NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

La vie n’est pas ce qu’on raconte…

 Imprimer   Envoyer 

Ce matin-là, Mario (nom fictif...mettez celui que vous voulez...) ouvre l'œil sur un rayon de soleil qui traverse le store mal ajusté à la fenêtre de sa chambre d'hôtel.

C'est les vacances. On y est. Finalement! Il a travaillé dur toute l'année pour mériter, dit-il et croit-il, cette semaine à Cuba. Il fait beau.

Il sort de sa chambre et rejoint sa blonde qui regarde la mer. Mario salue Anne, la femme de sa vie. Il y a quelques heures, à leur arrivée à l'aéroport, ils se sont collé un brin, tout sourire, et ils se sont pris en photo avec le iPhone de Mario. L'image a été envoyée sur Facebook tout de go. « Cuba avec la femme de ma vie », écrivait Mario, grisé par la semaine à venir.

La femme de sa vie, ce matin-là, semble boudeuse un peu. Mario lui demande.

« Ça va? »  , risque-t-il, un peu sur la défensive.

« Ben oui, ben oui... Ah! Tu as un texto pas pire de Carmen sur ton cell. Tu devrais regarder ça... »

« T'as lu mes textos? »

« Je voulais consulter ma page Facebook, et comme je n'ai pas mon téléphone... Disons que j'ai arrêté ça là quand j'ai vu le message sur ta page d'accueil... »

« Bon, tu gâcheras pas les vacances pour un texto, non? »

« Non, c'est pour ce qui motive le texto que je vais le faire... »

« Come on, criss, on a juste une semaine de vacances... et... tu es la femme de ma vie! », soulève Mario, dans une ultime tentative.

« Ouin... mais t'as combien de vies? »

La vie n'est pas toujours et pas nécessairement ce qu'on raconte.

On médiasocialise de plus en plus. Ça a du bon. Beaucoup de bon. Ça abat des frontières, ça déjoue le temps, ça informe de ce qui arrive dans la vie de nos amis sans avoir à leur parler vraiment. Ça permet de donner de l'information en temps réel à des dizaines de personnes. Bref, les médias sociaux sont là pour rester. Et c'est bien ainsi.

Mais être bien n'est pas nécessairement être parfait.

Il est maintenant documenté que le fait d'exposer sa vie sur Facebook (ou autre plateforme du genre) a des conséquences plus ou moins positives. D'abord, il crée un monde virtuel autour de la personne. Virtuel au sens que les seuls moments qui sont publiés sont ceux que l'on choisit. C'est aussi artificiel à ce titre, que toute télé-pseudo-réalité où tout est scénarisé.

Il y a des conséquences aussi pour celles et ceux qui lisent et lisent les statuts de leurs amis. Quand ça fait 3 fois que tu lis des commentaires comme « Tarte aux pommes, check. Randonnée en montagne, check. Bois de chauffage rangé, check. Souper avec des amis, check. Une pas pire journée, finalement! », ça se peut que tu trouves que ta vie est vide. Et poche. Il est maintenant documenté que les effets peuvent être déprimants et néfastes pour le lecteur.

Je comprends mal notre fascination à regarder des télé-réalités arrangées et de nourrir les autres avec des dizaines d'épisodes personnels de notre vie quotidienne. Qu'est-ce qui fait qu'on veut tant voir la vie des autres et qu'on cherche tant à mettre la nôtre en évidence?

Et qu'est-ce qui restera, ultimement, de ces relations virtuelles? Pourrions-nous assumer, en mode face-à-face, chaque commentaire ou chaque émoticone et chaque série de xxxx livrés en mode virtuel?

Est-ce que la vie virtuelle en viendra à remplacer la vie traditionnelle?

J'espère que non...

Le voyage de Mario s'est déroulé so-so... Il a rapidement retourné un texto à Carmen pour lui dire de ne plus lui texter. « Visiblement, je suis sous écoute » lui a-t-il écrit. Pourtant, Mario n'est pas le salaud que je le laisse entendre ici. Il n'a qu'une relation, disons, virtuelle avec Carmen. Rien de physique, vraiment. C'est un échange de courriels (parfois pas mal intimes, il faut bien dire) qui se terminent par des émoticones. Sans trop sans rendre compte, les xo ont fait place à des xxxxx, puis à des émoticones de plus en plus intenses. Comme si c'était un jeu.

Et sa blonde, pas conne et quand même un brin amoureuse, a décidé de vivre le temps présent, remettant à plus tard le problème, si tant est qu'il y en ait un. Elle n'avait pas le goût de réfléchir à la gravité du texto reçu... Mais, une fois ou deux par jour, un nuage assombrissait, dans sa tête, le ciel parfaitement bleu qui régnait au-dessus d'elle.

Mario lui demandait alors : « Qu'est-ce qu'il y a? ». « Y a rien! » Pour dire vrai, il ne l'a demandé qu'une fois. Pas fou, Mario, quand même. Les autres fois, il attendait que le vent des rhums de Cuba chasse le nuage qui hantait sa blonde.

Heureusement, à chaque fois que le soleil couchant se pointait, Mario reprenait une photo. Le rhum et le vin aidant, il apparaissait, tout sourire, avec sa blonde, dans un décor paradisiaque.

Et des dizaines d'amis Facebook se disaient, simultanément : « Ces deux-là vivent un bonheur parfait! »

Et certains les enviaient. Et d'autres rêvaient de faire mieux. Les derniers se disaient que leur vie était poche parce que non habitée par ce bonheur si pur et paisible.

Clin d'œil de la semaine

La politique, c'est comme la vie : ce n'est pas ce qu'on raconte que ce sera!


Dispatcher_groupe A&A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Images et émotions en vrac!

Lundi le 25 avril 2022      
Images et émotions en vrac!
Douloureuses nuances de gris

Lundi le 16 mai 2022      
Douloureuses nuances de gris
L’élite. Ouin, l’élite…

Lundi le 2 mai 2022      
L’élite. Ouin, l’élite…
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Le camp des femmes

Mercredi le 11 mai 2022      
Le camp des femmes
L’ouverture d’un troisième magasin Au Vent du Nord contribue à la continuité de la mission sociale du Groupe Probex

Vendredi le 13 mai 2022      
L’ouverture d’un troisième magasin Au Vent du Nord contribue à la continuité de la mission sociale du Groupe Probex
Un franc succès pour la 11e édition  du Souper gastronomique | Global Excel  au profit de la Fondation du CHUS

Mercredi le 11 mai 2022      
Un franc succès pour la 11e édition du Souper gastronomique | Global Excel au profit de la Fondation du CHUS
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Claude Carrier_Entretien Gazon
 
François Fouquet
Lundi, 16 mai 2022
Douloureuses nuances de gris

Performance_NC_2
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki Par Daniel Campeau Mercredi, 11 mai 2022
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki
Mathieu Beaumont à l’animation de l’émission matinale Par ici l’info Par Daniel Campeau Vendredi, 13 mai 2022
Mathieu Beaumont à l’animation de l’émission matinale Par ici l’info
Joshua Roy porte le Phoenix en quart de finale Par Daniel Campeau Jeudi, 12 mai 2022
Joshua Roy porte le Phoenix en quart de finale
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous