NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Le printemps ne nous aidera pas, cette fois!

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 12 avril 2021      

Je commence avec ce clin d'œil inspiré d'une phrase lue quelque part : l'an dernier, presque à pareille date et contre toute logique, c'était la ruée vers les commerces pour engranger le plus de papier de toilette possible. Un an plus tard, malgré nos réserves, nous sommes au bout du rouleau!

L'an dernier, je me suis répété souvent que « c'est ben faite, pareil! », en constatant le type de printemps que Dame Nature nous servait. Un printemps froid, pluvieux, maussade. Le beau temps a fini par s'installer correctement quelque part à la fin du mois de mai.

C'était le scénario idéal. Avril et mai 2020, rappelez-vous, c'est ce temps chaotique lors duquel l'urgence d'agir nous a retourné chacun chez soi, brisant les liens sociaux qui meublaient notre quotidien jusque-là. Il est né des arcs-en-ciel partout et on se répétait le slogan de l'heure : « Ça va bien aller! ».

C'était la douce époque lors de laquelle Horacio Arruda aplatissait la courbe à grands gestes sympathiques et sur une base quotidienne à la télé.

« Arruda matata », me disais-je alors, déformant la phrase du film "Le roi Lion". Je voulais bien y croire : « ces mots signifient que tu vivras ta vie, sans aucun souci... » 

Une collègue dont j'apprécie l'humour a, un bon matin, modifié l'affiche « Ça va bien aller » qui était collée au mur de l'espace cuisine du bureau depuis un bout. Signe d'usure du temps, elle a biffé le mot « bien ». Depuis, le message est devenu : « Ça va aller! »

Notre sort entre nos mains

Le type printemps servi 2021, de toute évidence, ne nous aidera pas. Pas pantoute. Le beau temps hâtif fait que nous voulons littéralement bouffer de l'air frais, de l'espace. Nous avons soif de revoir nos proches et faim de ces échanges si nourrissants!

On a hâte!

Tout aussi visiblement, le message des autorités sanitaires et politiques est fatigué autant que nous. Vous savez, cette fatigue qui vient altérer notre champ de vision? Qui le rapetisse au point où on ne voit plus la forêt tellement on fixe l'arbre?

Eh, bien, ce qui nous arrive tous à un moment ou l'autre est en train d'arriver avec les autorités, je crois. C'est un constat, pas un blâme. C'est même un processus normal. Qu'on peut décrier, dénoncer, mais qui relève d'une certaine normalité.

En même temps qu'on se demande ce qui se passe avec ce yo-yo malaisant dans l'application des craintes; en même temps qu'on entend M. Legault affirmer un jour qu'il est seul à décider et déclarer, le lendemain, que la Santé publique le force à jouer au yo-yo, il y a nous. Je veux dire, vous et moi. Comme citoyenne. Comme citoyen.

Le relâchement des normes de base est évident un peu partout. Les tricheries prennent de l'ampleur et notre bien personnel commence à gagner sur le bien collectif.

« C'est quand même pas mon petit geste qui va faire basculer la pandémie! », se dit-on, fier de notre trouvaille. C'est sûr que le geste d'un citoyen ne fera pas basculer l'ensemble des 8 millions d'habitants que nous sommes.

C'est juste que si 1 million de personnes se disent la même chose, ça devient un grave problème. Voir la forêt. Pas juste notre arbre.  

La course est installée : la vaccination s'accélère, mais les variants viennent doper les chances du virus. Parmi nos forces? Le fait qu'on sait comment il nous faut agir. Chacun pour soi. Parmi nos faiblesses? La fatigue. L'usure.

Je me dis qu'on a traversé le terrain de football presque au complet. Ce serait moche d'échapper le ballon à la ligne des buts!

Oui, je sais. La liberté. La santé mentale. Le « moi, je suis d'opinion que ». Je sais tout ça.

Je me permets ce sarcasme : on sera combien à se soucier de la santé mentale d'autrui quand nos droits à la consommation effrénée auront repris du service? Quand notre liberté de voyager sera revenue? Quand on sera très occupé, comme avant, à s'occuper de courir après notre bien-être personnel?

On lâche pas. C'est pas le temps...

Clin d'œil de la semaine

Je pense aux normes et je pense à la légende du colibri : le colibri faisait la navette, inlassablement, entre un étang et un feu de forêt, quelques gouttes d'eau dans son bec à la fois.

« Tu crois vraiment que tu vas éteindre un feu de forêt avec ça? », lui demande-t-on.

« Je fais juste ce que je peux faire : je fais ma part. »


Dispatcher_groupe A&A
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Images et émotions en vrac!

Lundi le 25 avril 2022      
Images et émotions en vrac!
L’élite. Ouin, l’élite…

Lundi le 2 mai 2022      
L’élite. Ouin, l’élite…
Le revers de la main

Lundi le 9 mai 2022      
Le revers de la main
Groupe A&A
NOS RECOMMANDATIONS
M. Éric Gagné nommé directeur général du Cégep de Sherbrooke

Vendredi le 13 mai 2022      
M. Éric Gagné nommé directeur général du Cégep de Sherbrooke
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki

Mercredi le 11 mai 2022      
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki
Le camp des femmes

Mercredi le 11 mai 2022      
Le camp des femmes
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
genevieve_hebert
 
François Fouquet
Lundi, 16 mai 2022
Douloureuses nuances de gris

L'animatout, les mercredis
M. Éric Gagné nommé directeur général du Cégep de Sherbrooke Par Daniel Campeau Vendredi, 13 mai 2022
M. Éric Gagné nommé directeur général du Cégep de Sherbrooke
Le camp des femmes Par Daniel Nadeau Mercredi, 11 mai 2022
Le camp des femmes
Un franc succès pour la 11e édition  du Souper gastronomique | Global Excel  au profit de la Fondation du CHUS Par Daniel Campeau Mercredi, 11 mai 2022
Un franc succès pour la 11e édition du Souper gastronomique | Global Excel au profit de la Fondation du CHUS
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous