la nature, des comportements humains et autres, mais qui agissent. Qui lisent (je veux dire des ouvrages, pas juste des statuts Facebook avec lesquels on se fait une opinion sans connaître le fond des choses)!

Des faiseurs de jardins. Des "cultiveurs" de produits d'ici. Des entrepreneurs de communauté. Des fabricants de quartiers résidentiels socioresponsables. Des « repenseurs » de leur spécialité, quelle qu'elle soit.

Bref, il y a un mouvement de fond. Qui navigue en dessous des tourments, cherchant à enrichir le terreau pour que pousse autre chose que des tourments dans l'avenir.

À nous de choisir.

Terreau ou tourmente...

Clin d'œil de la semaine
- Oui, mais c'est juste pour les jeunes? Puis, c'est quoi un jeune?
- C'est quiconque choisit de l'être!


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le centenaire et l’autobus

Le centenaire et l’autobus
Confiance et méfiance

Confiance et méfiance
Les_Galeries_4saisons
NOS RECOMMANDATIONS
Fermeture d’écoles à Sherbrooke et Magog

Fermeture d’écoles à Sherbrooke et Magog
150 personnes pour la sauvegarde l’urgence de Coaticook

150 personnes pour la sauvegarde l’urgence de Coaticook
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
MSSS COVID-19 phase 12 avril 21
 
François Fouquet
Lundi, 6 décembre 2021
Lib-lib-lib, lib-libre…

Yves Nantel
Vendredi, 3 décembre 2021
La Solution: quatre voies s'affrontent

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 décembre 2021
La politique québécoise s’emmêle…

JD_NOVEMBRE_2021
Destination_Sherbrooke_etincelles_1
La politique québécoise s’emmêle… Par Daniel Nadeau Mercredi, 1 décembre 2021
La politique québécoise s’emmêle…
Le grand escalier du Centre d'art de Richmond restauré Mercredi, 1 décembre 2021
Le grand escalier du Centre d'art de Richmond restauré
Ouverture officielle à Racine de la Fromagerie Nouvelle France Lundi, 29 novembre 2021
Ouverture officielle à Racine de la Fromagerie Nouvelle France
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
-