magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Marie-Claude Bibeau demeure Ministre de l’agriculture
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Vendredi, 20 février 2015

Un pavé mal élevé



 Imprimer   Envoyer 

Un groupe de propriétaires de maisons en rangée décide de faire exécuter des travaux pour corriger un problème d'infiltrations d'eau du plafond de l'allée de circulation et du garage commun souterrains. Tant qu'à y être, pourquoi ne pas isoler la dalle de béton par le dessus? Bonne idée, on sauvera de l'énergie et on économisera des coûts. Et pourquoi ne pas en profiter pour remplacer le mince dallage de surface de circulation piétonnière par un pavé de béton plus « costaud ». Bonne idée, le projet aura fière allure!

Notre entrepreneur s'exécute avec brio, sauf qu'un imprévu survient en cours de route. En ajoutant l'isolation et la surépaisseur du pavé, les blocs de pavé se trouvent  à empêcher le fonctionnement des chantepleures du parement de brique et celui des drains de seuils de porte.

En voulant améliorer le projet, on a empêché les systèmes d'évacuation de l'eau, extrêmement importants pour la durabilité des ouvrages, de faire leur travail. À court terme, on a pu voir des infiltrations d'eau au plancher vis-à-vis les portes d'entrée. À moyen terme, on peut s'attendre à des problèmes d'accumulation d'eau dans la cavité murale derrière la brique. De plus, le revêtement intermédiaire est probablement saturé d'eau et les moisissures ne sont donc pas loin derrière.

Évidemment, ce n'est pas parce que le client demande quelque chose qu'on doit l'exécuter sans se poser de questions. Un calcul des niveaux aurait démontré que, sans ajustements au devis, le niveau de la surface piétonnière finale allait causer des problèmes. On aurait dû opter pour un isolant plus performant, donc au pouce d'épaisseur plus mince, ainsi qu'un matériau de dallage plus mince. Si ni l'un ni l'autre ne permet d'arriver à un bon niveau, mieux vaut passer son tour.



Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un franchise Sport Trans Action à Coaticook

Un franchise Sport Trans Action à Coaticook
5 conseils faciles pour augmenter vos défenses immunitaires

5 conseils faciles pour augmenter vos défenses immunitaires
NOS RECOMMANDATIONS
ATTITUDE s’installe à Sherbrooke, un investissement de plus de 15 millions de dollars

ATTITUDE s’installe à Sherbrooke, un investissement de plus de 15 millions de dollars
Le fouillis de l’immigration

Le fouillis de l’immigration
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Patrick Groulx vendredi 29 novembre 2019
Remise Gagnon Multi Concept mars 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 20 novembre 2019
Le temps du mépris et du sexisme éhonté

Sylvie L. Bergeron
Mercredi, 20 novembre 2019
Un Défilé du Père Noël à maturité

François Fouquet
Lundi, 18 novembre 2019
Le poids d’un coton ouaté

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 15 novembre 2019
Intervenant en conditionnement physique

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 14 novembre 2019
Le bail de logement au-delà du décès

Un pipeline de gaz naturel en Estrie? Vendredi, 15 novembre 2019
Un pipeline de gaz naturel en Estrie?
La Ville de Magog lauréate du programme GEST Par Daniel Campeau Mardi, 12 novembre 2019
La Ville de Magog lauréate du programme GEST
Un franchise Sport Trans Action à Coaticook Par Daniel Campeau Samedi, 16 novembre 2019
Un franchise Sport Trans Action à Coaticook
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous