Fête des Vendanges
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Chroniqueurs Annonces Classées
 
  EN ESTRIE / Actualité

Bleu Massawippi reçoit une subvention de 20 000$

 Imprimer   Envoyer 
Frédérique Maysenhoelder Par Frédérique Maysenhoelder
redaction@estrieplus.com
Mercredi le 9 mars 2022      

Pour poursuivre l'étude préliminaire du complexe des milieux humides et hydriques Tomifobia-Massawippi, entrepris initialement au printemps 2021, l'organisme à but non lucratif de l'Estrie dédié à la préservation et à l'amélioration de la santé des écosystèmes du lac Massawippi et de son bassin versant, Bleu Massawippi, a reçu une subvention gouvernementale de 20 000$.

Annoncée un peu plus tôt cette semaine par le député d'Orford, M Gilles Bélanger, cette somme accordée par le gouvernement provincial est fort bien accueillie par la directrice générale de Bleu Massawippi, Michèle Gérin. Bien que le territoire en question soit  composé de 91 hectares et que 95% de ce dernier appartient à la MRC de Stanstead, la somme octroyée servira essentiellement à la phase de caractérisation de l'essence du milieu humide. C'est-à-dire, le volet 1, consiste à diagnostiquer le travail à faire.

Pour Mme Gérin, c'est une preuve d'avancement positif dans le volet environnemental québécois puisque : « le premier pas, c'est un début en soi, car c'est la première fois que quelqu'un s'intéresse à la préservation et à la conservation des milieux humides de la région. » Expliquait-elle.  La subvention provient du deuxième appel à projets du Programme de restauration et de création de milieux humides et hydriques (PRCMHH), administré par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Fort de sa capacité de mobilisation citoyenne, de sa crédibilité auprès des instances réglementaires et de l'appui de ses partenaires Bleu Massawippi, met en place des initiatives structurantes pour la protection et la conservation du lac Massawippi dans l'objectif unique de contribuer directement et durablement a la qualité de vie des usagers et de la collectivité. « Nous avons comme mandat de protéger et restaurer ce qu'il reste de la rivière et des milieux humides menant au lac Massawippi. Il est beaucoup trop tôt pour savoir les solutions et les montants nécessaires pour arriver à nos fins », racontait la directrice générale sur un ton optimiste et reconnaissant.

Ce qui devient complexe à gérer pour l'organisme c'est que le territoire à protéger et à préserver est divisé par zones. Certaines de ses zones sont toujours susceptibles d'être inondées et sont inscrites dans les zones inondables 0-20 an (à risque d'inondations fréquentes). C'est pourquoi Mme Gérin soutient que pour le moment, la connectivité (que le marais connecte au lac Massawippi) est la priorité. Ensuite, Bleu Massawippi, souhaite s'attaquer à la question de l'écoulement (après inondations). Il y a des enjeux naturels qui nuisent à la préservation des milieux humides connectant au lac cependant « par exemple l'érosion », précise Michèle Gérin en poursuivant qu'il y a aussi des obstructions qui peuvent se créer soit par la pollution humaine ou bien des barrages de castors. La présence de pesticides ainsi que la protection de la faune doivent être prises en considération comme les cours d'eaux longent des terres agricoles privées. « Il n'y avait pas vraiment de routes avant les années 1900 donc c'est vraiment un casse-tête puisque ça se pourrait qu'une piste cyclable soit bâtie en plein sur nos milieux humides, c'est à ce moment-là que nous pourrions envisager la création de ponceaux sous l'asphalte ou toutes autres solutions, mais avant, il faut bien faire l'étape actuelle de caractérisation afin de poser un diagnostic », terminait cette responsable de l'organisme à but non lucratif. Essentiellement, Bleu Massawippi est emballé d'avoir la chance d'explorer les enjeux sur le territoire en question, avec l'obtention de la subvention en question. Michèle Gérin a conclu en tenant à souligner le soutien de la Municipalité de Hatley ainsi que celui du député d'Orford, M. Gilles Bélanger (CAQ) qui selon elle est « très à l'écoute » de leur besoin depuis la dernière année.


Fête des Vendanges
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Battu  pour une dette de moins de 100 $ par trois lascars

Mercredi le 27 juillet 2022      
Battu pour une dette de moins de 100 $ par trois lascars
Carboneutralité pour l’Université de Sherbrooke

Mercredi le 22 juin 2022      
Carboneutralité pour l’Université de Sherbrooke
La chute de l’empire

Mercredi le 6 juillet 2022      
La chute de l’empire
CONCOURS - Fête des Vendanges
NOS RECOMMANDATIONS
Revenir en arrière le temps d’une fin de semaine au Rendez-Vous d’Howard

Mercredi le 10 août 2022      
Revenir en arrière le temps d’une fin de semaine au Rendez-Vous d’Howard
Suspect recherché pour une fraude de plus de 2000$

Vendredi le 12 août 2022      
Suspect recherché pour une fraude de plus de 2000$
Voleurs de boîte à malle !

Jeudi le 11 août 2022      
Voleurs de boîte à malle !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Claude Carrier_Saison Pêche
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 août 2022
Diversion médiatique

François Fouquet
Lundi, 15 août 2022
En voiture vers le passé

Performance_NC_2
Les Expos au quatrième rang du classement: "On a dû faire face à une nouvelle réalité" Par Daniel Campeau Vendredi, 12 août 2022
Les Expos au quatrième rang du classement: "On a dû faire face à une nouvelle réalité"
Revenir en arrière le temps d’une fin de semaine au Rendez-Vous d’Howard Par Jeanne Trépanier Mercredi, 10 août 2022
Revenir en arrière le temps d’une fin de semaine au Rendez-Vous d’Howard
Départ du GBC 500 à Magog le 13 aout Par Jeanne Trépanier Mardi, 9 août 2022
Départ du GBC 500 à Magog le 13 aout
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous