Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Jeudi, 9 février 2017

Le maire Labeaume en ville pour parler du projet Well inc.



 Imprimer   Envoyer 
Lors d’une mêlée de presse hier, le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a avoué que le projet Well inc. était largement inspiré du quartier Saint-Roch à Québec et des initiatives entrepreneuriales de la capitale nationale.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, était en ville hier pour notamment découvrir le projet Well inc. Il y était aussi pour prendre part au match opposant le Phœnix de Sherbrooke aux Remparts de Québec. Cette joute a nécessité l'intervention du Service de police de Sherbrooke (SPS) en raison de menaces proférer à l'endroit du maire Bernard Sévigny et de ses invités.

Lors d'une mêlée de presse hier, le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a avoué que le projet Well inc. était largement inspiré du quartier Saint-Roch à Québec et des initiatives entrepreneuriales de la capitale nationale. « On s'est beaucoup basé sur cette approche qu'on a adoptée. On a comme stratégie un investissement public pour amener les entreprises privées à investir », a expliqué M. Sévigny.

Rappelons que la Ville de Québec a vécu à l'époque aussi un geste de revitalisation. « Un quartier se revitalise par la culture, par les affaires et un projet entrepreneurial, a expliqué Régis Labeaume, maire de Québec. C'est la même chose qu'on a eue à Québec. Plusieurs bâtiments étaient désaffectés et ils ont été remis à niveau. Le signal à Saint-Roch était clair. On a près de 2 000 travailleurs de divertissement interactif. Notre incubateur est rendu là. On concentre les activités à la même place, et c'est ce qui donne de la gueule à une ville », a ajouté le maire de Québec.

« Ces démarches donnent des quartiers de jeunes. Les jeunes aiment être dans un quartier désaffecté, ça leur ressemble. Ils aiment quand c'est différent. Ça va être la même chose ici et ça va être payant. Ça devient très payant, car on ne dépense pas, mais on investit. Plus on retarde, plus ça coûte cher », a commenté M. Labeaume.

La patience comme clé du succès

Pour mettre à terme efficacement le projet Well inc., le maire Labeaume a conseillé à Bernard Sévigny d'être patient et d'accepter les critiques. « Les gens vont critiquer et vouloir des résultats demain matin. Ce n'est pas comme ça que ça marche. Il faut être patient et voir plus loin que son nez. Il faut avoir de la perspective et une vision. L'erreur, c'est de lâcher rapidement. Il ne faut pas être impatient et céder aux critiques », a noté le maire de Québec.

« Je conseille à Bernard d'entendre les critiques, mais il n'est pas obligé de les écouter », a ajouté M. Labeaume. Sa présence à Sherbrooke était oui pour discuter du projet Well inc., mais aussi pour aborder le projet de loi 122, qui veut que les municipalités soient reconnues comme des gouvernements de proximité. « On veut appuyer notre président et j'ai d'ailleurs parlé à Denis Coderre pour qu'on puisse appuyer Bernard ensemble », précise M. Labeaume. Le match opposant le Phoenix aux Remparts de Québec était aussi l'une des raisons de la visite du maire Labeaume à Sherbrooke.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
Idée de sorties pour ce week-end

Idée de sorties pour ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Village des Valeurs: plus de 60 nouveaux emplois

Village des Valeurs: plus de 60 nouveaux emplois
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
The Barr Brothers
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous